Marseille en grand, la France en petit

Le plan d’Emmanuel Macron pour Marseille, annoncé en grande pompe jeudi dernier au Pharo, ressemble à s’y méprendre à un lancement de campagne. Condensé des difficultés que traverse le pays, la deuxième ville de France sera-t-elle le laboratoire de la macronie 2.0 ?

Le plan d’Emmanuel Macron pour Marseille, annoncé en grande pompe jeudi dernier au Pharo, ressemble à s’y méprendre à un lancement de campagne. Condensé des difficultés que traverse le pays, la deuxième ville de France sera-t-elle le laboratoire de la macronie 2.0 ?

Emmanuel Macron s’apprête à quitter la cité phocéenne après une visite de trois jours. Cimetière des promesses et des politiques publiques depuis des décennies, Marseille en a vu d’autres et regarde la caravane présidentielle s’éloigner, délestée d’1,5 milliard d’euros, comme un énième bateau quitte le vieux port. D’autres sont passés avant et d’autres suivront. Le temps s’écoule, inchangé. Qui veut un pastis ?

Réalité exacerbée

Immigration, sécurité, logement, transports, écoles, pauvreté, environnement, chômage… les problématiques auxquelles fait face la deuxième ville de France ressemblent à un concentré des maux nationaux. Avec des responsabilités tellement partagées dans le temps et entre élus locaux et nationaux, que nul ne saurait en endosser complètement la responsabilité. Surtout pas Emmanuel Macron qui enjambe ses cinq ans au pouvoir pour inventer le « Marseille de 2030 ». Le tout en prenant de vitesse ses concurrents du printemps prochain, toujours à se regarder dans le blanc des yeux dans l’attente de primaires ou de la clôture d’inutiles universités d’été. Le Marseille de 2021, lui, compte 174 écoles insalubres, ne dispose que de deux lignes de métro et trois de tramway pour 860 000 habitants, assiste à l’effondrement de ses immeubles délabrés et connaît une flambée de règlements de compte et de trafics en tout genre.

En même temps

C’est sous ce dernier prisme que le Président a entamé sa visite, promettant aux policiers effectifs, équipements et caméras de vidéosurveillance. Ainsi bordé sur sa droite, il s’est ensuite consacré à des sujets plus sociaux comme l’éducation, le chômage des jeunes, le logement. Avant de finir par l’écologie avec une visite du parc des Calanques aux côtés de son ancien ministre Nicolas Hulot. Une manière de lancer le Congrès mondial de la nature qui se tiendra dans la cité phocéenne jusqu’au 11 septembre. Le « en même temps » perdure, dans les apparences tout du moins.

Labo 2022

Au-delà des sommes débloquées, Emmanuel Macron a insisté sur une nouvelle méthode mêlant co-construction avec les élus locaux et la mise sur pied de deux structures de pilotage des fonds alloués qui devront s’assurer que les deniers publics ne s’égarent pas en route. Jupiter met de l’eau dans son vin. Le Président a aussi renoué avec ses tubes de 2017 : « entrepreneuriat des jeunes », refus de « l’assignation à résidence » et besoin « d’émancipation » pour que Marseille embrasse enfin son destin de « ville monde », au cœur de la méditerranée… Avec en point d’orgue l’annonce de quelques projets innovants : vingt micro-collèges et lycées pour les quartiers les plus en difficulté, la mise en place de nouvelles méthodes d’apprentissage censées préparer « l’école du futur », ou encore la création d’Odysséo, une fondation pour la recherche, l’innovation, l’éducation et la protection de l’environnement dans le bassin Méditerranéen.

Suffisant pour insuffler enfin une dynamique positive pour la ville ? Emmanuel Macron assure qu’il reviendra d’ici l’élection pour suivre l’avancée de son projet. Mais, chacun le pressent : l’essentiel était ailleurs.

Antoine Morlighem

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Thierry Breton, le super commissaire

Thierry Breton, le super commissaire

Le commissaire européen est l'architecte du "monde d'après" rêvé par l'UE. Missions principales ? Obtenir une souveraineté technologique et faire émer...

A. Livet (Ipsen) : "Soutenons la filière de production de médicaments en France"

A. Livet (Ipsen) : "Soutenons la filière de production de médicaments en France"

La pandémie de Covid-19 a mis en évidence la dépendance sanitaire de la France et de l’Union européenne en matière de production et d’approvisionnemen...

Édouard Philippe, la puissance du port du Havre

Édouard Philippe, la puissance du port du Havre

Qui est vraiment l’ancien premier ministre ? Un Iznogood qui veut être calife à la place du calife ou un homme fidèle au président ? Le journaliste Tu...

Transformation de la Gare du Nord : retour sur un fiasco

Transformation de la Gare du Nord : retour sur un fiasco

Controversé depuis le début, l’immense chantier de transformation de la gare du Nord de Paris a finalement été annulé hier soir par la SNCF qui invoqu...

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Vincent Le Roux rejoint Vae Solis Communications pour renforcer l'activité "Affaires publiques"

Le cabinet de conseil en stratégie de communication et gestion du capital réputation, Vae Solis Communications, accueille Vincent Le Roux au sein de s...

La loi Sapin 3 pour bientôt

La loi Sapin 3 pour bientôt

Depuis cinq ans, la loi Sapin 2 représente un pilier de la lutte anticorruption en France, celle-ci ayant conduit à deux avancées majeures pour la pro...

Phebe Novakovic, la patriote

Phebe Novakovic, la patriote

Alors que NavalGroup est en difficulté après l'annulation du "contrat du siècle" australien, l'américain General Dynamics se porte bien. A sa tête dep...

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE

Souverain sur un marché de niche à l’importance vitale, ASML est la plus belle réussite de la tech européenne. Des entreprises telles qu’Apple, Samsun...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte