LVMH-Tiffany : quand les éléments se déchaînent

LVMH a annoncé le 9 septembre la suspension de l’acquisition de Tiffany sur fond de guerre commerciale entre la France et les États-Unis. Le joaillier n’entend pas se résoudre à cette décision.

LVMH a annoncé le 9 septembre la suspension de l’acquisition de Tiffany sur fond de guerre commerciale entre la France et les États-Unis. Le joaillier n’entend pas se résoudre à cette décision.

Les fiançailles sont-elles définitivement rompues ? LVMH a annoncé le 9 septembre la suspension de l’acquisition de Tiffany. La décision a été prise par le conseil d’administration après étude d’"une succession d’événements de nature à fragiliser l’opération", selon le communiqué. Le deal d’un montant de 14,7 milliards de dollars, annoncé en novembre dernier – soit avant le début de la crise du coronavirus –, aurait été le plus important mené par le géant du luxe.

Une lettre du Quai d’Orsay

C’est une lettre du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, qui aurait conduit à ce coup d’arrêt. "Le gouvernement américain a décidé d’instaurer de nouveaux droits de douane sur certains produits français, en particulier dans le secteur du luxe, en réaction à l’adoption par la France d’une taxe sur les services numériques." Le Quai d’Orsay, qui souhaite dissuader le pays de l’oncle Sam de mettre ses menaces à exécution dès le 6 janvier prochain, conseille aux entreprises des secteurs concernés de réévaluer leurs projets d’investissements.

Alors que l’opération avait déjà été repoussée au 24 novembre, Tiffany demandait que la date soit à nouveau reportée, cette fois au 31 décembre 2020. Mais LVHM souhaite s’en tenir à l’accord, qui prévoit une date limite de closing au 24 novembre. Et "acte, qu’en l’état, le Groupe ne serait pas en mesure de réaliser l’opération d’acquisition de la société Tiffany & Co".

Tiffany n’entend pas les choses de cette oreille. Le joaillier annonce avoir engagé des poursuites contre LVMH aux États-Unis pour le contraindre à boucler le rachat. Il considère que le groupe français n’a pas honoré ses engagements. "Il s'agit de la seule transaction qui n'ait pas encore officiellement déposé une demande d'approbation antitrust dans l'Union européenne", tacle notamment l’américain. Et d’ajouter : "L'accord ne permet pas à LVMH de repousser la fusion simplement parce qu'un ministre du gouvernement l'a demandé." La bataille s’annonce corsée.

OV

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Petit à petit, la France rattrape son retard en matière de licornes. La Javaness, Woonoz, e-attestations, laboutiqueofficielle.com : voici quatre star...

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robotisés"

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robot...

En bouclant une levée de fonds de 335 millions d’euros, Exotec, concepteur de robots préparateurs de commandes depuis 2015, devient la 25e licorne fra...

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Imprimerie fondée en Mayenne dans les années 1900, Jouve s’est transformé pour se spécialiser entièrement dès 2020 dans la dématérialisation des donné...

Alliance stratégique entre Montefiore Investment et Starquest Capital

Alliance stratégique entre Montefiore Investment et Starquest Capital

Bonne nouvelle pour le secteur de la greentech, ce lundi 17 janvier, Montefiore Investment spécialiste de l’investissement dans les PME de services en...

Rapprochement de Acetis Finance et de Transactions & Compagnie

Rapprochement de Acetis Finance et de Transactions & Compagnie

Les équipes d’Acetis Finance, spécialiste des opérations de levées de fonds rejoignent celles de Transactions & Compagnie, le cabinet de conseil e...

Dossier. Découvrez les entreprises à la plus forte croissance

Dossier. Découvrez les entreprises à la plus forte croissance

Malgré une année 2020 économiquement mouvementée, la France, et plus globalement l'Europe, continuent d'héberger des sociétés à la croissance remarqua...

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

Estelle Brachlianoff, prochaine directrice générale de Veolia

À quelques jours de la conclusion du rapprochement historique de Veolia avec Suez, le conseil d’administration de Veolia a désigné Estelle Brachlianof...

La culture financière, levier pour davantage d'égalité économique

La culture financière, levier pour davantage d'égalité économique

Début janvier, la Commission européenne et l’OCDE publiaient un cadre commun afin d’améliorer les connaissances financières des particuliers. Une avan...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte