M.Razet (DLCM Finances): "Nous travaillons sur la préservation du patrimoine grâce à une approche d’investissements progressifs"

Franck Delbrel, gérant fondateur du cabinet DLCM Finances et
Mathieu Razet, son associé, reviennent sur l’année passée et leur
stratégie d’investissement progressif, laquelle optimise le couple
prudence/performance.
Franck Delbrel, Gérant fondateur, et Mathieu Razet, Associé, DLCM Finances

Franck Delbrel, gérant fondateur du cabinet DLCM Finances et Mathieu Razet, son associé, reviennent sur l’année passée et leur stratégie d’investissement progressif, laquelle optimise le couple prudence/performance.

DÉCIDEURS. Pouvez-vous nous présenter votre cabinet ?

Franck Delbrel. DLCM Finances est une société à taille humaine que nous valorisons, indépendamment de notre domaine de compétences, au travers d’un esprit CLUB. Comme dans le domaine sportif, avec lequel le parallèle est évident, quatre valeurs nous sont essentielles : Esprit d’équipe, Proximité, Réactivité, Confiance... ce sont nos maîtres-mots et nos clients le ressentent comme étant notre ADN.

Bien sûr, ils attendent de nous la préservation de leur patrimoine mais sont également sensibles à cette écoute attentive et cette approche personnalisée que nous leur offrons, afin de répondre toujours et au mieux à l’ensemble de leurs problématiques patrimoniales. Nous  pouvons nous enorgueillir d’avoir su développer, depuis vingt ans, un carnet d’adresses et un réseau dont nous leur faisons bénéficier. Dans le cadre de cet esprit CLUB que nous affectionnons, mon épouse, en charge de la communication au sein du cabinet, organise régulièrement des manifestations culturelles (spectacle théâtre, affiche rugbystique, golf avec la Ryder Cup, rencontres avec des philosophes comme Raphaël Enthoven ou Charles Pépin, vernissages privés à la galerie NAG appartenant à Natacha Dassault, entre autres exemples).

Vous aviez annoncé l’année dernière votre rapprochement avec La Financière DV. Qu’en est-il aujourd’hui ?

F. D. La Financière DV était un family office regroupant plusieurs familles de la même branche, déjà clients de DLCM Finances. Nous avions alors une participation de 50% dans leur capital. Aujourd’hui, le deal est closé. Avec cette opération, nous souhaitions renforcer notre présence à Paris où nous avons déjà un bureau. En effet, nous accompagnons des clients parisiens depuis déjà plusieurs années, et cette alliance nous permet d’affirmer encore plus activement notre "marque" à Paris. J’ajoute que ce rapprochement nous apporte l’expérience du private equity. Céline Derville est donc aujourd’hui notre nouvelle associée et co-dirige avec nous le bureau DLCM Finances parisien.

"Quatre valeurs nous sont essentielles : Esprit d’équipe, Proximité, Réactivité, Confiance"

Pourriez-vous nous en dire plus sur votre stratégie d’investissement ?

Mathieu Razet. Depuis environ quatre ans, nous travaillons sur la préservation du patrimoine grâce à une approche d’investissements progressifs en misant sur des thèmes d’avenir ; cette stratégie permet de lisser les points d’entrée sur les marchés et nous a permis des résultats fort honorables pendant la période de la Covid-19. Cette méthode correspond à notre état d’esprit et à celui de quasi 100% de notre clientèle, pour qui il est fondamental de préserver le patrimoine et qui ne souhaite pas prendre trop de risques. Ainsi, nous investissons par vague sur les marchés financiers, choisissant la prudence. En effet, en pratique vous n’ignorez pas qu’il est difficile d’anticiper ce que nous appelons le bon "market timing".

Alors oui, nous avons compris qu’il convenait de rester humbles face à cet état de fait, et l’humilité c’est accepter et d’être capables de dire aux clients qu’il ne nous est pas possible d’être toujours dans ce market timing idéal. Nous sommes par ailleurs convaincus que c’est la qualité des investissements qui fait la différence. Pour terminer, je dirais aussi qu’il est une certitude, celle que l’investissement sur les actions nécessite un temps long et le temps est notre allié !

Comment voyez-vous la reprise ? Nous entendons beaucoup parler d’inflation en ce moment.

F. D. Je ne pense pas que l’inflation soit un frein mais il nous faut plutôt nous demander "quels sont les produits adéquats pour l’affronter ?". Tout épargnant appréhende cette situation de potentielle inflation, s’inquiétant pour son pouvoir d’achat. Même si inflation il devait y avoir, gardons en tête qu’elle sera temporaire et que nous sommes capables de nous y adapter. Notre méthode d’investissements programmés intègre également des fonds d’investissement conçus pour répondre à ce type de période.

"Nous sommes convaincus que c’est la qualité des investissements qui fait la différence"

Les fonds ISR et plus généralement thématiques sont de plus en plus présents dans la gestion proposée par les CGP, proposez-vous cette gamme de fonds également ?

M. R. S’agissant de cette expertise, nous avons mis en place un fonds dédié avec la société de gestion Sycomore qui valorise l’ISR comme l’ADN de sa gestion. Nous nous sommes également rapprochés d’autres sociétés de gestion ayant une vraie volonté et implication dans ce domaine d’investissement. Par exemple, nous développons également pour nos clients qui souhaitent diversifier leurs actifs l’axe de l’investissement dans les GFI avec la société France Valley. Il s’agit dans ce cas pour nos clients d’une conviction avant tout personnelle.

Nous développons aussi des fonds sur la thématique de l’eau (traitement de l’eau, sa technologie), le traitement des déchets et énergies renouvelables (hydrogène, éolien, solaire ...) également avec différentes sociétés de gestion. Nous intégrons de plus en plus de fonds thématiques aux allocations proposées à nos clients, accompagnés de fonds globaux, car c’est une approche qui leur parle et ils se sentent impliqués. Enfin, nous choisissons les fonds thématiques en nous adaptant au "filtre" des clients. 

Propos recueillis par Marine Fleury

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

L. Le Maux (Aqua Asset Management) : "La stratégie d’Aqua Asset Management va se focaliser sur les actifs "Infratech""

L. Le Maux (Aqua Asset Management) : "La stratégie d’Aqua Asset Management va se focaliser sur les a...

Partenaire des entreprises actives dans la transition écologique, Aqua Asset Management a fait le choix de se focaliser à 100 % sur cette thématique....

La maison Hermès attaque l'artiste Mason Rothschild pour contrefaçon sous forme de NFT

La maison Hermès attaque l'artiste Mason Rothschild pour contrefaçon sous forme de NFT

En janvier 2021, l’artiste numérique Mason Rothschild collaborait avec le peintre Eric Ramirez créant, sous forme de NFT, une œuvre intitulée Baby Bir...

Plasseraud IP et Vittoz se rapprochent

Plasseraud IP et Vittoz se rapprochent

Depuis le 1er janvier 2022, le cabinet parisien de conseil en propriété industrielle Vittoz a rejoint le groupe Plasseraud IP, spécialiste de la propr...

Kramer Levin nomme une associée en droit social

Kramer Levin nomme une associée en droit social

Counsel chez Kramer Levin depuis presque trois ans, Clémentine de Guillebon accède à l’association au sein du département droit social de l’enseigne i...

Benoît Cœuré, nouveau président de l’Autorité de la concurrence

Benoît Cœuré, nouveau président de l’Autorité de la concurrence

L’économiste Benoît Cœuré, passé par la Direction du Trésor et la Banque centrale européenne, et qui succède à Isabelle de Silva, a reçu le feu vert d...

Taliens accueille un spécialiste de la propriété intellectuelle

Taliens accueille un spécialiste de la propriété intellectuelle

Un expert du droit des brevets et des marques pour un cabinet spécialisé en propriété intellectuelle. Après plus de trente ans passés ailleurs, Grégoi...

La banque centrale chinoise renforce son soutien à l'économie

La banque centrale chinoise renforce son soutien à l'économie

Après un essoufflement de la croissance, la banque centrale chinoise a abaissé ce jeudi l’un des taux d’intérêt de référence destiné aux entreprises e...

H. Rodarie (Af2i) : "C’est sans doute le moment de regarder s’il n’y a pas un animal qui traverse l’écran"

H. Rodarie (Af2i) : "C’est sans doute le moment de regarder s’il n’y a pas un animal qui traverse l’...

L’Association française des investisseurs institutionnels s’apprête à fêter ses vingt ans en 2022. L’occasion de faire un point sur les grands chantie...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte