Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dans ces marchés pourraient générer plus de 10 000 milliards de dollars d'ici à 2030 et créer plus de 200 millions d'emplois dans les secteurs verts.

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dans ces marchés pourraient générer plus de 10 000 milliards de dollars d'ici à 2030 et créer plus de 200 millions d'emplois dans les secteurs verts.

Les green bonds, ces titres de dettes qui sont exclusivement destinés à financer des projets 'verts", auront le vent en poupe au sein des pays émergents. C’est en tout cas l’avenir que leur prédit la troisième édition du rapport sur les obligations vertes des marchés émergents publié par Amundi, qui a récemment racheté Lyxor à la Société générale, et IFC, membre du Groupe de la Banque mondiale. Les émissions de green bonds des marchés émergents atteindraient 100 milliards de dollars d'ici à 2023. En 2020, le marché des obligations vertes comptait 280 milliards de dollars émis dont 19 milliards en provenance de la Chine qui, malgré un passage à vide lié à la crise sanitaire, enregistre un solide rebond au second semestre et demeure le plus gros émetteur au sein des émergents, qui totalisent 40 milliards de dollars émis.

L’avenir en vert

Si les perspectives pour les trois prochaines années semblent solides en matière d’émission d’obligations vertes, c’est bien parce que la reprise passera nécessairement par des projets durables et écologiques (énergies renouvelables, infrastructures urbaines vertes et agriculture intelligente face au climat…). Ces investissements verts pourraient ainsi, selon IFC, rapporter plus de 10 000 milliards de dollars et créer plus de 200 millions d’emplois. Au sein des pays émergents, la question des investissements durables est peut-être encore plus centrale qu’ailleurs, tant la dynamique de rattrapage, caractérisée par des décennies de croissance industrielle forte, n’a pu laisser qu’une petite place à la croissance soutenable. La reprise post-Covid est donc l’occasion de relever les défis environnementaux. Jean Pierre Lacombe, Director of Global Macro & Market Research, chez IFC, commente : "Le solide appétit des investisseurs et un environnement politique de plus en plus favorable continueront à soutenir la croissance des marchés des obligations vertes des pays émergents. Cela revêt aujourd'hui une importance cruciale, car il est urgent d'investir dans le développement durable pour atténuer les conséquences sociales et économiques profondément négatives de la pandémie."

Le succès des obligations vertes semble conditionné au développement du marché des capitaux et aux engagements des États en faveur de la dynamique d’émission. De nombreuses solutions (élaboration d’une taxonomie verte de référence, appui technique des Banques centrales) permettront d’améliorer la comparabilité des données mais aussi de renforcer la confiance des investisseurs.

Sandy Andrianabiby

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Mise à jour des conditions d’utilisation de WhatsApp : à quoi s’attendre ?

Après une première tentative controversée de changement de sa politique de confidentialité en février dernier, l’application de messagerie instantanée...

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Dix nouveaux counsels chez Clifford Chance

Catherine Naroz, Jehanne Talha, Guillaume Massole, Maroussia Cuny, Sophie Levy, Karolina Rozycka, Philippe Cazello, Marie Crumière, Pierre Goyat et Di...

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Simon Associés lance un département sciences de la vie

Michèle Anahory intègre le cabinet d’avocats d’affaires pour diriger un nouveau pôle consacré aux biosciences. Dans ce mouvement, elle est accompagnée...

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Reboul & Associés renforce sa pratique fiscale

Éric Bérengier rejoint le cabinet parisien en qualité d’associé et sera chargé du pôle de droit fiscal.

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant poursuit sa carrière chez Trinity International

Stéphane Brabant quitte Herbert Smith Freehills avec son associé Lucien Bou Chaaya pour rejoindre Trinity International, renforçant ainsi les ambition...

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Un cabinet brésilien s’installe à Paris

Grâce à l’arrivée de l’avocat Rodrigo Loureiro en provenance de Jones Day, la firme originaire de São Paulo, Briganti Advogados, crée un bureau à Pari...

Christophe Barraud, le visionnaire

Christophe Barraud, le visionnaire

Le Français a été désigné meilleur prévisionniste au monde par Bloomberg. À seulement 34 ans, ce chef économiste et stratégiste de chez Market Securit...

H. Lécuyer : "L’assurance joue un rôle structurant dans la vie économique et sociale d’un pays "

H. Lécuyer : "L’assurance joue un rôle structurant dans la vie économique et sociale d’un pays "

Professeur en droit privé à l’Université Paris 2 Panthéon-Assas depuis de nombreuses années, Hervé Lecuyer est un spécialiste du droit des assurances....

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte