ManoMano lève 355 millions de dollars

Le spécialiste du bricolage en ligne, ManoMano, concrétise sa série F. Au nombre des licornes françaises, le groupe valorisé 2,6 milliards de dollars consolide ses positions en Europe.

Le spécialiste du bricolage en ligne, ManoMano, concrétise sa série F. Au nombre des licornes françaises, le groupe valorisé 2,6 milliards de dollars consolide ses positions en Europe.

Battre le fer tant qu’il est chaud, c’est ce qui caractérise la dynamique de cette nouvelle levée de fonds de 355 millions de dollars. ManoMano peut se féliciter d’avoir su redonner goût au bricolage et au jardinage à de nombreux Français durant la crise sanitaire. Comme le précisait Yann du Rusquec, Partner chez Eurazeo Growth, la plateforme aura contribué au changement des modes de consommation en la matière. Ainsi, à la faveur d’incontestables avantages compétitifs et technologiques, l’entreprise spécialisée dans la vente en ligne de matériels de bricolage et de jardinage gagne du terrain sur un marché encore peu numérisé face à des concurrents européens, qui privilégient encore les points de vente physiques.

Une levée de fonds pour renforcer son activité en Europe

Les partenaires historiques du groupe se sont de nouveau réunis autour de la table de négociations afin d’accorder des liquidités supplémentaires à ManoMano. Temasek, General Atlantic, Eurazeo, Bpifrance à travers sa filiale Large Venture, Aglaé Ventures, Kismet Holdings et Armat Group soutiennent la pépite qui entend renforcer son activité en Europe sur un marché estimé à 400 milliards d’euros. Un marché majeur dans lequel l’entreprise est devenue un porte-étendard de la "french touch". Par ailleurs, cette série F, marquée par la nouvelle entrée dans le capital de l’américain Dragoneer Investment Group, porte la valorisation de ManoMano à 2,6 milliards d’euros.

En un an, la boutique en ligne a doublé de taille, avec une croissance avoisinant en 2020 les 100 % pour un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros. Un résultat atteint grâce à leur stratégie de développement et leurs capacités logistiques ainsi que par l’élargissement de son réseau de vente, qui en 2019 référençait près de quatre millions de produits. Initialement baptisée MonEchelle, ManoMano, qui a réalisé un beau parcours depuis sa fondation en 2012, poursuit sur sa lancée.

Emeric Camuset

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Face aux Gafam et BATX, l'Europe technologique : quelle contre-attaque ?

Dans la guerre sans merci que se livrent les entreprises de la tech, les États-Unis et la Chine creusent l’écart. Mais l’Europe n’a pas dit son dernier mot.
Sommaire Gafam - BATX. Le marché des empereurs La Tech européenne en infographie Y. du Rusquec (Eurazeo) : "Le marché européen du financement de la tech n’est pas encore arrivé à maturité" Klarna, le suédois qui se paie les États-Unis Adyen, la mondialisation réussie ASML, l’entreprise la plus puissante (et méconnue) de l’UE Dassault Systèmes, le français qui fait trembler IBM Mirakl, la révolution du e-commerce Infineon, sauts de puces
Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Vous êtes chargé d’organiser un évènement professionnel ou une soirée pour vos collègues de travail. Et la date de votre soirée d’entreprise se rappro...

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Boris Bakech (C4 Ventures), le technophile

Avec un profil axé sur la tech, Boris Bakech ne se destinait pas au métier d’investisseur. C’est animé désormais par l’envie de soutenir les pépites t...

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Marianne Harlé (Andera Croissance), la passionnée

Après dix ans au sein de TCR Capital, Marianne Harlé a fait le choix de rejoindre Andera Expansion puis de participer au lancement d’Andera Croissance...

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Vitirev Innovation, viti, vini, vici

Fonds de venture capital dédié à la transition écologique du secteur vitivinicole, VitiRev Innovation a annoncé, début 2022, son premier closing à hau...

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Ancien karatéka de haut niveau, Nicolas Darnaud est diplômé de l’ESCP, titulaire du Capa et d’un diplôme d’expert-comptable. Il a rejoint Ardian en 20...

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Directrice de participations au sein de Blue Ocean, fonds à impact de Swen Capital, Mélanie Le Guen croit un capital-investissement plus durable. Curi...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message