Louis Le Duff : le précurseur

Depuis les années 1970, Louis Le Duff étend mondialement son groupe (entre autres la Brioche dorée), en adaptant le concept de fast-food à des produits typiquement français.

Depuis les années 1970, Louis Le Duff étend mondialement son groupe (entre autres la Brioche dorée), en adaptant le concept de fast-food à des produits typiquement français.

Aujourd’hui à la tête d’une multinationale spécialisée dans la restauration, Louis Le Duff, dont la fortune est estimée à 2,1 milliards d’euros a le destin d’un self-made-man. Après avoir quitté le système scolaire à 14 ans pour aider ses parents, des maraîchers, le dirigeant revient quelques années plus tard sur les bancs de l’école avec la ferme intention de faire fortune. Son ambition prête à sourire. On a alors du mal à imaginer le succès que la Brioche dorée, un modeste pas-de-porte fondé à Brest en 1976 avec un apport personnel de 1 500 euros, va rencontrer des deux côtés de l’Atlantique. C’est que l’homme d’affaires rêve d’imposer son concept – le fast-food avec des spécialités françaises – aux États-Unis.

Le rêve américain

Il faut dire que l’ancien prof en école de commerce connaît bien la zone nord-américaine, il y a cultivé des amitiés qui servent ses ambitions : ainsi, Claude Bergeron, un redoutable avocat d’affaires spécialisé en fusions et acquisitions, qu’il a rencontré quand ils étaient étudiants en MBA à l’université de Sherbrooke au Canada. À eux deux, ils mettent en place une stratégie d’acquisition de chaînes de restauration qui ne porte vraiment ses fruits qu’en 2002. En rachetant la Madeleine, une enseigne d’une soixantaine de points de vente ­servant des produits français au Texas, Louis Le Duff conquiert pour de bon le marché américain (40 % du CA du groupe). Une croissance qui n’a jamais contraint le PDG à sacrifier son indépendance : grâce à Bridor, des usines fabriquant la pâte de ses produits alimentaires, il est son premier fournisseur. Mais ­l’assise familiale du groupe Le Duff est-elle encore tenable, alors qu’il s’implante sur des marchés au fonctionnement très spécifique (par exemple, le Japon) ?

Louis Le Duff 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Fortunes 100, leçons de réussite

Les 100 premières fortunes : France, Europe, International.
Sommaire Susanne Klatten, plus qu’une héritière Amancio Ortega, le roi d'Espagne Dietrich Mateschitz, l'énergique Pony Ma, l'omniprésent Jeff Bezos, le prophète du e-commerce Carlos Slim Helu, le conquistador Aliko Dangote, Saga Africa Abigail Johnson, la discrète Petr Kellner : le roi des chèques
Microsoft met 69 milliards sur la table pour le rachat du géant des jeux vidéo, Activision Blizzard

Microsoft met 69 milliards sur la table pour le rachat du géant des jeux vidéo, Activision Blizzard

Coup de force dans l’univers du gaming ! Microsoft annonce le projet d’acquisition de l’éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard pour 68,7 milliards...

Immobilier : où investissent les hauts revenus ?

Immobilier : où investissent les hauts revenus ?

Établi par Barnes sur la base de critères pratiques, émotionnels et financiers constatés chaque année, le Barnes City Index hiérarchise les villes du...

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Comment cet ancien négociateur du Raid aide les dirigeants à gérer l'insécurité

Fondateur de la branche négociation du Raid, Laurent Combalbert est négociateur de crise professionnel. Aujourd’hui, à travers son entreprise The Trus...

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Ces start-up françaises qui ont tout pour devenir (encore) plus grandes

Petit à petit, la France rattrape son retard en matière de licornes. La Javaness, Woonoz, e-attestations, laboutiqueofficielle.com : voici quatre star...

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robotisés"

Romain Moulin (Exotec) : "Pour l’instant, nous avons à peine égratigné le marché des entrepôts robot...

En bouclant une levée de fonds de 335 millions d’euros, Exotec, concepteur de robots préparateurs de commandes depuis 2015, devient la 25e licorne fra...

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Thibault Lanxade (Luminess) : "Nous basculons dans la modernité"

Imprimerie fondée en Mayenne dans les années 1900, Jouve s’est transformé pour se spécialiser entièrement dès 2020 dans la dématérialisation des donné...

Alliance stratégique entre Montefiore Investment et Starquest Capital

Alliance stratégique entre Montefiore Investment et Starquest Capital

Bonne nouvelle pour le secteur de la greentech, ce lundi 17 janvier, Montefiore Investment spécialiste de l’investissement dans les PME de services en...

Rapprochement de Acetis Finance et de Transactions & Compagnie

Rapprochement de Acetis Finance et de Transactions & Compagnie

Les équipes d’Acetis Finance, spécialiste des opérations de levées de fonds rejoignent celles de Transactions & Compagnie, le cabinet de conseil e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte