Louis Vuitton, voyage dans le temps

Le célèbre malletier a su se faire une place au zénith de la haute horlogerie en moins de vingt ans. Retour sur un succès annoncé.

Le célèbre malletier a su se faire une place au zénith de la haute horlogerie en moins de vingt ans. Retour sur un succès annoncé.

Lorsque Louis Vuitton annonce le lancement de sa propre collection de montres, les avis sont partagés. Allons-nous découvrir de simples montres monogrammées, enrichies d’un logo LV ou des garde-temps inédits, à la hauteur de la réputation du bagagiste mondialement reconnu ?

En 2002, la première collection est baptisée Tambour et regroupe d’emblée différentes complications, dont la fonction GMT, ambassadrice des montres des globe-trotters modernes. Nous avons affaire à des montres griffées et de véritables pièces horlogères.

Dans un premier temps assemblées dans des ateliers situés en Suisse à La Chaux-de-Fonds, les montres Louis Vuitton s’inscrivent parfaitement dans l’univers de marque maison, fortement inspiré par l’art du voyage.

En 2004, est lancée la Tambour Tourbillon. Cette complication, considérée comme la plus délicate à réaliser, a été inventée par Abraham-Louis Breguet il y a plus de deux siècles. Elle est toujours utilisée et permet d’asseoir la marque de luxe dans la haute horlogerie.

La fabrique du temps

Dès lors, Louis Vuitton Horlogerie continue sur sa lancée avec l’acquisition, en 2014, de sa propre manufacture, la Fabrique du Temps, située dans le canton de Genève : 4 000 mètres carrés d’ateliers baignés de lumière desquels sortent désormais des montres réalisées à 100 % en interne, appellation manufacture oblige. Désormais, tous les métiers et talents liés à la grande tradition horlogère y sont rassemblés sous la responsabilité de Michel Navas, maître horloger de renom.

Personne n’en doute, d’ailleurs, depuis la présentation d’un « tourbillon volant » estampillé du Poinçon de Genève. Une certification exigeante, régie par les lois du canton de Genève qui scrute la fabrication et les finitions de tous les composants de la montre. Un gage de qualité…

En une quinzaine d’années, les montres Louis Vuitton se sont taillé une solide réputation dans la haute horlogerie qui continue de faire parler d’elle.

En janvier dernier, à Courchevel, la maison a présenté une nouvelle « masterpiece » : un Tourbillon Volant associé à une « répétition minutes » logé dans un boîtier Voyager. Une merveille qui fait la fierté de Catherine Lascaze, vice-présidente montres et joaillerie Louis Vuitton.

Hervé Borne

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Louis de Bayser (Salon du dessin) : « Il n'est pas nécessaire d'investir une fortune pour se faire plaisir »

Louis de Bayser (Salon du dessin) : « Il n'est pas nécessaire d'investir une fortune pour se faire p...

Alors que le Salon du dessin ouvre ses portes à Paris le 27 mars, Louis de Bayser, son président, décrypte un marché encore peu connu du grand public....

Dessins : l'art de diversifier son patrimoine

Dessins : l'art de diversifier son patrimoine

Avec un marché structuré, des œuvres variées et une très large palette de prix, le dessin a tout pour séduire amateurs et passionnés. Le lancement, à...

En voiture avec Jérémie Palacci

En voiture avec Jérémie Palacci

Membre du cabinet Netter depuis quinze ans et associé depuis 2012, cet expert en brevets en France et à l’étranger s’est essayé au pilotage de la Rena...

Le Lutetia : le palace des Parisiens

Le Lutetia : le palace des Parisiens

Après quatre ans de travaux le Lutetia rouvrait ses portes l’été dernier. Résultat : la rive gauche a désormais son palace, avec tous les attendus du...

Sites de seconde main, un marché cousu d'or

Sites de seconde main, un marché cousu d'or

Vinted, The RealReal, Le Bon Coin ou Vestiaire Collective, le secteur de l’occasion fait la fortune de sites d’e-commerce qui dépoussièrent le dépôt-v...

«Je suis une légende»

«Je suis une légende»

Créatif de génie aux talents multiples, Karl Lagerfeld aura « fait Chanel », mais aussi sauvé Fendi, révolutionné Chloé, lancé sa propre marque… Régna...

Hervé Gastinel (Bénéteau) : « Notre objectif, premiumiser nos bateaux»

Hervé Gastinel (Bénéteau) : « Notre objectif, premiumiser nos bateaux»

Président du directoire de Bénéteau, Hervé Gastinel revient sur la culture de ce groupe au positionnement unique qui propose « de l’inaccessible au...

Au volant avec Jacques Séguéla

Au volant avec Jacques Séguéla

Pour Décideurs Magazine, Jacques Séguéla, publicitaire et pilote chevronné a essayé le Citroën SUV C5 Aircross. Voici son verdict.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message