M&G : Les tensions entre la Chine et les États-Unis vont-elles se prolonger ?

Les opérateurs espèrent l’annonce d’un accord commercial Chine-Etats-Unis au prochain sommet du G20. Cela fait suite à des déclarations des deux parties faisant état de négociations en cours pouvant déboucher rapidement sur une sortie de la crise. Analyse avec Florent Delorme, spécialiste macro chez M&G.

© DR

Les opérateurs espèrent l’annonce d’un accord commercial Chine-Etats-Unis au prochain sommet du G20. Cela fait suite à des déclarations des deux parties faisant état de négociations en cours pouvant déboucher rapidement sur une sortie de la crise. Analyse avec Florent Delorme, spécialiste macro chez M&G.

Une telle information serait saluée par les marchés. Pour autant, s’agirait-il alors d’une fin des hostilités ou seulement d’un répit temporaire ?

Selon Florent Delorme, « la rivalité États-Unis – Chine fait l’objet d’un débat important dans les milieux universitaires américains, en particulier depuis la parution de l’ouvrage de Graham Allison, professeur à Harvard : Destined for War: Can America and China Escape Thucydides's Trap? (Houghton Mifflin Harcourt, Boston-New York 2017). Cet universitaire a étudié sur les cinq derniers siècles les séquences historiques où une puissance dominante était déstabilisée par l’émergence d’un rival. Il a montré que dans la majorité des cas cela avait conduit à une confrontation militaire, ou au mieux à une guerre froide comme celle qui a opposé les Etats-Unis à l’URSS. Dans le cas de la concurrence Chine-Etats-Uni, Graham Allison estime que l’opposition n’ira pas jusqu’à l’engagement des deux armées du fait de la détention par chacune de l’arme nucléaire. De plus les autorités chinoises privilégient le développement économique et la stabilité sociale et veulent éviter des tensions militaires.

Par contre, de l’avis de la plupart des experts, on peut s’attendre à la persistance d’une forte compétition dans de nombreux domaines :

- Territorial en mer de Chine du Sud et en mer de Chine Orientale ;

- Commercial avec très probablement une résurgence régulière du protectionnisme ;

- Technologique avec notamment le programme « Made in China 2025 » qui vise à faire de la Chine le leader mondial dans 10 industries stratégiques (notamment les secteurs de la robotique, des voitures autonomes, des véhicules électriques, de l’intelligence artificielle et de l’aérospatial) ;

- Diplomatique comme l’ambitieux programme de renaissance des routes de la soie « One Belt, One Road » le montre ;

- Idéologique puisqu’il s’agit pour la Chine d’imposer sa vision de l’organisation de la société face au modèle démocratique américain ;

- Médiatique, notamment la maîtrise des réseaux sociaux ;

- Monétaire avec la lutte de la Chine pour faire de sa monnaie la devise de référence internationale ou encore sa tendance à en manipuler le cours pour favoriser ses exportations ;

- Informatique dans le cadre de programmes d’espionnage industriel ou de cyberattaques ;

- Financier avec par exemple le contrôle des investissements étrangers.

Ainsi même si un accord sur la question des tarifs douaniers était annoncé à l’occasion du prochain sommet du G20, il ne devrait pas mettre un terme aux tensions entre les deux puissances et cette rivalité reviendra périodiquement créer de la volatilité sur les marchés. Pour autant, cette compétition acharnée sans confrontation militaire peut être l’occasion d’une forte progression de la productivité et de l’innovation ce qui serait à terme bénéfique pour la croissance et les actifs financiers.»

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Dossier spécial : Le private equity de demain

Dossier spécial : Le private equity de demain

La rédaction de Décideurs Corporate Finance a sélectionné les étoiles montantes de l'univers du capital-investissement ainsi que la nouvelle génératio...

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

Safran devance Stellantis de justesse en nombre de brevets

L’INPI (Institut national de la propriété industrielle) dévoile son palmarès 2021 des déposants de brevets. Cette année encore, cette compilation soul...

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Organiser un évènement professionnel mémorable : pourquoi opter pour l’outil Kactus ?

Vous êtes chargé d’organiser un évènement professionnel ou une soirée pour vos collègues de travail. Et la date de votre soirée d’entreprise se rappro...

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Nicolas Darnaud (Ardian), l’optimiste pugnace

Ancien karatéka de haut niveau, Nicolas Darnaud est diplômé de l’ESCP, titulaire du Capa et d’un diplôme d’expert-comptable. Il a rejoint Ardian en 20...

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Mélanie Le Guen (Swen Capital Partners), hors des sentiers battus

Directrice de participations au sein de Blue Ocean, fonds à impact de Swen Capital, Mélanie Le Guen croit un capital-investissement plus durable. Curi...

Origins, un fonds tech grand public

Origins, un fonds tech grand public

Lancé à l’initiative de Blaise Matuidi aux côtés d’autres athlètes et investisseurs, le fonds tech Origins est dédié aux start-up grand public dans le...

Vivalto Partners, acteur incontournable de la santé

Vivalto Partners, acteur incontournable de la santé

Spécialisé dans l’investissement dans les secteurs de la santé, Vivalto Partners a réalisé un premier closing inaugural de 450 millions d’euros, le pl...

For Talents, focus transmissions familiales

For Talents, focus transmissions familiales

For Talents est né de l’expérience de Matthieu Leclercq, ancien président de Décathlon. Son credo : accompagner la transmission générationnelle au sei...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message