M&A : la recette des réductions de coûts de moins en moins bonne

Pour tout rapprochement d’entreprises se pose la question des synergies. Il semblerait que les acquéreurs surestiment souvent ce paramètre, ce qui n’est pas sans effet sur la valeur du groupe post-acquisition.

Pour tout rapprochement d’entreprises se pose la question des synergies. Il semblerait que les acquéreurs surestiment souvent ce paramètre, ce qui n’est pas sans effet sur la valeur du groupe post-acquisition.

D’un côté, nous avons des multiples d’acquisition rapportés à l’Ebitda qui ne cessent de s’envoler (16,4 fois aux États-Unis et 12 fois en Europe en moyenne l’an dernier). De l’autre côté, les synergies envisagées à l’issue de ces rapprochements sont toujours plus fortes. Sur le papier, c’est logique, plus les synergies sont importantes, plus les acheteurs peuvent se permettre de payer cher une cible. Sauf qu’en pratique, les synergies de coûts et de revenus sont souvent surestimées, ce qui n’est pas sans effet sur la valeur du groupe post-acquisition. Selon une étude de Bain menée auprès de 22 000 entreprises, 55 % des acquisitions se sont révélées destructrices de valeur car les synergies promises n’ont jamais pu être réalisées. Ce constat devrait alarmer les dirigeants friands d’offensives capitalistiques – 70 % d’entre eux pensent qu’ils performeront mieux que leur secteur. Le marché, qui d’ailleurs se repose davantage sur les synergies de coûts (suppressions de sièges, effectifs…) pour apprécier la pertinence d’une opération de M&A, reste lui très vigilant : il a notamment corrigé à la baisse la valeur d’Amundi et d’Elis, ces deux-là n’ayant pu valider les synergies envisagées avec Pioneer et Berendsen respectivement.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire

Carbone Savoie, retour sur un retournement exemplaire

La reprise de Carbone Savoie par Tokai Carbon coche toutes les cases du retournement idéal : financier et réputationnel pour Alandia Industries; socia...

Allure Finance s’arme d’une spécialiste en immobilier

Allure Finance s’arme d’une spécialiste en immobilier

Le multi-family office Allure Finance a annoncé l’arrivée d’Ombline du PLESSIS de GRENEDAN, en charge du développement du pôle immobilier.

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

B. Pédoussaut (Sonepar)  : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

B. Pédoussaut (Sonepar) : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte