M.Gosselin (Crédit Mutuel Arkéa) : « Le groupe a la culture du temps long »

Le Crédit mutuel Arkéa met en œuvre une stratégie RH qui marque les changements du secteur bancaire. Afin de mener ce projet à bien, les convictions de Marc Gosselin, DRH du groupe, s’appuient sur un socle social fort bâti sur la fierté d’appartenance, la motivation et l’engagement, à partir duquel différentes actions ont été développées pour répondre aux attentes et aux besoins des salariés.

Le Crédit mutuel Arkéa met en œuvre une stratégie RH qui marque les changements du secteur bancaire. Afin de mener ce projet à bien, les convictions de Marc Gosselin, DRH du groupe, s’appuient sur un socle social fort bâti sur la fierté d’appartenance, la motivation et l’engagement, à partir duquel différentes actions ont été développées pour répondre aux attentes et aux besoins des salariés.

Décideurs. À quels enjeux répond votre politique qualité de vie au travail ?

Marc Gosselin. Crédit Mutuel Arkéa a la culture du temps long. Lorsque nous recrutons un collaborateur, nous nous projetons, avec lui, sur une dizaine d’années au moins, afin de nous assurer qu’il trouve le bonheur professionnel grâce aux outils et méthodes que nous aurons mis en place pour qu’il puisse donner le meilleur de lui-même. Nous faisons en sorte que les managers, premiers acteurs RH, disposent des moyens nécessaires pour mieux accompagner les évolutions de l’entreprise. Pour cela, ils peuvent compter sur le soutien de la direction et des fonctions RH.

Quelles sont les dernières innovations développées par votre équipe en matière de QVT ?

Nous avons déployé trois outils, consacrés au « bien vivre ensemble », dont je suis particulièrement fier. Le premier d’entre eux s’adresse à la population senior, en fin de carrière : le mécénat de compétences. Nos collaborateurs de plus de 59 ans peuvent proposer leurs savoir-faire au profit d’une association pendant une période définie et sur leur temps de travail. Via un outil dédié en interne, les associations expriment leurs besoins de compétences, et les collaborateurs souhaitant offrir leur aide postulent ensuite en ligne. Le déploiement de ce dispositif permet ainsi de préparer dans les meilleures conditions le départ à la retraite de nos salariés et de contribuer à leur désir d’engagement et d’épanouissement, tout en donnant un coup de pouce aux associations locales.

Du fait de notre engagement pour la mixité et la complémentarité des parcours, nous avons mis en place un congé solidaire en partenariat avec Planète Urgence qui vise à enseigner des matières comme les mathématiques ou l’informatique à des femmes entrepreneurs au Bénin. Vingt collaborateurs ayant accepté d’offrir quinze jours de leurs congés ont été sélectionnés par l’entreprise qui finance le voyage. En débutant ce projet, je n’étais pas certain d’avoir des retours et nous avons eu plus de 300 inscrits…

Enfin, la mise en valeur et la promotion du sport entre collaborateurs a démarré il y a 2 ans. Jusque là, il existait quelques équipes sportives animées par les salariés avec parfois l'appui du CE. L'originalité de cette démarche « Sport@work » lancée cette année vient de la participation de collaborateurs de toutes les entités du groupe et de la participation de Ronan Le Moal, DG, aux équipes de l‘Étape du Tour. Cette initiative a déjà eu un impact très positif sur les équipes qui participent et sur les salariés qui les soutiennent.

Quel est l’impact de votre politique QVT ?

Un nouvel accord QVT est en cours de négociation. Il comportera de nombreux indicateurs pour permettre de suivre les effets des actions dans le temps. En attendant, un baromètre QVT est prévu chaque année pour donner la parole aux salariés et prendre le pouls de l’entreprise. L’analyse annuelle révèle déjà les retombées positives des nombreuses actions menées : chacune des douze dimensions de la QVT (charge de travail, clarté des rôles, clarté des critères d’évaluation, changement, environnement physique, autonomie, intérêt du travail, reconnaissance, relations avec les collègues, sens donné au travail, sentiment d’efficacité, soutien managérial) voit son évaluation par les collaborateurs évoluer positivement vers un meilleur équilibre entre vie personnelle et professionnelle.

Roxane Croisier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Une nouvelle associée chez Procadres International

Une nouvelle associée chez Procadres International

Société de management de transition présente en France, en Europe et en Afrique, Procadres International accueille Nathalie de Larminat Bougnoux en qu...

Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

Mooncard lève 5 millions pour simplifier les notes de frais

La start-up française compte équiper 10% des salariés utilisant des notes de frais à l’horizon 2021. Pour atteindre ce but, elle peut compter sur le s...

Apprentissage : le pari du gouvernement

Apprentissage : le pari du gouvernement

Pour lutter contre le chômage des jeunes qui ne descend pas sous la barre des 20% depuis 2009, le gouvernement mise sur l’offre d’apprentissage. C’est...

Anne-Marie Husser (Amazon) : «60% de nos postes cadres sont pourvus via la mobilité interne »

Anne-Marie Husser (Amazon) : «60% de nos postes cadres sont pourvus via la mobilité interne »

Gestion des carrières, marque employeur, valeurs, conditions de travail… La DRH d’Amazon explique la stratégie du groupe pour recruter les meilleurs…...

P-H.Antonmattei (Barthélémy Avocats) : « Le pari du dialogue social »

P-H.Antonmattei (Barthélémy Avocats) : « Le pari du dialogue social »

Le dialogue social est au cours de la refondation du droit du travail. Il s’agit toutefois d’un pari dont la réussite dépend non seulement d’une monté...

Une alternative au MBA arrive à Paris

Une alternative au MBA arrive à Paris

Vous êtes contraints par le temps, mais désirez passer à un niveau de leadership supérieur sans sacrifier la qualité de votre apprentissage ? Voici un...

T.Boukhari (Gifi) : "Chaque entreprise devrait avoir un double projet économique et social "

T.Boukhari (Gifi) : "Chaque entreprise devrait avoir un double projet économique et social "

À l’été 2017, Philippe Ginestet, dirigeant de Gifi, annonçait qu’il souhaitait reprendre l’enseigne Tati « pour sauver 1 500 emplois ». Mais aussi pou...

Dialogue social : portraits de DRH impliqués

Dialogue social : portraits de DRH impliqués

Le 24 décembre 2018, le Président de la République promulguait la loi « portant mesures d'urgence économiques et sociales », visant à renouer avec le...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message