Mesures de Macron : ce que pense l’opposition

Hausse du Smic, exonération de la CSG pour une partie des retraités, prime de fin d’année, statu quo sur l’ISF… Le président de la République a annoncé des actes forts. Et l’opposition a immédiatement réagi. Florilège.

Hausse du Smic, exonération de la CSG pour une partie des retraités, prime de fin d’année, statu quo sur l’ISF… Le président de la République a annoncé des actes forts. Et l’opposition a immédiatement réagi. Florilège.

Les Républicains

Eric Woerth : Le vice-président du parti et président de la commission des Finances de l’Assemblée nationale a pris la parole quelques minutes après l’intervention présidentielle. Pour le député de l’Oise, « certaines annonces sont efficaces ». Il pense notamment à la défiscalisation des heures supplémentaires mise en place par Nicolas Sarkozy en 2007 puis supprimée par François Hollande en 2012. En revanche, il dénonce « l’injustice » de la suppression incomplète de la hausse de la CSG qui ne concerne pas tous les retraités. Selon lui, Emmanuel Macron « est aux abois » et « la question se pose : aime-t-il vraiment les Français ? ».

Parti socialiste

Olivier Faure : Le premier secrétaire du parti socialiste a estimé que le président de la République avait présenté des mesurettes et a regretté que « le cap ne soit pas modifié ». Selon lui, il est possible d’aller plus loin : « Il y a 25 milliards d’euros mobilisables de suite. 5 milliards de cadeaux faits aux grandes fortunes et 20 milliards qui correspondent au doublement du CICE. »

Rassemblement national

Gilbert Collard : Le député des Bouches-du-Rhône est très sévère : « Il n’y a pas eu d’électrochoc démocratique. Emmanuel Macron a ressorti la boîte à outils de Hollande. On reste dans une technocratie qui découvre la misère. Après avoir écouté son discours, il est clair qu’il n’a pas pris en compte que le peuple souffre. »

France insoumise

Alexis Corbière : Le député de Seine-Saint-Denis a résumé l’intervention d’Emmanuel Macron de la manière suivante : « A un grand mouvement de Gilets jaunes, le gouvernement répond par une opération pièces jaunes. » D’après lui, « rien n’est annoncé pour les chômeurs. Tout ce qui est annoncé est au bon vouloir des chefs d’entreprise.»

Parti communiste français

Fabien Roussel : Le nouveau secrétaire général du parti communiste estime que malgré les annonces, Emmanuel Macron reste le président des premiers de cordée : « Le président des riches vacille mais les riches restent ses protégés. Rien pour les petites retraites, rien pour les minimas sociaux, rien pour les services publics. »

Lucas Jakubowicz (lucas_jaku)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Rencontre avec Jacline Mouraud, égérie des gilets jaunes

Rencontre avec Jacline Mouraud, égérie des gilets jaunes

Figure incontournable des gilets jaunes Jacline Mouraud a lancé son mouvement, Les Émergents. Parcours, idéaux, célébrité soudaine : elle se confie à...

Plan B, le discours de la méthode

Plan B, le discours de la méthode

Attendue lundi 21 janvier sur la présentation de son Plan B au Parlement, Theresa May s’est contentée de s’engager à revoir sa méthode de négociation...

Rencontre avec Nicolas Mathieu (Goncourt 2018)

Rencontre avec Nicolas Mathieu (Goncourt 2018)

Son roman, « Leurs enfants après eux », fait l’effet d’une gifle : comme un rappel brutal et salutaire de l’existence d’un monde devenu presque invisi...

Manon Aubry, la surprise du chef

Manon Aubry, la surprise du chef

C’est une jeune femme novice en politique qui mènera la France insoumise aux européennes. Sa mission : donner une image ouverte du mouvement et l’inst...

Motion de censure : Theresa May sauvée de justesse

Motion de censure : Theresa May sauvée de justesse

Maintenue à son poste à quelques voix près, Theresa May survit à la motion de censure et reprend les négociations sur les conditions de mise en œuvre...

Veillée d’armes au Parlement britannique

Veillée d’armes au Parlement britannique

À quelques heures du vote de défiance demandé par Jérémy Corbyn contre Theresa May, chaque camp fourbit ses armes. Alors que le chef de file des Trava...

Brexit : Ils l’ont dit

Brexit : Ils l’ont dit

Après le rejet massif, hier soir, de l’accord laborieusement négocié par Theresa May et alors que son gouvernement vient de faire savoir qu’il ne repo...

Les marchés parient sur un report du Brexit

Les marchés parient sur un report du Brexit

L’annonce du rejet par le Parlement britannique de l’accord négocié par Theresa May a fait rebondir la livre sterling et rassuré les marchés financier...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message