Licornes : sous le soleil des fonds

Obnubilées par le sacro-saint statut de licorne, les start-up souhaitent lever toujours plus d'argent... au risque de créer une bulle. Pour les principales concernées, l’enjeu est alors de sortir de cette spirale au bon moment.

Obnubilées par le sacro-saint statut de licorne, les start-up souhaitent lever toujours plus d'argent... au risque de créer une bulle. Pour les principales concernées, l’enjeu est alors de sortir de cette spirale au bon moment.

Valorisée 3,8 milliards d’euros en 2014, Uber en vaut désormais 70, soit une hausse de 1 689 % en moins de trois ans ! La plus grande des licornes n’en finit pas d’affoler les compteurs. Mais elle n’est pas la seule. Sur la même période, Xiaomi, le constructeur d’électronique chinois, Didi Chuxing, le concurrent asiatique d'Uber, et Airbnb ont levé respectivement 38 milliards, 29,5 milliards et 27,5 milliards de dollars. Aujourd’hui, dix-huit licornes sont déjà valorisées à plus de six milliards de dollars. Plus impressionnant encore, le nombre de « petites » licornes, valorisées entre un et trois milliards de dollars, est passé de 122 à 157 en seulement un an. Au total, ces start-up hors norme lèvent environ 100 milliards de dollars par an.

Le soleil brille toujours plus haut

Des sommes astronomiques qui fait craindre la formation d’une bulle autour des licornes. Mary Jo White, l’ancienne présidente de la Securities and Exchange Commission, n’a pas hésité à monter au créneau pour indiquer le risque d’une dérive inflationniste, allant jusqu’à se référer à l’éclatement de la bulle internet de2001. Frédéric Mazzella, président et fondateur de Blablacar, l’une des plus prometteuses licornes françaises, n’en demeure pas moins lucide : « La valorisation est une ombre, tout dépend d’où est le soleil. » Pour le moment, le soleil brille toujours très haut. Les grands fonds continuent d’investir massivement : tout d'abord parce qu’ils en ont les moyens – les liquidités à placer atteignant des sommets. D’autre part, ils savent qu'une valorisation élevée facilite le développement de l’entreprise en attirant les meilleurs salariés et en offrant une visibilité auprès du grand public. Lever beaucoup d’argent est l’élément indispensable pour créer un cercle vertueux.  

Si cette bulle explose, ce ne sera donc pas en raison d'une revente massive de titres, les licornes étant en effet mieux protégées par rapport à ce type de scénario : les fonds sont des investisseurs de long terme. Le risque de volatilité se révèle donc beaucoup moins important. Mais la question d’une juste valorisation se posera néanmoins au moment de la sortie, qu’elle se fasse par une cession à un industriel ou une introduction en Bourse – les récents échecs d’introduction en Bourse de Solar Direct ou Deezer en témoignent – mais aussi pour d’éventuelles levées de fonds successives. Il est difficile pour une licorne de maintenir les intérêts des premiers actionnaires. Et certains fonds, comme l’américain Fidelity, ont déjà dû procéder à d’importantes dépréciations d’actifs.

Ce paramètre de la sortie est même crucial. L’important est d’avoir le bon timing. Au vu du marché actuel, entrepreneurs et investisseurs estiment qu’ils peuvent encore attendre pour maximiser la valorisation et tirer le profit le plus élevé. Cela n’est bien sûr pas sans risque. L'exemple de Snapchat reste le plus parlant : après avoir hésité à s’introduire dès 2014 pour une valorisation de 1,5 milliard de dollars, la start-up a finalement décidé d’attendre. Bien lui en a pris, trois ans plus tard, elle faisait une entrée fracassante sur le New York Stock Exchange en levant 3,4 milliards de dollars pour une valorisation totale de 17 milliards de dollars. Le lendemain, son cours s’envolait de 44 % et la valorisation atteignait 31 milliards de dollars. Pourtant, cinq mois plus tard, le charme était rompu : sa valorisation avait fondu de douze milliards de dollars. Uber qui réfléchit à une introduction en Bourse pour 2019 devrait retenir la leçon : la magie des licornes n’est pas éternelle.

V. P.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Stratégies de croissance : les secrets de la licorne

Ces sociétés non cotées et valorisées à plus d’un milliard de dollar ne représentent qu’une infime part des start-up. Sur les 60 000 jeunes pousses américaines créées au cours des dix dernières années, seulement 0,1 % sont devenues des licornes. Quels sont les ingrédients pour réussir ?
Sommaire Les licornes : entre mythe et réalité Maïlys Ferrere (Bpifrance) : « On recense déjà 37 levées de plus de quinze millions d'eruos » Les États-Unis : passage obligé vers le statut de licorne ? Benoît Fouilland (Criteo) : « Être une licorne, c’est une conséquence, pas un but » La plate-forme, l'outil indispensable pour devenir une licorne Quentin Sannié (Devialet) : « La France est un paradis pour entrepreneurs » Les licornes doivent faire rimer croissance et bénéfice Jean-David Chamboredon (France Digitale) : « Aller là où les Américains ne sont pas » Quelles seront les futures licornes made in France ?
HY24, la joint-venture du futur

HY24, la joint-venture du futur

TotalEnergies, Vinci et Air Liquide ont annoncé début octobre la création d’un fonds présenté comme le plus important du monde consacré au développeme...

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cegid : le crack dont les Américains se toquent

Cet été, le fonds new-yorkais KKR prenait une participation dans l’éditeur de logiciels lyonnais, sur la base d’une valorisation de 5,5 milliards d’eu...

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Marché du M&A : bilan d'une année folle

Le marché des fusions-acquisitions n’a jamais été aussi florissant que depuis le deuxième semestre 2020. Même si ce dynamisme peut paraître incongru d...

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

M. de Bazelaire (HSBC) : "La réallocation du capital vers une économie régénérative est primordiale"

Alors que plus de la moitié de l’économie mondiale dépend directement de la nature, l’Europe et la France font figure de bons élèves en matière de pri...

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Supernova Invest lance son fonds de deeptech late-stage de 145 millions d’euros

Le fonds d’investissement Supernova Invest, spécialisé dans le secteur des entreprises en forte rupture technologique (deeptech), vient d’annoncer le...

J. Powell conserve son trône à la Fed

J. Powell conserve son trône à la Fed

Le 22 novembre dernier, le président américain Joe Biden reconduisait Jerome Powell à la présidence de la Fed. Grâce à cette manœuvre politique il pro...

Air France KLM, le cash évite le crash

Air France KLM, le cash évite le crash

Alors que l’arrivée de Benjamin Smith à la tête du groupe en 2018 donnait un nouveau souffle à la compagnie aérienne, celle-ci est touchée de plein fo...

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Marie-Christine Coisne-Roquette, milliardaire discrète et ambitieuse

Fille du fondateur du distributeur de matériel électrique Sonepar, Marie-Christine Coisne-Roquette cultive le secret et l’ambition. Depuis qu’elle en...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte