Ludovic Valtier (American Express) : "Les candidats sont de plus en plus attentifs aux sujets d’inclusion et diversité"

American Express France compte actuellement 800 collaborateurs et se place au sixième rang du palmarès Best Workplaces France 2022, le meilleur résultat pour le secteur financier dans l’Hexagone dans la catégorie des entreprises de 250 à 1000 salariés. Ludovic Valtier, DRH France, revient sur les politiques menées en interne avant et durant la crise sanitaire permettant un tel résultat.

American Express France compte actuellement 800 collaborateurs et se place au sixième rang du palmarès Best Workplaces France 2022, le meilleur résultat pour le secteur financier dans l’Hexagone dans la catégorie des entreprises de 250 à 1000 salariés. Ludovic Valtier, DRH France, revient sur les politiques menées en interne avant et durant la crise sanitaire permettant un tel résultat.

Décideurs.  American Express a obtenu la sixième place du palmarès Best Workplaces France 2022. Quels sont les grands axes constitutifs de votre politique RH ?

Ludovic Valtier. Ce palmarès nous tient particulièrement à cœur car il s’agit d’un audit mené auprès des collaborateurs. Cela nous permet de comparer les actions menées et la vision de nos équipes. Chez Amex France, mais aussi au sein du groupe, l’intérêt porté aux collaborateurs représente un fort atout afin d’accélérer la performance d’entreprise.  La culture du feedback est très importante mais aussi celle du bien-être et de la bienveillance. Sous le terme bien-être, nous comprenons la sécurité et la santé des salariés ainsi que la flexibilité. Durant la crise, nous n’avons par exemple jamais transigé sur le télétravail, la protection sanitaire des salariés primait sur toute autre considération. Par ailleurs, se rendre flexible et gérer le cas par cas s’est avéré très vite important. Nous avons œuvré en ce sens et si le chômage partiel ne nous est pas apparu comme une solution, nous avons mis en place un système d’absences payées pouvant répondre au besoin de certains collaborateurs lors de situations complexes.

"La mixité constitue un levier de performance économique, nous en sommes convaincus"

Vous avez instauré au sein d'Amex une politique diversité et inclusion très forte. Comment fédérer les collaborateurs autour d'une telle politique ? Quel impact peut-elle avoir sur leur engagement ?

Une démarche diversité et inclusion doit être portée par tous les niveaux hiérarchiques d’une entreprise. Indéniablement, la direction doit être impliquée mais cela n’est pas suffisant. Les managers doivent également être formés, par exemple à la lutte contre les biais inconscients. Par ailleurs, fait rare au sein d’une structure de notre taille, une personne est dédiée exclusivement à ce sujet de la diversité, de l’équité et de l’inclusion. La culture anglosaxonne du groupe nous a permis de nous rendre attentifs très tôt à ces sujets sociétaux éminemment importants. La mixité constitue un levier de performance économique, nous en sommes convaincus.

La crise sanitaire, selon vous, a-t-elle accéléré la prise de conscience sur les sujets d’égalité ou, au contraire, mis à mal certaines évolutions à l'œuvre ?

Des failles ont été repérées dans certaines entreprises lors de l’instauration du télétravail, notamment concernant la place des femmes. Cependant, les entreprises qui possédaient une politique RH solide, à l’instar d’American Express, ont pu réagir vite et avec agilité et c’est ainsi que nous avons même constaté une accélération de l’entraide, de la bienveillance chez nos collaborateurs. Très tôt, la position du manager au sein du modèle hybride a été l’une de nos préoccupations. Nous ne sommes qu’au début du phénomène d’hybridation du travail, de forts enjeux sont à venir : manager à distance, recruter en conséquence des nouvelles demandes. Les candidats sont de plus en plus attentifs aux sujets d’inclusion et diversité. Nous continuerons donc notre politique qui place le bien-être des collaborateurs au centre de notre attention, nous en mesurons dès à présent l’efficacité.

Propos recueillis par Elsa Guérin

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Union européenne : vers un salaire minimum ?

Juin 2022, les États membres de l’Union européenne viennent de trouver un accord concernant l’uniformisation d’un salaire minimum. Toutefois, cette no...

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Dossier spécial : ces directeurs formation qui innovent

Bras droits des directions des ressources humaines, au premier plan pour accompagner l’évolution des métiers, les directeurs de la formation se sont i...

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Patrick Benammar (groupe Renault), fédérateur de communautés

Arrivé chez Renault en 2018, Patrick Benammar y dirige les activités de formation et de développement des compétences et anime une large communauté d’...

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet (Engie), générateur d’esprits agiles

Vincent Gailhaguet a accompagné la transformation de différentes sociétés telles Scor, Vivendi, EDF, Le Monde dans des postes RH avant de rejoindre GD...

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Franck Gaillard (Alstom), du classroom training au digital

Global learning director chez Alstom depuis cinq ans et chez Alstom depuis treize, les projets en digital learning de Franck Gaillard ont retenu l’att...

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Ilhem Alleaume (L'Oréal), apprenante continue

Arrivée chez L’Oréal en avril 2020, Ilhem Alleaume est convaincue que la flamme de l’apprentissage doit être entretenue. Forte de 23 années d’expérien...

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Bérengère Vuaillat (Canal +), de l’IT au L&D

Learning & development manager au sein de Canal+, Bérengère Vuaillat a été sélectionnée par la rédaction de Décideurs RH pour figurer parmi les st...

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Jean-Roch Houllier (Safran), créateur de passerelles

Après une quinzaine d’années passées dans la conduite de projets, Jean-Roch Houllier a rejoint le département formation de Thales. En 2020, il intègre...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message