Levée de fonds : un parcours de longue haleine

Elle marque le début d'une relation entre un investisseur et un fondateur, mais aussi la transition d'une entreprise vers une nouvelle phase de son développement : la levée de fonds. Retour sur les principales étapes à franchir pour arriver au bout de ce parcours du combattant moderne avec Xavier Milin, administrateur indépendant, business angel, auteur de « Lever des fonds ».

Elle marque le début d'une relation entre un investisseur et un fondateur, mais aussi la transition d'une entreprise vers une nouvelle phase de son développement : la levée de fonds. Retour sur les principales étapes à franchir pour arriver au bout de ce parcours du combattant moderne avec Xavier Milin, administrateur indépendant, business angel, auteur de « Lever des fonds ».

Décideurs. Dans votre livre, vous évoquez les échecs suite à de grosses levées de fonds. Les entrepreneurs ont-ils du mal à garder les pieds sur terre ? 

Xavier Milin. Les chefs d'entreprises ont parfois tendance à aller un peu trop vite et à dépenser beaucoup d'argent sur des sujets qui ne sont pas stratégiques. D'abord parce qu'ils se sentent riches, bien que cette richesse ne soit que virtuelle, mais aussi parce qu'ils sont heureux de faire quelques cadeaux à leur équipe lorsque celle-ci a fourni beaucoup d'efforts pendant plusieurs mois en amont de la levée. Une autre cause d'échec peut être la désolidarisation des fondateurs, à partir du moment où un fonds d'investissement entre et que des histoires d'argent prennent le pas sur le développement de l'entreprise. Enfin, une erreur classique des fondateurs est de faire monter en responsabilité les salariés historiques de l'entreprise, qui peuvent être de très bons éléments mais de terribles managers.

La post-levée est-elle plus complexe à gérer que la pré-levée ?

Les deux phases sont importantes. Une levée de fonds se planifie, ce n'est pas un jeu d'opportunités. L'entrepreneur doit le vivre comme un parcours de sportif de haut niveau : entraînement, stratégie, objectifs... Une fois les fonds levés, il doit souvent préparer un plan de développement qui nécessitera de solliciter à nouveau ses investisseurs. Il doit donc garder en tête les intérêts de chacun des fonds entrés à son capital afin d'anticiper de futurs besoins. Charge à lui, et à ses investisseurs, d'être certains qu'ils souhaitent aller dans la même direction.

Camille Prigent

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Les déclarations vertueuses de BlackRock

Engagé en faveur d’une action environnementale et sociétale plus marquée, BlackRock, premier gestionnaire d’actif mondial, aurait cependant perdu près...

Politique, économie : les livres immanquables pour préparer la rentrée

Politique, économie : les livres immanquables pour préparer la rentrée

Traduction française d'un best-seller sur l'IA, immersion avec la DGSI et finance avec Largo Winch. Voici trois ouvrages à découvrir en cette fin d'ét...

S. Stantchéva : "Les impôts actuels sont inadaptés aux Gafa"

S. Stantchéva : "Les impôts actuels sont inadaptés aux Gafa"

Professeure d’économie à Harvard, Stéfanie Stantchéva nous éclaire sur la taxe Gafa et les défis que posent les géants plateformisés aux systèmes de t...

Patrick Pouyanné, succès Total

Patrick Pouyanné, succès Total

Depuis son arrivée à la tête de Total en 2015, le PDG s’attache à diversifier la major pétrolière en misant sur les énergies propres. Mais sans pour a...

Hong Kong, les banques sous tension

Hong Kong, les banques sous tension

Un mouvement de protestation oppose la population de Hong Kong, troisième place financière au monde, aux autorités chinoises. Ce conflit ouvert a-t-il...

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

L. Lefeuvre (La Compagnie des CGP-CIF) : "La profession a besoin de clarté"

Ardent défenseur des plus petits cabinets de conseiller en gestion de patrimoine (CGP), Laurent Lefeuvre, vice-président de La Compagnie des CGP-CIF n...

Universal Music dans le viseur du Chinois Tencent

Universal Music dans le viseur du Chinois Tencent

L’entrée du conglomérat Tencent au capital du numéro un mondial de la musique serait imminente.

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisations"

G. Sitbon (Sycomore AM) : "La gestion passive tend à favoriser un petit nombre de grandes capitalisa...

En combinant positions acheteuses et positions vendeuses, les fonds long/short sont capables, en théorie, de mieux résister à une baisse des marchés f...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message