Michel Hervé (groupe Hervé) : « La responsabilité est à la fois collective et individuelle, écologique et économique »

Créé en 1972, le groupe Hervé s’est développé et diversifié par acquisitions successives dans les domaines de l’énergie, de l’industrie et du numérique. Son activité se répartit sur près de soixante sites en France, en Suisse, au Maroc et en Belgique. Historique, le groupe est aussi atypique dans son management et sa vision du management concertatif.

Créé en 1972, le groupe Hervé s’est développé et diversifié par acquisitions successives dans les domaines de l’énergie, de l’industrie et du numérique. Son activité se répartit sur près de soixante sites en France, en Suisse, au Maroc et en Belgique. Historique, le groupe est aussi atypique dans son management et sa vision du management concertatif.

Pouvez-vous nous présenter votre activité et son versant renouvelable ?
De l’audit énergétique, à la collecte de données de consommation, au traitement et à la restitution intuitive de celles-ci, à la télé surveillance énergétique, le groupe Hervé propose une offre globale de la performance énergétique. Nous développons les énergies renouvelables avec la conviction que celles-ci devront de plus en plus être associées à des solutions de stockage et être conçues sous le format BIM qui va constituer rapidement un changement naturel de nos pratiques. 


Quelle coïncidence ou synergies – de pensée, de pratiques- établissez-vous entre les énergies renouvelables et votre modèle de management singulier ?
Le management concertatif que nous pratiquons depuis quarante-cinq ans table sur la seule énergie indéfiniment renouvelable : la liberté, cette inusable envie d’être responsable et acteur de sa vie. L’éco-responsabilité ne se limite pas à l’écologie et signifie aussi d’être économiquement responsable. Les acteurs économiques du Groupe Hervé, que nous appelons des « intra-entrepreneurs », font l’expérience de l’autonomie parce que c’est la seule voie durable, pour eux en tant qu’individus, comme pour le collectif auquel ils contribuent. Sans autonomie individuelle, il n’est pas de motivation durable, ni donc d’entreprise pérenne. On ne bâtit rien de durable sur la frustration.  Mais la liberté, dans le mode de management concertatif n’aurait pas d’attrait si elle ne se doublait de l’expérience de la fraternité. Ce qui donne de l’énergie à nos intra-entrepreneurs, c’est l’envie de contribuer à un collectif qui les incite à donner le meilleur d’eux-mêmes ! 

 

Comment faîtes-vous coïncider cette exigence humaniste avec celle de la rentabilité économique ? 

On ne répond bien à une demande locale, celle d’un client, qu’en intégrant la contrainte écologique, globale. Le client participe à un écosystème complexe et les solutions innovantes que nous lui proposons doivent en tenir compte. Autrement dit, les intra-entrepreneurs d’Hervé Thermique cherchent à offrir plus et mieux que ce qui est explicitement demandé, en intégrant souvent une dimension plus large. Ce que je constate, c’est que lorsque la liberté individuelle se trouve stimulée par la puissance d’une fraternité réellement vécue au sein d’une équipe de travail (toujours constituée de dix à vingt personnes), alors l’égalité ne tarde pas à émerger spontanément.   

Une entreprise n’est pas un îlot. Sa responsabilité est de refuser d’être régie par des formes plus ou moins douces de despotisme, de dirigisme et de centralisme

Quelle est votre définition  d’une entreprise responsable en 2017 et d'une entreprise engagée sur son territoire ?
La responsabilité est à la fois collective et individuelle, écologique aussi bien qu’économique et politique. Une entreprise n’est pas un îlot. Sa responsabilité est de refuser d’être régie par des formes plus ou moins douces de despotisme, de dirigisme et de centralisme. En contribuant à former des individus responsables, elle formera aussi des citoyens éclairés. 


Propos recueillis par Laetitia Sellam 
 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

B. Pédoussaut (Sonepar)  : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

B. Pédoussaut (Sonepar) : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte