Association française des managers de la diversité : leurs propositions aux candidats

L’Association française des managers de la diversité (AFMD) présente six propositions aux candidats à l’élection présidentielle pour faire de l’inclusion, de la diversité et de la lutte contre les discriminations une priorité du prochain quinquennat. Maya Hagege, déléguée générale, et Johan Titren, coprésident et directeur diversité et inclusion chez The Adecco Group, expliquent le choix de leurs propositions et l’urgence de les mettre en pratique.

L’Association française des managers de la diversité (AFMD) présente six propositions aux candidats à l’élection présidentielle pour faire de l’inclusion, de la diversité et de la lutte contre les discriminations une priorité du prochain quinquennat. Maya Hagege, déléguée générale, et Johan Titren, coprésident et directeur diversité et inclusion chez The Adecco Group, expliquent le choix de leurs propositions et l’urgence de les mettre en pratique.

Décideurs. Quelles ont été vos motivations pour formuler ces six propositions ?

Johan Titren. Il était impossible qu’à l’approche de la plus grande échéance électorale, nous n’abordions pas les questions relatives à la diversité et l’inclusion. Les formuler représentait la garantie que ces thématiques émergent lors des campagnes présidentielles. Les six propositions retenues possèdent en ce sens la vertu d’être transversales, généralistes et à même d’interpeller les candidats.

Maya Hagege. Ces propositions ne doivent pas être considérées comme exhaustives. Elles ont été sélectionnées au regard de ce qui se fait actuellement au sein des organisations. Ce à quoi il faut répondre, ce n’est pas : pourquoi la diversité et l’inclusion ? Mais comment ? Ces six propositions aux présidentiables représentent donc des leviers d’action réalisables et actuels.

Proposition 3 : intégrer un module d’enseignement visant la déconstruction des stéréotypes auprès des élèves et étudiants. Vous révélez donc un lien important entre l’éducation nationale et le secteur de l’emploi. Pourquoi ?

M. H.  Une synergie doit exister entre l’enseignement supérieur et les entreprises. Une enquête a été menée sur les biais de genre chez les étudiants. Tous ont conscience de l’enjeu que représente l’égalité professionnelle femmes-hommes. Cependant, dans la pratique, la majorité considère encore que des compétences s’apparentent davantage aux femmes ou aux hommes. La conscientisation de l’importance de l’égalité professionnelle se révèle plus ancrée chez les jeunes qu’auparavant mais les préjugés ressurgissent lors de l’orientation professionnelle. Il est impératif de renouer avec les écoles et de travailler en amont du marché de l’emploi sur ces questions.

Proposition 5 : intégrer la diversité et l’inclusion dans les systèmes de notation et d’appréciation de la performance extra-financière des organisations. Comment convaincre les marchés ?

J. T. Les critères extra-financiers gagnent en intérêt sur les marchés financiers et lors des décisions d’investissements ou d’achats. Cependant, ils ne pèsent pas encore assez lourds et nécessitent une meilleure valorisation afin d’être reconnus pleinement comme vecteurs de performance. Nous disposons par exemple de moyens de répression lors d’actes de discrimination. Mais ce à quoi nous aspirons, c’est d’instaurer en amont des mesures valorisables qui préviennent les discriminations et non pas simplement de les sanctionner trop tardivement.

"L’existence d’un référent sur les sujets de la diversité et de l’inclusion transforme l’engagement des collaborateurs "

Une proposition qui vous tient particulièrement à cœur ?

J. T. Nommer un référent "Diversité et inclusion" dans toutes les organisations de plus de 250 salariés. Les études prouvent que l’existence d’un référent sur les sujets de la diversité et de l’inclusion transforme l’engagement des collaborateurs.  La proposition sur la formation à la non-discrimination retient également toute mon attention. Dispenser davantage de formations sur les biais de discrimination, notamment afin de mieux recruter, doit être l’enjeu de demain.

M. H.  La proposition numéro 6 : organiser une campagne annuelle d'information gouvernementale de prévention des discriminations et de promotion des initiatives des organisations sur le sujet. L’instauration d’une telle campagne permettrait à des thématiques comme celle de la diversité et de l’inclusion de ne pas être considérés comme des sujets RH mais bien comme des problématiques transverses, nécessitant plus que jamais le dialogue entre les entreprises et la société.

Propos recueillis par Elsa Guérin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Juin 2022, les États membres de l’Union européenne viennent de trouver un accord concernant l’uniformisation d’un salaire minimum. Toutefois, cette no...

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont i...

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Arrivé chez Renault en 2018, Patrick Benammar y dirige les activités de formation et de développement des compétences et anime une large communauté d’...

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet a accompagné la transformation de différentes sociétés telles Scor, Vivendi, EDF, Le Monde dans des postes RH avant de rejoindre GD...

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Global learning director chez Alstom depuis cinq ans et chez Alstom depuis treize, les projets en digital learning de Franck Gaillard ont retenu l’att...

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Arrivée chez L’Oréal en avril 2020, Ilhem Alleaume est convaincue que la flamme de l’apprentissage doit être entretenue. Forte de 23 années d’expérien...

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Learning & development manager au sein de Canal+, Bérengère Vuaillat a été sélectionnée par la rédaction de Décideurs RH pour figurer parmi les st...

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Après une quinzaine d’années passées dans la conduite de projets, Jean-Roch Houllier a rejoint le département formation de Thales. En 2020, il intègre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message