Livres de novembre, la sélection de Décideurs

Livres de novembre, la sélection de Décideurs

Un Françoise Sagan surprenant, le dernier Stiglitz, une enquête sur le système Amazon, un roman historique et un livre politique. Voici les ouvrages qui retiennent l’attention de la Rédaction.

Une histoire de famille

C’est la surprise littéraire de cette fin d’année. Un cadeau de Noël avant l’heure. Quinze ans après sa mort, l’auteur de Bonjour Tristesse revient surprendre le lecteur et enchanter ses fans avec un roman inédit comme on les aime : issu d’un manuscrit raturé, exhumé d’un tiroir, déchiffré et complété pour livrer, à l’arrivée, un vrai Sagan, léger et grinçant. L’histoire d’une famille bourgeoise de Normandie et de ses membres rassemblés en huis clos à La Cressonnade, la maison grandiose et hideuse dans laquelle chacun se croise et s’évite, où "personne n’est vraiment intéressé par l’autre, même faiblement". Il y a là le père, riche industriel autoritaire remarié avec une femme imposante et sans saveur, le frère de celle-ci, demi-mondain sur le retour, "égaré, menteur, mais bon type, quoi", son fils unique Ludovic, jeune homme aimable et sans malice traité en éternel convalescent après un accident qui, de l’avis de tous, l’a laissé idiot, et sa jeune femme, ravissante et aigre. Et puis un jour survient Fanny, sa mère, qui "échappe à tout adjectif, tout qualificatif, toute discussion", qui fascine et, bientôt, fait vaciller les équilibres. Du pur Sagan, intimiste et réjouissant.  

Les Quatre coins du cœur, de Françoise Sagan, Plon, 202 pages, 19 euros

Tous ciblés

Bien plus que le leader mondial du commerce en ligne, Amazon est une hydre qui, peu à peu, prend le contrôle de l’économie et de nos vies. C’est la thèse du journaliste Benoît Berthelot qui a passé trois années à décortiquer le "système Amazon". La firme de Jeff Bezos vend désormais de tout et dicte ses conditions à la plupart des vendeurs placés dans une situation de quasi-dépendance. Sur le terrain, elle se substitue aux commerces, possède sa propre flotte et sa compagnie aérienne tandis que ses livreurs sillonnent les endroits les plus reculés du globe. Grâce à ses algorithmes et son assistant personnel Alexa, elle sait tout sur tous. Sans compter sa filiale Amazon Web Services (AWS) qui gère les données de ses concurrents et de certains États ! Désormais, Amazon envisage de conquérir l’espace. Benoît Berthelot se plonge également dans les conditions de travail des cols blancs et du personnel des entrepôts : contrôle permanent, culte du chef et individualisme tiennent le haut du pavé. En refermant le livre on ne peut s’empêcher d’admirer la vision de Jeff Bezos. Tout en tremblant de voir autant de pouvoir entre les mains d’une seule personne.

Le monde selon Amazon, de Benoît Berthelot, Cherche midi, 240 pages, 18 euros

Le fou du royaume

Certains rois de France sont peu connus. C’est le cas de Charles VI, figure majeure de la guerre de Cent Ans. En 1392, le jeune monarque peut être optimiste : marié avec la belle Isabeau de Bavière, entouré de fonctionnaires zélés, il reconstruit un royaume détruit par les guerres et les épidémies. Mais Charles VI sombre peu à peu dans la folie et, jusqu’à la fin de son règne, oscillera entre périodes d’hallucinations et rares phases de lucidité. Le pouvoir tombe entre les mains des princes de sang qui plongent le pays dans la guerre civile et permettent aux Anglais de regagner du terrain. De quoi écrire une belle fresque historique. Ce que n’a pas choisi Laurent Decaux qui s’est intéressé plus spécifiquement au passage de la raison à la folie du roi. Une idée intéressante mais peu suffisamment exploitée puisque l’auteur se concentre sur des personnages parfois secondaires. Résultat : un livre grand public, légèrement érotique qui se lit rapidement et avec plaisir. Les descriptions d’un Paris médiéval, sale et raffiné valent le détour. En revanche, les amateurs d’Histoire et d’épopées resteront probablement sur leur faim.

Le Roi fol, de Laurent Decaux, XO, 19,90 euros, 336 pages, 19,90 euros

La peste du capitalisme ?

À 76 ans, Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie en 2001, livre ce qui sera peut-être le crépuscule de sa pensée dans Peuple, pouvoir et profits. Un essai engagé, charge anti-Trump autant qu’interrogation essentielle du capitalisme. Faut-il refonder notre système de fond en comble ? Est-ce possible ? Quelles sont les causes structurelles de la montée des inégalités sociales ? L’ancien conseiller de Bill Clinton, chantre du courant néokeynésien, dresse le constat d’un Occident en proie à la connivence des milieux d’affaires et des conservateurs ou à la quête du profit creusant les écarts entre les plus riches et les plus pauvres. Les États-Unis, soumis par vagues au retour de la pensée économique de Reagan, exemplifient le propos de Joseph Stiglitz. Argumenté et militant, Peuple, pouvoir et profits est la description d’une épidémie.

Peuple, pouvoir et profits de Joseph Stiglitz, Les liens qui libèrent, 416 pages, 24 euros

Haro sur Hidalgo

Le Hidalgo Bashing semble être un genre littéraire à part entière. Nouvel entrant sur le marché, le conseiller municipal d’opposition Pierre Liscia, qui se déclarait indépendant de tout parti avant d’annoncer sa candidature sur l’étiquette Libres, le mouvement de Valérie Pécresse. Sa thèse est simple, Paris est devenue une honte, à tel point que ses habitants la fuient. Saleté, insécurité, difficulté pour se loger… En se basant sur des statistiques officielles, l’auteur s’attache à montrer un paradoxe troublant : jamais la ville n’a dépensé autant pour le social et jamais les classes moyennes et populaires se sont senties aussi exclues de la Ville lumière. L’auteur ne se contente pas d’un vulgaire brûlot puisqu’il formule certaines propositions de bons sens que les candidats pourraient reprendre dans leur programme. Certaines sont dogmatiques et démenties par la réalité. Ainsi, l’auteur a sûrement tort lorsqu’il affirme qu’Airbnb ne fait pas augmenter le prix des loyers. Malgré certaines approximations l’ouvrage a le mérite de poser une question cruciale : quel futur pour Paris ? Un ghetto de riches avec « quotas » de pauvres grâce aux logements sociaux ? Un « village Potemkine » conçu pour les touristes ?

La Honte. Paris, ce que vous ne savez pas, de Pierre Liscia, Albin Michel, 224 pages, 17,90 euros

Nicolas Bauche, Caroline Castets, Lucas Jakubowicz

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Députés des Français de l’étranger, les méconnus de l’hémicycle

Cela fait dix ans que des députés représentent les Français vivant à l’étranger. Voyages incessants, relations avec les électeurs, travail dans l’hémi...

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

Sardine Ruisseau a disparu de Twitter, la fin des comptes parodiques ?

L’un des comptes parodiques les plus célèbres de l’Hexagone a disparu de Twitter. Si certains fêtent une victoire contre la fachosphère, d’autres dépl...

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

États généraux de la justice : pour les entreprises, un rapport prometteur

Critique, la situation de la justice ? Oui, reconnaît le rapport sur les États généraux de la justice paru le 8 juillet. Mais pour les entreprises, l’...

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

"Emmanuel Macron a voulu nous tuer" : à l’Assemblée nationale, la rancune des députés LR est vive

Un détail psychologique, peu mis en avant dans la presse, pourrait empêcher un rapprochement entre LR et Renaissance à l’Assemblée nationale. Il prouv...

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Laurent Wauquier, l’heure du come-back ?

Qui succèdera à Christian Jacob à la tête de LR ? Certaines voix s’élèvent pour réclamer le retour du président de la région Auvergne Rhône-Alpes qui,...

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

L’État compte reprendre le contrôle d’EDF à 100%

Durant son discours de politique générale, la première ministre a déclaré que l’État reprendrait le contrôle de la totalité du capital d’EDF.

Remaniement, la macronie serre les rangs

Remaniement, la macronie serre les rangs

Des responsables LR et PS qui ne se bousculent plus au portillon, des alliés à "fidéliser", des marcheurs de combat qui montent en grade ou effectuent...

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Christophe Béchu, la transition écologique comme Horizons

Le maire d’Angers, proche d’Édouard Philippe et numéro deux d’Horizons, remplace Amélie de Montchalin, battue aux élections législatives, au ministère...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message