Lyon, territoire d'industries

Première région de France tant par sa superficie et son nombre d’habitants que par la richesse qui s’y crée, la région lyonnaise possède un potentiel économique attractif pour les entreprises. Entre développement de l’industrie de pointe et apparition de nouveaux secteurs modernes, Lyon connaît une croissance urbaine et économique constante, et une demande en avocats grandissante.

Première région de France tant par sa superficie et son nombre d’habitants que par la richesse qui s’y crée, la région lyonnaise possède un potentiel économique attractif pour les entreprises. Entre développement de l’industrie de pointe et apparition de nouveaux secteurs modernes, Lyon connaît une croissance urbaine et économique constante, et une demande en avocats grandissante.

La métropole de Lyon regroupe en tout 59 communes et couvre un vaste territoire de 538 km2 ayant une population de 1,3 million d’habitants. Si le secteur industriel constituait la majeure partie du tissu économique de la ville, il n’en représente aujourd’hui plus que 14 %, alors que celui du commerce, lui, 55 %. Cela dit, il s’est renouvelé et spécialisé notamment dans des filières d’avenir comme les biotechnologies et la santé, la clean-tech, les industries créatives, celles ayant trait aux matériaux innovants, aux textiles techniques, aux transports… Au point de devenir un fleuron national et européen : au total, 57 % des richesses de la métropole sont produites par les 500 000 personnes employées par les 35 000 entreprises industrielles de la région et les services associés.

Un tissu industriel innovant et attractif

Parmi ces entreprises, plusieurs multinationales qui ont fait le choix d’installer leur siège ou leurs usines sur le territoire lyonnais : Sanofi Pasteur, Rhodia, Renault Trucks ou BioMérieux. La capitale des Gaules profite d’un taux de chômage faible par rapport à la moyenne nationale (8,8 % en 2020) et d’un marché du travail dynamique. Tous les secteurs représentés sur le territoire multiplient les offres d’emploi pour les salariés qualifiés, surtout les techniciens et les ingénieurs, la plupart sortant d’ailleurs des pôles recherche et développement mis en place par la ville pour former des personnes compétentes. Il n’est donc pas surprenant que Lyon soit une des villes françaises les plus plébiscitées pour démarrer une activité professionnelle. L’université de Lyon (auparavant pôle de recherche et d’enseignement supérieur) est devenue en 2015 une communauté d’universités et établissements (Comue). Elle assure la promotion du site universitaire sur les plans national et international, a la réputation d’exceller dans les domaines qu’elle couvre et soutient les projets innovants (en partenariat avec les entreprises, les collectivités ou encore les associations). Elle englobe 130 000 étudiants, dont 10 % d’étudiants étrangers. Pour cultiver sa compétitivité, la ville s’est organisée autour de pôles (Lyonbiopôle, Axelera, Cara, Techtera, Minalogic) créés en 2005 et chargés de dynamiser la capacité d’innovation des nouveaux acteurs présents sur son territoire, le développement de la croissance et l’emploi sur les marchés porteurs.

"Les cabinets d’avocats lyonnais ont, au fil du développement économique de leur région, organisé une offre de services complète en droit des affaires"

Cette politique universitaire alliée à une économie florissante a permis de renforcer l’attractivité de la ville sur le plan international. La région Auvergne-Rhône-Alpes concentre 12 % des investissements étrangers en 2019, soit 10 % de plus que l’année précédente, ce qui la positionne comme la deuxième région d’accueil de capitaux étrangers juste derrière l’Île-de-France.

Une demande croissante en avocats

Au fil du temps, et pour répondre aux besoins de leurs clients, les cabinets locaux se sont adaptés à ce renouveau économique (plus exactement à cette concentration entrepreneuriale et urbaine ainsi qu’au développent du commerce international) et ils ont, de ce fait, constitué une offre de services complète en droit des affaires comprenant le droit social, le droit de la santé, la propriété intellectuelle et le droit des technologies, le droit fiscal… Le marché lyonnais de la prestation juridique est donc mature.

Constituant le deuxième barreau de France derrière Paris, le barreau de Lyon compte 3 317 avocats, ce qui représente une croissance de 55,1 % entre 2009 et 2019. Sur le plan régional, on compte en moyenne 53 avocats pour 100 000 habitants. Mais cette concentration est disparate. Dans le seul département du Rhône, le chiffre s’élève à 183,1 avocats pour 100 000 habitants. Les spécialités les plus représentées au sein du barreau lyonnais sont traditionnelles mais représentatives. Par ordre d’importance : le droit du travail, de la sécurité sociale et de la protection sociale, le droit fiscal et douanier, le droit des sociétés et le droit immobilier.

Lyon : deuxième barreau le plus dense de France

En tant que deuxième métropole française, Lyon réunit au sein de son tissu économique un grand nombre de groupes industriels internationaux des secteurs de la chimie, du textile ou encore de la santé. Certains cabinets qui y sont nés comme Delsol ou Lamy Lexel sont aujourd’hui des acteurs majeurs à Paris. Leur activité lyonnaise représente une part significative de leur chiffre d’affaires global.

QUELQUES CABINETS D'AVOCATS PARMI LES MEILLEURS

Louise Tydgadt

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les Décideurs Juridiques 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide des Décideurs Juridiques 2021-2021.
Sommaire

retrouvez l'intégralité du dossier Cabinets d'avocats : les stratégies nationales et régionales

Quelles synergies entre Paris et les territoires ? La stratégie des cabinets nationaux, les nouveaux centres d'affaires (Lyon, Bordeaux, Lille, Marseille et Bordeaux), les principaux chiffres et l'analyse des marchés.
Sommaire Bâtir un cabinet d'avocats national : une ambition récompensée Frédéric Marchand (Cornet Vincent Ségurel) : "Les cabinets locaux sont nos concurrents et partenaires naturels" Jean-Charles Simon (Simon Associés) : "Les plus importantes PME, PMI et ETI se situent aussi en région" François de Laâge de Meux (Fidal) : "La compétition nous pousse à sans cesse innover" Stratégies locales : dépasser les limites Bordeaux, le réveil de la belle endormie Nantes à la conquête du numérique Marseille à la croisée des routes commerciales Lille, la construction au cœur de l'Europe
E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

E. Leroy (Artcurial) : "Acheter Tintin ou Astérix, c’est comme acheter du Van Gogh ou du Picasso"

Avec son côté "madeleine de Proust", la bande dessinée attire de plus en plus de collectionneurs bien décidés à faire rimer plaisir avec investissemen...

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

MLCP Avocat, nouvelle enseigne spécialisée en fiscalité du patrimoine

Avec l’ambition de créer une nouvelle marque sur la place parisienne, Melissa Pun lance MLCP Avocat, un cabinet consacré à la fiscalité patrimoniale d...

Scalefast nomme son directeur juridique

Scalefast nomme son directeur juridique

Après plus de quinze années passées à la tête de la pratique propriété intellectuelle de Dentons à Paris, David Masson rejoint Scalefast en qualité de...

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Nouveau référent déontologue pour l’Autorité de la concurrence

Magistrat de carrière, Ivan Luben est nommé référent déontologue de l’Autorité de la concurrence (ADLC). Il aura pour mission de conseiller les agents...

DWF accueille deux nouveaux associés

DWF accueille deux nouveaux associés

Nicole Coutrelis et Pierre-Nicolas Sanzey rejoignent le bureau parisien de cabinet DWF.

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

Nicolas Brooke devient directeur de l'éthique de Crédit agricole CIB

L’ancien directeur juridique du contentieux de la Société générale, Nicolas Brooke, quitte Signature Litigation pour retourner en banque, cette fois c...

Harvest et Quantalys se rapprochent

Harvest et Quantalys se rapprochent

L’expert tech de la gestion patrimoniale et financière, le groupe Harvest, annonce l’acquisition de l’un des leaders en Europe des données financières...

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank lève 13 millions d’euros

Memo Bank, première banque indépendante créée en France depuis cinquante ans, a clôturé sa troisième levée de fonds complémentaire auprès de Serena Ca...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte