Maël Aoustin : "Galimmo prépare l'engagement de deux projets d'extension majeurs en 2019"

Maël Aoustin : "Galimmo prépare l'engagement de deux projets d'extension majeurs en 2019"
Maël Aoustin (©D.R.)

En trois ans, Galimmo a trouvé sa place dans l’univers des foncières de commerce. Son directeur général tire un premier bilan et nous dévoile son plan de développement.

Décideurs. Galimmo a été créé fin 2016. Deux ans et demi plus tard, quel bilan tirez-vous ?

Maël Aoustin. Nous n’avons pas perdu de temps et les premiers résultats valident notre stratégie. Peu de temps après la création de Galimmo, nous avions initié par exemple la rénovation et extension de Shop’in Houssen à Colmar. Au sein de ce projet, nous avons déployé notre démarche de co-conception avec les clients, les commerçants, les acteurs locaux, les pouvoirs publics… Cette approche a été saluée par nos pairs lors des Trophées du CNCC avec la distinction du projet comme meilleure réalisation de l’année 2018 dans la catégorie extension-rénovation d’un centre commercial. Sur le plan opérationnel, c’est un succès. L’extension des surfaces a permis la progression du chiffre d’affaires des commerçants de plus de 70 % depuis la livraison de l’opération. Au niveau global, nous avons fait progresser notre actif net réévalué de 9 % en l’espace de deux ans. Galimmo cumule aujourd’hui 66 centres commerciaux, dont 52 en France. Tous sont attenants à des hypermarchés Cora car nous sommes la foncière partenaire de cette enseigne.

Quels sont les grands axes de votre stratégie de développement ?

Selon moi, trois formats se révèlent gagnants aujourd’hui dans le commerce : les malls suprarégionaux, le e-commerce et les actifs de proximité. Parmi ces derniers, ceux adaptés à leurs territoires seront les grands gagnants. Nous travaillons donc notre patrimoine existant en ce sens. Nous le valorisons grâce à nos équipes de gestion sur place et en le recommercialisant dans le cadre d’une relation partenariale avec les enseignes. En parallèle, nous réalisons des extensions. Ces projets doivent être pensés avec les acteurs locaux afin de consolider le commerce des agglomérations où ils sont développés et donc être de taille raisonnable. Nous avons actuellement un pipeline de 200 millions d’euros identifié et sécurisé, ce qui nous permettra d’ajouter 30 % de surfaces à notre patrimoine actuel de 225 000 mètres carrés. Enfin, nous n’excluons pas de procéder à des acquisitions en fonction des opportunités qui se présenteront. Nous avons signé par exemple en décembre dernier l’acquisition d’un centre commercial à fort potentiel situé à Creil-Saint-Maximin pour près de 40 millions d’euros.

Quels sont vos objectifs à court et moyen termes ?

Nous préparons l'engagement de deux projets d'extension majeurs en 2019, concernant les centres commerciaux de Rennes-Pacé et d'Ermont, dont les autorisations ont été obtenues et purgées de tout recours. Ces opérations représenteront un volume d’investissement engagé de plus de 20 millions d’euros. À moyen terme, nous allons renforcer notre plateforme de marque. Nous avons ainsi adopté la signature « Real Life, Great Stories » qui traduit notre positionnement. Nous sommes présents dans le quotidien des territoires et notre mission consiste à faire vivre de belles histoires aux habitants, aux enseignes et à nos collaborateurs.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du hors-série contenant les entretiens réalisés par Décideurs lors du Mipim 2019.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message