Marché actions : bien choisir sa stratégie en 2022

Inflation, crise sanitaire, situation économique et opportunités d'investissement... Décideurs Magazine s'appuie sur les prévisions d’experts afin de vous donner une analyse de l'activité économique et financière pour la nouvelle année.

© Yan Krukov

Inflation, crise sanitaire, situation économique et opportunités d'investissement... Décideurs Magazine s'appuie sur les prévisions d’experts afin de vous donner une analyse de l'activité économique et financière pour la nouvelle année.

Au chapitre 2022, les vaccins courront derrière les variants. Concernant Omicron, l’incertitude reste entière car, même si le vaccin est efficace contre les infections sévères, le variant est très contagieux. À court terme la situation sanitaire constitue donc un risque pour la croissance. Néanmoins, celle-ci ne devrait pas être impactée à long terme car le stock de demande inassouvie reste important.

À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles

Avec un PIB mondial ayant reculé de 3,4 % en 2020, près de la moitié de la population mondiale confinée, de nouvelles mesures de soutien se sont imposées. La dette des États s’est amplifiée, les banques centrales ont injecté des centaines de milliards d’euros et l’inflation s’est installée. Mais cette inflation représente-t-elle un risque en 2022 ? A priori non. Premièrement parce qu’en Europe, et plus particulièrement en France, l’inflation est bien plus faible qu’aux États-Unis. Ce phénomène aurait même tendance à ralentir à court terme.

"L’inflation devrait s’apaiser"

Comme l’indique Mathieu Savary, stratégiste en chef chez BCA Research, l’inflation provient d’une demande post-covid qui a augmenté brusquement, et d’une politique très accommodante des banques centrales. Cela a entraîné à la hausse les prix des matières premières mais aussi conduit à des complications logistiques et d’approvisionnement. Ces difficultés se résorbant peu à peu, l’inflation devrait s’apaiser. D’après les prévisions de Mathieu Savary, l’écart entre les capacités de production et la production réelle des entreprises se résorbera en fin d’année en Europe et aux États-Unis.

Coup de mou de la Chine ?

La locomotive chinoise a vu sa vitesse ralentir en 2021, l’emballement de la dette forçant l’État à intervenir. Cependant, selon Mathieu Savary, la montée généralisée des prix en Chine due aux coûts de l’énergie devrait rapidement se résorber en début d’année. La fin de la politique de durcissement monétaire devrait suivre, avec un regain de support à l’économie. Il faudra attendre ainsi quelques mois avant que la croissance du crédit ne se traduise par de la croissance économique. Une réaccélération de la croissance chinoise permettrait au secteur industriel d’offrir de belles performances sur le second semestre, estime Mathieu Savary, qui ajoute que le risque chinois des premiers mois de l’année représente une belle occasion d’achat. Côté européen, les actions suédoises sont attrayantes. Puisque 40 % du marché est industriel, il devrait être porté par le redémarrage chinois à partir de l’été 2022.

En France, la reprise post-covid bat son plein

Le CAC40 a dépassé la barre record des 7 000 points le 5 novembre 2021. Les stratégistes de la Société générale estiment qu’il pourrait se hisser jusqu’à 7 500 points d’ici à la fin de l’année et que "le cycle européen a encore de la marge", ajoutant que "l'inflation des coûts devrait bientôt atteindre un pic" et que "la politique de la Banque centrale européenne devrait se désynchroniser de celle de la Réserve fédérale". Actuellement, Mathieu Savary juge le marché cher. Grâce à la Chine, l’Allemagne devrait cependant surperformer dans la deuxième partie de 2022.

Clément Redon

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Concurrence : des huissiers lourdement sanctionnés

Concurrence : des huissiers lourdement sanctionnés

Le 13 janvier, l’Autorité de la concurrence a rendu deux décisions par lesquelles elle condamne pour entente le Bureau de signification de Paris ainsi...

Hughes Hubbard Paris consolide sa pratique conformité

Hughes Hubbard Paris consolide sa pratique conformité

La nomination en tant qu'associée de Marie-Agnès Nicolas, spécialiste de l’anticorruption et des enquêtes internes, constitue une nouvelle étape pour...

Delcade s’installe à Biarritz

Delcade s’installe à Biarritz

Delcade ouvre un nouveau bureau à Biarritz et y accueille le fiscaliste Antoine Descotte en qualité d’associé.

Fichorga et FoxNot s’unissent pour numériser le notariat

Fichorga et FoxNot s’unissent pour numériser le notariat

Mutualiser savoir-faire et compétences pour accompagner l’évolution des notaires : voilà, en somme, l’idée à l’origine du rapprochement entre les deux...

N. Hubert (Milleis Banque) : "Les mouvements audacieux sont souvent opportunistes"

N. Hubert (Milleis Banque) : "Les mouvements audacieux sont souvent opportunistes"

Croissance externe, codes du luxe, innovation, Milleis Banque affirme sa nouvelle identité et ses ambitions. Échange avec Nicolas Hubert, directeur gé...

Comment intégrer l’impact des prix du carbone dans les portefeuilles ?

Comment intégrer l’impact des prix du carbone dans les portefeuilles ?

Depuis des années, les responsables européens s’appliquent à lutter contre le changement climatique. Si les autres pays ne parviennent pas à s’aligner...

Stéphanie Smatt-Pinelli, l'hyperactive

Stéphanie Smatt-Pinelli, l'hyperactive

Directrice juridique en charge du règlement des grands contentieux d'Orano, Stéphanie Smatt-Pinelli figure parmi les personnalités incontournables du...

Chez Centaure, deux avocates deviennent associées

Chez Centaure, deux avocates deviennent associées

Ourida Derrouiche et Nathalie Lagrée ont rejoint le collège d’associés du cabinet, qui compte désormais quatre femmes sur douze membres.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte