Manifeste : agir pour l'avenir des Mooc et l'open education

Nous, acteurs de la formation digitale, discutons, échangeons, réfléchissons ensemble depuis des mois au rôle des Mooc dans le développement de compétences. Nous avons ainsi acté ensemble ce
manifeste pour décider de l’avenir des Mooc et de leurs axes prioritaires de transformation.

Nous, acteurs de la formation digitale, discutons, échangeons, réfléchissons ensemble depuis des mois au rôle des Mooc dans le développement de compétences. Nous avons ainsi acté ensemble ce manifeste pour décider de l’avenir des Mooc et de leurs axes prioritaires de transformation.

Le virage numérique pris par le secteur de la formation et le changement des modes de consommation interrogent les conditions de production et de diffusion des savoirs. Nous constatons la naissance d’une incertitude face à la pertinence des Mooc dans le modèle pédagogique actuel.
Nous estimons qu'il est de notre devoir d’agir pour les réinventer et répondre aux besoins des apprenants d’aujourd’hui.

Nous proposons donc à tous ceux qui participent à la création, à l’édition, à la valorisation, à la diffusion ou à la réflexion sur les Mooc et leurs usages, un manifeste en faveur de l’innovation dans ce secteur.

1. Nous nous constituons en communauté solidaire et ouverte, pour fédérer l’écosystème et créer des synergies nouvelles qui incitent au développement de nouvelles initiatives.

2. Nous appelons à la transformation du modèle économique, fondée sur la possibilité de financer certaines certifications grâce au nouveau CPF. Mais aussi via un modèle où les entreprises sont pleinement impliquées dans le financement et s'engagent à soutenir la création de Mooc pourcontribuer à faire rayonner l’open education.

3. Nous nous engageons à soutenir un accès ouvert à l’éducation pour permettre au plus grand nombre de pouvoir se former gratuitement et librement, peu importe le profil, l’âge, l’origine sociale.

4. Le taux de complétion ne peut être le seul responsable du succès ou de l’échec d’un Mooc. Nous lançons un appel pour réformer les indicateurs de réussite des Mooc. Ceux-ci doivent être plus
souples, sécables selon les compétences à acquérir et ajustables aux besoins de chaque apprenant.

5. Nous avons pour objectifs la modernisation des formats, une amélioration de la qualité esthétique et une meilleure adaptabilité sur tous supports (mobile notamment), pour correspondre davantage
aux usages courants.

6. Nous nous engageons à encourager et promouvoir la diversité des thématiques des Mooc, afin de faire de ce format un canal de diffusion qui fait la promotion de sujets de société importants comme l’environnement, la sécurité, l’inclusion numérique ou l’orientation professionnelle.

Un vrai mouvement est en marche, et petit à petit, les choses changent grâce à tous ceux qui s’engagent et contribuent à l’évolution des Mooc. C’est cet esprit du collectif qui nous permettra, ensemble, de cultiver notre complémentarité pour ouvrir des perspectives d’évolution et  pérenniser l’avenir des Mooc au bénéfice du développement des savoirs  et des compétences de l’ensemble desacteurs de la société.

Signataires : Edflex, EdTech France, France Université Numérique (Fun), Learning Technologies France, Learning Tribes, Sitel Group, Learn Assembly, Live Mentor, We Up learning, Impact Campus, Tourism Academy, Pitch boy, Moocit, Edtech,  TeachReo, Vyv, CFA Stephenson. Les signatures restent ouvertes...

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Nathalie Fontaine (Renault Trucks) : « Nous avons tous des connaissances à partager »

Nathalie Fontaine (Renault Trucks) : « Nous avons tous des connaissances à partager »

Chez Renault Trucks, devenir une entreprise apprenante est une réflexion de longue date. Pour Nathalie Fontaine, directrice des compétences et du déve...

RH : s’adapter pour garder le Nord

RH : s’adapter pour garder le Nord

La stupeur causée par la brutalité de la crise du Coronavirus est passée. Nous sommes aujourd’hui dans un monde où les cartes ont été rebattues… Un mo...

Comment encourager les femmes à dynamiser leur carrière ?

Comment encourager les femmes à dynamiser leur carrière ?

Si la place des femmes dans la société semble être aujourd’hui un sujet d’arrière-garde, celui de la mixité au sommet des entreprises est bel et bien...

V. Vuillod (Coca-Cola): "Je vise 2023 pour parvenir à la parité!"

V. Vuillod (Coca-Cola): "Je vise 2023 pour parvenir à la parité!"

Avec un score de 98/100 à l’Index Égalité femmes-hommes, Coca-Cola European Partners France fait figure de bon élève. Entretien avec la DRH France du...

Jean-François Ode (Aviva) : « Le télétravail génère de la monotonie que nous combattons »

Jean-François Ode (Aviva) : « Le télétravail génère de la monotonie que nous combattons »

La crise sanitaire et le confinement de l’ensemble de la population ont nécessité une généralisation du télétravail. Jean-François Ode, DRH d’Aviva Fr...

Partout en Europe, un dialogue social maintenu pendant la crise

Partout en Europe, un dialogue social maintenu pendant la crise

Un dialogue social de qualité dans l’entreprise suppose des échanges nourris et réguliers entre l’employeur et les représentants du personnel, chose q...

N.Roos (L'Oréal): "Former des entrepreneurs capables d'innover"

N.Roos (L'Oréal): "Former des entrepreneurs capables d'innover"

Directrice générale de la division des produits professionnels de L’Oréal et membre du comex, Nathalie Roos est à l’initiative de Real Campus, une éco...

Maxime Aiach (Groupe Domia) : « IK a plus été un associé qu’un actionnaire pour nous »

Maxime Aiach (Groupe Domia) : « IK a plus été un associé qu’un actionnaire pour nous »

Dans une France confinée, les services à la personne doivent s’adapter au numérique quand cela est possible ou supporter la crise lorsqu’il n’y a pas...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message