M. Gaudin (Chateauform') : "Se réunir reste essentiel"

Chateauform’ est le spécialiste de l’organisation de séminaires, de formations et d’événements pour les entreprises. Sous l’impulsion de Magaly Gaudin, DRH, l’entreprise déploie une culture managériale ambitieuse.

Chateauform’ est le spécialiste de l’organisation de séminaires, de formations et d’événements pour les entreprises. Sous l’impulsion de Magaly Gaudin, DRH, l’entreprise déploie une culture managériale ambitieuse.

Décideurs. Comment décririez-vous la culture RH de l’entreprise ?

Magaly Gaudin. Chateauform’ ce sont 70 lieux possibles, que nous appelons "maisons", en Europe avec une jolie palette d’expériences offertes à nos clients. En effet, nous proposons des maisons au vert ou en ville, ou encore des maisons Event pour des événements en grand. Notre raison d’être est d’apporter de la chaleur ajoutée aux séminaires, aux événements et aux formations d’entreprises. 

Chateauform’ regroupe 1 800 talents et la politique RH s’articule autour de trois piliers : une pyramide hiérarchique inversée, des valeurs fortes et un management différenciant.

Le client se trouve en haut de la pyramide hiérarchique ; ensuite nous avons nos hôtes qui gèrent les maisons où sont reçus nos participants ; et enfin nos maisons de famille, c’est-à-dire nos différents bureaux où se retrouvent les métiers supports et le comex.

Chateauform’ se différencie aussi par ses valeurs : esprit de famille, amour du client, audace, loyauté, apprentissage, rigueur et performance, pas d’attribution de la contribution. Ces sept valeurs sont notre cadre quotidien. Et la culture managériale du groupe s’articule autour d’elles.

Nous avons pour habitude de dire que nous manageons par les valeurs et non  par les règles. Toute entreprise doit bien sûr suivre les règles de son environnement, mais avoir des valeurs est un prisme suffisant pour prendre des décisions.

Et pour faire vivre cette culture, nous avons des mots pour le dire : "talents" et pas "salariés" car les personnes qui rejoignent l’aventure mettent leurs talents au service de la "chaleur ajoutée".

Sur le savoir-faire du leadership, nous avons au sein de la Pépinière des talents, qui est notre université d’entreprise, un programme de leadership construit et animé en interne et qui allie méthode et culture Chateauform’.

"Une grande accélération du digital"

La crise sanitaire a-t-elle transformé durablement le business de Chateauform’ ?

Du jour au lendemain tout s’est arrêté. Notre seul objectif a été de survivre. Chateauform’ est, dans le bon sens du terme, un guerrier. Nous n’avons jamais baissé les bras. Et tout a été mis en place pour sauver l’entreprise et son écosystème. La conviction qui primait était que le fait de se réunir est  essentiel. Le digital était déjà en trame de fond mais la crise nous a obligés à accélérer ce chantier. Rapidement Chateauform’ a pu proposer une grande palette de possibilités. Des studios ont été mis en place dans les maisons pour permettre aux collaborateurs de se rapprocher et de continuer à faire vivre leur business. Le système hybride perdure aujourd’hui puisque nos clients sont des entreprises internationales du CAC 40 et que les voyages ne sont pas toujours possibles. Chateauform’ est reconnue comme une entreprise humaniste, qui met l’humain au cœur de ses décisions.

Comment avez-vous redonné le goût du collectif à vos clients et à vos talents ?

Les clients de Chateauform’ ont eu plaisir à se retrouver car ils vivent une expérience qui leur permet d’être eux-mêmes, comme s’ils étaient chez eux. Nous l’appelons "la chaleur ajoutée", ingrédient essentiel pour le succès des séminaires. Il n’y a plus de barrières hiérarchiques.

Chateauform’ est une entreprise de présentiel, donc pour les talents, se retrouver sur le lieu de travail - que nous appelons "maisons de famille" - était naturel. La possibilité de travailler depuis d’autres lieux, ou en télétravail, leur est offerte mais elle reste peu utilisée.

Propos recueillis par Anne Laure Blouet Patin

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail,  annonce l’association de Gaïa Sanchez

Lusis Avocats, cabinet spécialisé en droit du travail, annonce l’association de Gaïa Sanchez

A l’heure de son 10ème anniversaire, le cabinet nomme Gaïa Sanchez en qualité d’associée.

La tech se toque des politiques

La tech se toque des politiques

Anciens ministres et hauts fonctionnaires sont dans le viseur des grands groupes de la tech qui recrutent de plus en plus ce type de profil. Un mariag...

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walters People France

Coralie Rachet, managing director du cabinet Robert Walters en France, est nommée à la tête de Walte...

Le Groupe Robert Walters a annoncé la nomination de Coralie Rachet en tant que Managing Director France de Robert Walters et Walters People en France.

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Double nomination en droit social au sein du bureau toulousain de Vaughan Avocats

Avec la cooptation de Laure Dubet et de Pauline Carrillo, le cabinet entend proposer une offre complète aux entreprises françaises et internationales.

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Sandrine Wetter (Teleperformance)  "Digitaliser sans perdre les relations humaines”

Tout juste reconnu comme l'un des 25 meilleurs employeurs dans le monde en 2021 par Fortune et Great Place to Work®, Teleperformance est le leader mon...

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Droit social : Seban & Associés coopte un associé

Arrivé en septembre 2020 chez Seban & Associés en tant que directeur du pôle droit social, Benoît Roseiro est désormais membre de l’association du...

Quel avenir pour le management de transition ?

Quel avenir pour le management de transition ?

Louis Dupont est la concrétisation d’expertises et de valeurs communes sur la manière d’aborder les missions de management de transition. La vocation...

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

L. Valot (First Group) : "Le learning doit oser, innover et se challenger"

La formation doit désormais répondre à la fois aux enjeux du business et aux besoins des collaborateurs. De ce constat est né l’Institut des Métiers d...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte