M. Azogui (Cyrus Conseil) : "L’entreprise doit avoir un véritable rôle sociétal et environnemental"

Le groupe Cyrus gère près de 3,8 Mds€ d’encours financiers et 1,5 Mds d’investissements immobiliers pour le compte de 4 500 familles. Meyer Azogui, son président, explique le positionnement du groupe spécialisé en gestion de patrimoine.
Meyer Azogui

Le groupe Cyrus gère près de 3,8 Mds€ d’encours financiers et 1,5 Mds d’investissements immobiliers pour le compte de 4 500 familles. Meyer Azogui, son président, explique le positionnement du groupe spécialisé en gestion de patrimoine.

Pouvez-vous nous présenter Cyrus Conseil en quelques mots ?

Meyer Azogui. Cyrus Conseil est une société de conseil en gestion de patrimoine qui accompagne des entrepreneurs, des dirigeants et des familles fortunées depuis plus de trente ans. Nous disposons de treize implantations en France, situées notamment à Paris, Lille, Lyon ou encore à Bordeaux, ainsi qu’un bureau à l’étranger, à Tel Aviv. Avec plus de 4 milliards d’euros d’actifs conseillés, nous sommes aujourd’hui l’un des leaders indépendants du métier. Notre raison d’être est de donner du sens à la réussite de nos clients. Notre groupe se développe selon un modèle intrapreneurial. Cyrus Conseil est majoritairement détenu par ses salariés. 84 de nos 200 collaborateurs sont ainsi actionnaires de la société. Ensemble nous contrôlons 72 % du capital. Les 28 % restants étant détenus par Bridgepoint Development Capital. Un fonds d’investissement d’expérience qui nous a rejoint en mars dernier.

Pourquoi faire entrer un investisseur en capital à vos côtés ?

D’une façon générale l’ensemble des industries et des services deviennent de plus en plus capitalistique. Il est désormais nécessaire de disposer de moyens financiers et humains conséquents pour se développer. Bridgepoint nous apporte leur expérience, notamment en matière d’opérations de croissance externe. Le financement est apporté par Ardian, l’un des acteurs les plus importants sur le marché du private equity et de la dette. Cet acteur a mis à notre disposition une ligne de financement supplémentaire pour concrétiser des opérations de croissance externe. Si nous conservons la gouvernance de notre groupe, nous sommes ravis de pouvoir échanger avec les équipes de Bridgepoint. Elles amènent une discipline supplémentaire dans la mise en place de certaines métriques. Un paramètre d’autant plus important que notre groupe est en forte croissance. Notre chiffre d’affaires a été multiplié par 5 en 11 ans. Le fonds d’investissement apporte également un œil extérieur et un réseau complémentaire au nôtre. Ce sont des atouts considérables lorsque l’on veut poursuivre sa croissance. Dans un monde ou tout évolue rapidement, il faut savoir s’entourer d’un écosystème réactif et performant. Dans cet esprit, Cyrus Conseil est aussi membre de l’association des entrepreneurs de croissance, Croissance Plus, et du mouvement Ethic présidé par Sophie de Menthon. L’arrivé de Bridgepoint à notre capital va nous permettre d’écrire une nouvelle page de notre histoire. Cette étape nous amène enfin à repenser notre raison d’être.

Nous avons en effet la conviction que nos missions vont bien au-delà de la seule création de richesse ou de profit. L’entreprise doit avoir un véritable rôle sociétal et environnemental.

"Donner un sens à la réussite de nos clients" 

L’univers de la gestion de patrimoine est couvert par une multitude d’acteurs. Quelles sont les valeurs ajoutées apportées par Cyrus Conseil ?

Notre mission est de structurer le patrimoine de nos clients en fonction de leur choix de vie et de leurs problématiques personnelles. L’idée est de donner un sens à leur réussite. Nos équipes conseillent nos clients sur la gestion globale de leur patrimoine, pas uniquement sur leur portefeuille financier.

Cette activité fait appel à de multiples compétences, juridiques, fiscales et financières associée à une forte dose d’empathie. Nous sommes notamment sollicités lors de la préparation à la transmission d’un patrimoine ou d’une entreprise dans le cadre d’un Pacte Dutreil, dans le choix du régime matrimonial ou le mode de détention de l’actif professionnel. Nous accompagnons aussi nos clients dans leurs investissements financiers, cotés ou non cotés, non financiers et immobiliers, en travaillant bien évidemment en architecture ouverture.

Quel accompagnement proposez-vous aux chefs d’entreprise ?

Vu la complexité de l’environnement juridique, fiscal et financier, nous leur recommandons d’anticiper très en amont la cession de leur activité professionnelle. Les interactions entre les patrimoines professionnels et personnels sont permanentes. Nous les conseillons donc en amont de la cession mais aussi après. Notre seul objectif étant de leur faciliter la vie, les aider à définir et à mettre en œuvre une stratégie patrimoniale qu’ils comprennent et qui est en adéquation avec leurs projets de vie.

Comment mettre en place des stratégies qui réclament un très haut niveau de technicité ?

Au-delà du savoir-faire et des expertises dont nous disposons en interne, nous faisons appel à des compétences extérieures lorsque cela le nécessite. L’interprofessionnalité est un levier important. Nous veillons à échanger et à réunir différents acteurs des métiers du droit et du chiffre sur les dossiers à fort enjeux. Nos conseillers travaillent ainsi en collaboration étroite avec des notaires, des avocats et des experts-comptables. On crée alors une équipe dédiée pour pouvoir accompagner nos clients.

AF

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte