M. Sieg (ThomasLloyd Group) : "Le développement des infrastructures constitue le plus grand défi social du XXIe siècle"

Acteur majeur de l’économie verte, ThomasLloyd Group est
l’un des leaders mondiaux de la gestion d’actifs d’impact, dédié
au secteur de l’infrastructure sur les marchés émergents en forte
croissance. Michael Sieg, fondateur de ThomasLloyd Group,
nous présente son groupe.
Michael Sieg

Acteur majeur de l’économie verte, ThomasLloyd Group est l’un des leaders mondiaux de la gestion d’actifs d’impact, dédié au secteur de l’infrastructure sur les marchés émergents en forte croissance. Michael Sieg, fondateur de ThomasLloyd Group, nous présente son groupe.

Chiffres Clés de ThomasLloyd Group : 

• créé en 2003
• 60 000 clients
• 14 000 places de travail crééessur place
• 1,8 million de personnes ontnaccès à l’électricité
• 400 000 tonnes de CO2 économisées par année

Décideurs. Pouvez-vous nous présenter ThomasLloyd Group ?

T. U. Michael Sieg. Fondée en 2003 ThomasLloyd est une entreprise d’investissement qui s’est donné pour mission de participer à la mutation sociale et écologique qui s’impose en finançant, construisant et exploitant exclusivement des projets durables dans les secteurs des infrastructures, de l’agriculture et de l’immobilier. En tant que pionnier de l’extension des infrastructures dans les pays en développement et les pays émergents, nous nous engageons à créer des valeurs durables et un accord parfait entre les composantes économique, écologique et sociale du rendement pour nos investisseurs, l’environnement, ainsi que pour les personnes sur place. Tant et si bien que nous gérons actuellement un patrimoine d’investissement d’environ 3,7 milliards d’euros dont 1,1 milliard d’euros dans le secteur des infrastructures durables.

Pourquoi avoir ciblé le domaine des infrastructures ?

Le développement et la modernisation des infrastructures constituent dans le monde entier les plus grands défis sociaux du XXIe siècle. Ceci ne se limite pas à la finance. La société de conseil McKinsey estime que, d’ici à 2040, jusqu’à 94 000 milliards de dollars seront indispensables pour amener les infrastructures globales à un niveau contemporain. C’est particulièrement le cas en Asie, qui s’est hissée depuis longtemps à la position de moteur de l’économie mondiale.

Qu’est-ce qui fait de l’Asie le terreau parfait pour vos investissements ?

Les investisseurs conscients de leur responsabilité en matière climatique doivent agir là ou leur investissement aura le plus d’effet et d’efficacité, autrement dit dans les régions en forte croissance économique et démographique et dans les zones où les infrastructures sont déficitaires et présentent des conditions cadres optimales par rapport au climat. Actuellement nous trouvons des conditions idéales dans les pays émergents, et plus particulièrement en Australasie. Six citoyens sur dix y vivent. En 2050 on estime que la Chine et l’inde seront en tête des puissances économiques mondiales. Les investissements nécessaires en Asie entre 2017 et 2040 sont évalués à 51 000 milliards de dollars. Mais, en raison de la croissance démographique et économique effrénée, la région se heurte aux limites de ses possibilités en termes d’infrastructures et se doit de prévoir d’urgence un développement plus poussé de ces infrastructures. Je précise cependant que nous n’allons pas dans les zones géographiques instables, ni en Chine.

"Les investisseurs conscients de leur responsabilité en matière climatique doivent agir là où leur investissement aura le plus d’efficacité"

Quelle valeur ajoutée apportez-vous ?

Notre action apporte une signification entièrement nouvelle, plus riche et plus contemporaine. En effet, ThomasLloyd permet aux investisseurs d’effectuer des placements fructueux et économiques, en agissant de façon responsable avec un fort impact écologique et social, selon la ligne directrice de ThomasLloyd : « Invest where your money makes the difference. » C’est ainsi qu’est né le triple rendement de ThomasLloyd : économique, écologique et social. Pour les investisseurs, pour l’environnement, mais également pour les populations locales.

Nous développons, finançons, construisons et exploitons des projets infrastructurels en Asie qui peuvent significativement améliorer les conditions de vie humaine. Ces derniers ont, en effet, un besoin essentiel au niveau de l’électricité, des services collectifs et des transports. ThomasLloyd propose dans ces pays, des solutions de financement flexibles, une expertise sectorielle de pointe au niveau de l’industrie ainsi que des résultats prouvés sur des projets d’infrastructure à grande échelle.

Quelles sont les typologies d’infrastructure sur lesquelles vous vous positionnez ?

Nous ciblons les infrastructures au sens large. Actuellement, c’est surtout l’énergie qui nous est demandée par les gouvernements car ce sont 628 millions de personnes qui n’ont pas du tout accès à l’électricité. Notre groupe profite pleinement de son ancrage dans les réseaux économiques et politiques. L’ensemble des projets d’infrastructures réalisé par ThomasLloyd dans des pays émergents et en développement représente à ce jour 8,9 millions de mètres carrés de constructions et une puissance totale d’environ 600 mégawatts par des centrales de panneaux solaires et de biomasse.

Pouvez-vous nous donner des exemples de vos réalisations ? 

Nous avons notamment signé un projet en partenariat avec l’International Finance Corporation, qui fait partie de la Banque mondiale, pour le développement et la construction de plusieurs centrales biomasse aux Philippines. Nos équipes ont également fait l’acquisition d’une participation significative dans SolarArise, une plateforme de construction de centrales solaires à grande échelle en Inde avec, comme exemple de partenaire, l’European Investment Bank. Aujourd’hui, nous regardons de près les opportunités qui se présentent dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est, parmi lesquels le Vietnam et l’Indonésie.

"ThomasLloyd agit de façon responsable avec un fort impact écologique et social"

Comment se matérialisent les montages que vous proposez ?

ThomasLloyd investit son propre capital ainsi que celui de ses investisseurs, des investisseurs privés, mais également des investisseurs institutionnels. Les projets adaptés sont identifiés, développés et construits de concert avec des partenaires renommés du secteur industriel, c’est-à-dire des conseillers, des développeurs de projets et de grands groupes de construction. Nous vendons généralement les centrales après leur mise en service auprès d’entreprises publiques intéressées par leur capacité de production et/ou auprès d’institutions financières telles que des fonds de pension à la recherche de revenus à long terme. Plusieurs agences de notations spécialisées ont d’ailleurs souligné la pertinence de votre action. Dans le secteur d’infrastructure, la meilleure note A+ nous a été délivrée par les Principes for responsible investment (PRI). Nous avons également reçu l’Environment Label de LuxFLAG, l’agence indépendante de labellisation financière du Luxembourg. L’Alternative Investment Fund (AIF), pour ThomasLloyd SICAV – Sustainable Infrastructure Income Fund.
Enfin l’agence de classement Telos a de nouveau attribué la meilleure note AAA à la plateforme d’investissements en infrastructures de ThomasLloyd, la certifiant ainsi comme répondant « au plus haut standard de qualité ».

Quelles sont les modalités d’investissement chez ThomasLloyd ?

Le ticket d’entrée est fixé à un minimum de 10 000 € ou plus, selon les produits (obligations, fonds, produits structurés) et autres solutions que le client choisit (mandats de gestion de fortune, compte d’investissement). La durée de financement/ d’investissement varie de quelques mois à cinq-six ans. Parmi nos clients se trouvent des particuliers fortunés ainsi que leurs conseillers en placement, des investisseurs institutionnels et le secteur public.

Quels rendements vos investisseurs peuvent attendre ?

Des rendements à deux chiffres ont été générés à date d’échéance par les projets ThomasLloyd. L’intégralité de nos solutions de placement durable a atteint ou a dépassé les prévisions. Tous les versements d’intérêts et remboursements de ces emprunts ont été effectués en intégralité et conformément au prospectus d’émission.

Vos clients peuvent aussi investir à vos côtés sous la forme d’obligations. Quel rendement peuvent-ils attendre ?

Oui bien sûr. L’objectif est de leur fournir des taux fixes à termes fixes : 3,075 %, 5,175 % ou encore sans coupon mais indexé à notre portefeuille de projets.

Propos recueillis par Aurélien Florin (@FlorinAurélien)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

Le trio Niel, Pigasse, Zouari se lance dans la distribution durable et s’apprête à lever 250 millions d’euros

Le trio Niel, Pigasse, Zouari se lance dans la distribution durable et s’apprête à lever 250 million...

Créer un champion européen de la distribution bio et durable, c’est le nouveau projet de Xavier Niel, Matthieu Pigasse et Moez-Alexandre Zouari. Pour...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Engagé depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne et soutien les entreprises pour traverser cette période inédite....

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Laurent Musy (Terreal) : "L’industrie et les sociétés comme les nôtres font partie de la solution"

Président directeur général de Terreal, acteur de référence des matériaux de construction en terre cuite, Laurent Musy a porté de grandes transformati...

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

M. Agache Durand (Groupama AM) : "Investir sur les marchés financiers est créateur d’emplois"

Dans un environnement économique et financier marqué par la crise de la Covid-19, les sociétés de gestion ont montré une certaine résilience. Si Mirel...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte