Marie-Laure Denis, à la pointe de la régulation numérique

Présidente de la Cnil, Marie-Laure Denis figure parmi les personnalités incontournables du droit à retrouver dans notre dossier "Contentieux & Arbitrage 2020-2021".

© Marine Calvo

Présidente de la Cnil, Marie-Laure Denis figure parmi les personnalités incontournables du droit à retrouver dans notre dossier "Contentieux & Arbitrage 2020-2021".

À la tête de la Commission nationale informatique et libertés (Cnil) depuis février 2019, Marie-Laure Denis connaît bien le fonctionnement des autorités administratives indépendantes. Juriste de formation et énarque, elle a d’abord travaillé auprès du Conseil d’État avant de passer par des cabinets de collectivités locales et des ministères. Depuis une quinzaine d’années, elle évolue dans l’univers de la régulation : d’abord membre du collège du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) pendant sept ans, elle devient membre de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) puis membre du comité de règlement des différends et sanctions au sein de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). C’est donc tout naturellement que son nom a été proposé au Parlement puis retenu pour représenter le gendarme de l’informatique et des libertés. Grâce à sa grande technicité et à sa fine connaissance du milieu technologique, la haute fonctionnaire de 52 ans assure avec sang-froid et sérénité son nouveau rôle.
Marie-Laure Denis affiche des plans d’action clairs pour son mandat de cinq ans. La priorité absolue reste la mise en application du RGPD afin que les concitoyens soient le plus informés possible de leurs droits. « Plus la mise en conformité des acteurs privés et publics sera grande, plus la confiance dans l’économie numérique sera confortée, affirme-t-elle. Il appartient aux dirigeants de se mettre en conformité et de prouver qu’ils suivent cette démarche. » Passé le temps de l’accompagnement et de l’information vient celui de la répression. En ce sens, l’année 2019 a sonné la fin de la tolérance pour les entreprises, censées s’être mises en conformité depuis mai 2018 : la Cnil a effectué 300 contrôles en ligne et sur pièces, qui ont donné lieu à 42 mises en demeure et à 8 sanctions, dont 7 amendes d’un montant total de plus de 51 millions d’euros. Et l’institution devrait maintenir ce cap en 2020.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Contentieux & Arbitrage 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide Contentieux & Arbitrage 2020-2021.
Sommaire
Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Retrouvez les classements issus du Guide Risk Management & Assurance 2022

Après plus de trois mois d'enquête, la rédaction de Décideurs a le plaisir de vous partager ses classements des meilleurs professionnels en matière de...

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Aston Avocats renforce sa pratique en droit social

Avocate spécialiste en droit du travail et de la sécurité sociale, Rosine de Matos est nommée counsel au sein du département social du cabinet Aston A...

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Une non-juriste dirige dorénavant Altius

Le cabinet belge Altius renouvelle sa direction et nomme Valérie Struye general manager. Il sera pour la première fois dirigé par un professionnel san...

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

L’UE est prête pour le reporting extrafinancier des grandes entreprises

Mardi 22 juin, le Parlement européen et les gouvernements des 27 ont conclu un accord provisoire sur la directive CSRD, qui prévoit de nouvelles règle...

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Room Avocats mise sur sa pratique distribution concurrence

Le réseau d’avocats d’affaires Room Avocats accueille Gwendoline Cattier à la tête de sa pratique distribution concurrence. L’avocate est passée par c...

Google et droits voisins : la conclusion

Google et droits voisins : la conclusion

Après deux ans de tractations entre Google et l’Apig et une amende de 500 millions d’euros, le dossier des droits voisins est désormais clos pour la f...

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Nouvel associé marseillais pour UGGC Avocats

Le cabinet indépendant présent à l’international UGGC Avocats consolide son bureau de Marseille grâce à l’arrivée d’un nouvel associé spécialiste du d...

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Winifrey Caudron : de la finance aux assurances

Depuis seize ans, Winifrey Caudron évolue au sein du groupe Up. Retour sur son parcours et sur son intérêt croissant pour les thématiques de risk mana...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message