Libra : la Banque de France et le G7 réclament la fin des incertitudes

À l’occasion du sommet regroupant les ministres des finances des sept plus importantes économies mondiales, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau est revenu, au micro de BFM Business, sur le projet de monnaie du géant Facebook et des multiples questionnements qu’il suscite.

À l’occasion du sommet regroupant les ministres des finances des sept plus importantes économies mondiales, le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau est revenu, au micro de BFM Business, sur le projet de monnaie du géant Facebook et des multiples questionnements qu’il suscite.

« Il y a une vigilance qui s’est exprimée de façon unanime de la part des membres du G7 ainsi qu’une volonté d’action rapide ». Le gouverneur de la Banque de France, un temps pressenti pour succéder à Mario Draghi à la présidence de la Banque centrale européenne, a exprimé, en marge du sommet organisé à Chantilly, les interrogations des sept plus grandes économies mondiales concernant l’ambition monétaire du groupe fondé par Mark Zuckerberg.

Le Libra pose deux problématiques selon François Villeroy de Galhau. La première touche à la « protection du consommateur et au respect des règles », avec notamment des prérequis indispensables dans la lutte anti-blanchiment, l’information du consommateur ou encore la valeur précise du Libra. La seconde, « de nature plus systémique, plus globale » concerne les éventuelles répercussions sur le système monétaire international dont la stabilité pourrait être compromise. Cette nouvelle forme de monnaie pourrait même impacter la souveraineté de certains pays.

Un groupe de travail mis en place  

Dès l’annonce de Facebook de projet Libra, la présidence française du G7 Finance avait lancé un groupe de travail regroupant les sept pays les plus puissants économiquement, afin de recueillir « toutes les réponses pour notre réunion d’octobre ». L’objectif de ces actions et garde-fous mis en place est de dissiper le flou et les incertitudes car, toujours selon le gouverneur de la Banque de France, « quand il s’agit de notre argent, le flou est la pire des choses qui soit ».

Théo Maurin-Dior

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Hong Kong, les banques sous tension ?

Hong Kong, les banques sous tension ?

Un mouvement de protestation oppose la population de Hong Kong, troisième place financière au monde, aux autorités chinoises. Ce conflit ouvert a-t-il...

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

Universal Music dans le viseur du Chinois Tencent

Universal Music dans le viseur du Chinois Tencent

L’entrée du conglomérat Tencent au capital du numéro un mondial de la musique serait imminente.

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

Capital investissement : Blackstone fait son entrée au capital de BC Partners

Capital investissement : Blackstone fait son entrée au capital de BC Partners

Blackstone Alternative Asset Management (BAAM) acquiert une participation minoritaire dans le fonds d’investissement BC Partners.

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

M. Möttölä (Morningstar) : "Il existe une forte hétérogénéité entre les fonds long/short actions"

Aux yeux de Matias Möttölä 2018 aura été une année décevante mais pas désastreuse pour les fonds long/short Actions Europe. En moyenne, ils ont perdu...

IQ-EQ et Peru & Partners se rapprochent

IQ-EQ et Peru & Partners se rapprochent

Déjà présent en France avec Equitis, IQ-EQ, renforce sa présence dans l’Héxagone avec l’acquisition de Peru & Partners, le spécialiste de la direc...

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

La Bourse de Londres acquiert Refinitiv

Cette acquisition, valorisée à 27 milliards de dollars, permettra à la LSE de concurrencer l’américain Bloomberg, le géant des données financières.

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message