M. Aulagnon (FSIF) : "Les sociétés immobilières cotées pèsent plus dans l’économie française que le secteur de la construction a

Le conseil d’administration de la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) a élu en avril dernier Maryse Aulagnon au poste de présidente. Elle nous dévoile sa feuille de route pour les trois années à venir.
Maryse Aulagnon (©Stéphane But)

Le conseil d’administration de la Fédération des sociétés immobilières et foncières (FSIF) a élu en avril dernier Maryse Aulagnon au poste de présidente. Elle nous dévoile sa feuille de route pour les trois années à venir.

Décideurs. Quel est le poids des SIIC aujourd’hui dans l’économie française ?

Maryse Aulagnon. La dernière étude Les Sociétés immobilières cotées, partenaires des villes  réalisée par PwC, montre que les SIIC totalisent 100 milliards d’euros d’actifs, détiennent 20 millions de mètres carrés sur tout le territoire et ont prévu d’investir 13,5 milliards d’euros d’ici 2022 et que leur capitalisation boursière sur la place de Paris atteint 70 milliards d’euros. Ces chiffres méconnus mettent en lumière le poids de plus en plus important de notre secteur. Nous pesons autant que celui de l’énergie et même plus que celui de la construction automobile. Autre enseignement, les sociétés immobilières cotées interviennent dans toutes les composantes de la ville, et toutes les classes d’actifs. Si les bureaux et les commerces demeurent majoritaires (70 %), l’étude souligne qu’elles développent des immeubles mixtes (combinant commerces, logements, bureaux, hôtels, etc.), des infrastructures de santé ou la rénovation de gares, ainsi que de nouveaux types d’actifs hybrides (coworking, co-living…). Enfin, elles sont présentes partout en France. Selon les chiffres compilés par PwC, 40 % de leur patrimoine se situent désormais en régions, ce qui en fait des partenaires privilégiés des collectivités locales dans leurs opérations de développement et d’urbanisme.

Quelle est votre feuille de route ?

J’ai été élue sur un projet comportant trois grands axes s’inscrivant dans la poursuite des actions entreprises par mes prédécesseurs. Ma première mission consiste à faire reconnaître notre secteur comme une véritable industrie. Pour ce faire, nous renforçons nos liens avec les pouvoirs publics et souhaitons être force de réflexion et de propositions sur les sujets pour lesquels nous avons une expertise à la FSIF et en coopération avec nos membres au sein des groupes de travail et commissions. Et ils sont nombreux ! Autre axe important de mon mandat : renouer le dialogue avec les autres fédérations et organismes qui réfléchissent sur le devenir du secteur immobilier, en particulier l’Association française de la gestion financière (AFG), l'Association française des sociétés de placement immobilier (ASPIM), le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), la Fédération nationale de l’immobilier (Fnaim), la Fédération française de l’assurance. Nous avons les mêmes sujets d’intérêt et notre démarche est très souvent la même ; mais nos propositions se neutralisent quand nous avons des approches divergentes sur certains dossiers. Il est donc primordial de se coordonner pour élaborer des solutions communes. Enfin, nous devons contribuer à l’évolution du cadre législatif et réglementaire applicable à nos activités pour tenir compte des nouveaux usages et modes de vie, et permettre aux investisseurs d’analyser les projets dans un cadre stabilisé. Par exemple, le décret de 1953 sur les baux, qui a déjà été amendé, doit évoluer pour traiter la question du coworking.

Quelles sont les ambitions de la FSIF à moyen terme ? 

Je compte mettre en œuvre ce programme dans les trois prochaines années avec l’équipe de la FSIF qui est de grande qualité, autour de notre nouvelle déléguée générale, Delphine Charles-Péronne, une grande professionnelle du travail associatif. Nous souhaitons également nous ouvrir encore davantage aux sociétés immobilières non cotées car elles ont les mêmes intérêts que les SIIC à défendre. Enfin, la FSIF doit contribuer à la diffusion de l’innovation en donnant de l’audience aux PropTech, en les aidant à trouver des investisseurs, des clients… Ce sera un travail de long terme qui permettra de préparer l’avenir.

Propos recueillis par François Perrigault (@fperrigault)

Cette interview est extraite du guide immobilier 2019 de Décideurs

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Le Mipim 2020 reporté en juin

Le Mipim 2020 reporté en juin

Alors que plusieurs sociétés ont annulé leur présence au Mipim 2020 ces derniers jours en raison de la propagation du coronavirus en Europe, l’organis...

La veille urbaine du 28 février 2020

La veille urbaine du 28 février 2020

Le décès de Marc Pietri, les résultats de la 2e édition de l’Observatoire des usages et représentations des territoires, Engie qui dévoile sa raison d...

La veille urbaine du 27 février 2020

La veille urbaine du 27 février 2020

Les annulations de présence qui s’accumulent au Mipim, S2i Partners qui cède l’immeuble loué par Céline au 22 rue de la Banque à Paris 2e, les prix de...

Le rappel à l'ordre de la CJUE dans l'affaire Airbnb

Le rappel à l'ordre de la CJUE dans l'affaire Airbnb

La Cour de justice de l’Union européenne a récemment rendu un arrêt dans lequel elle dispense Airbnb de posséder une carte professionnelle d’agent imm...

P. Chiambaretta : "L’architecte sera un véritable problem solver demain"

P. Chiambaretta : "L’architecte sera un véritable problem solver demain"

Quel est le point commun entre l’immeuble The Link, le centre commercial Aéroville et le MoCo, centre d’art contemporain de Montpellier ? Tous ont été...

La veille urbaine du 26 février 2020

La veille urbaine du 26 février 2020

Le lancement de l’OPCI Altixia Valeur, Nicolas Jullien nommé DGA de Perial Développement, le renouvellement des mandats des membres du directoire de l...

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

Volocopter lève 37 millions d’euros pour certifier son taxi volant

La start-up allemande, Volocopter, spécialisée dans la mobilité aérienne urbaine (UAM), vient de clôturer un tour de table de 37 millions d’euros, des...

La veille urbaine du 25 février 2020

La veille urbaine du 25 février 2020

Union Investment qui lance son premier développement logistique en France, BNP Paribas REIM qui renforce son organisation européenne, le lancement du...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message