Levée de fonds : un parcours de longue haleine

Elle marque le début d'une relation entre un investisseur et un fondateur, mais aussi la transition d'une entreprise vers une nouvelle phase de son développement : la levée de fonds. Retour sur les principales étapes à franchir pour arriver au bout de ce parcours du combattant moderne avec Xavier Milin, administrateur indépendant, business angel, auteur de « Lever des fonds ».

Elle marque le début d'une relation entre un investisseur et un fondateur, mais aussi la transition d'une entreprise vers une nouvelle phase de son développement : la levée de fonds. Retour sur les principales étapes à franchir pour arriver au bout de ce parcours du combattant moderne avec Xavier Milin, administrateur indépendant, business angel, auteur de « Lever des fonds ».

Décideurs. Dans votre livre, vous évoquez les échecs suite à de grosses levées de fonds. Les entrepreneurs ont-ils du mal à garder les pieds sur terre ? 

Xavier Milin. Les chefs d'entreprises ont parfois tendance à aller un peu trop vite et à dépenser beaucoup d'argent sur des sujets qui ne sont pas stratégiques. D'abord parce qu'ils se sentent riches, bien que cette richesse ne soit que virtuelle, mais aussi parce qu'ils sont heureux de faire quelques cadeaux à leur équipe lorsque celle-ci a fourni beaucoup d'efforts pendant plusieurs mois en amont de la levée. Une autre cause d'échec peut être la désolidarisation des fondateurs, à partir du moment où un fonds d'investissement entre et que des histoires d'argent prennent le pas sur le développement de l'entreprise. Enfin, une erreur classique des fondateurs est de faire monter en responsabilité les salariés historiques de l'entreprise, qui peuvent être de très bons éléments mais de terribles managers.

La post-levée est-elle plus complexe à gérer que la pré-levée ?

Les deux phases sont importantes. Une levée de fonds se planifie, ce n'est pas un jeu d'opportunités. L'entrepreneur doit le vivre comme un parcours de sportif de haut niveau : entraînement, stratégie, objectifs... Une fois les fonds levés, il doit souvent préparer un plan de développement qui nécessitera de solliciter à nouveau ses investisseurs. Il doit donc garder en tête les intérêts de chacun des fonds entrés à son capital afin d'anticiper de futurs besoins. Charge à lui, et à ses investisseurs, d'être certains qu'ils souhaitent aller dans la même direction.

Camille Prigent

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Evaneos n’attire pas que les touristes

Evaneos n’attire pas que les touristes

Avec sa récente levée de 70 millions d’euros, Evaneos rêve d’explorer de nouveaux territoires. Après l’Europe, la plateforme de voyages sur mesure met...

Ici la voix, le renouveau à marche forcée du marketing vocal

Ici la voix, le renouveau à marche forcée du marketing vocal

Les enceintes connectées se déploient rapidement dans les foyers au grand plaisir des Google, Amazon et consorts. Les enseignes de distribution, pour...

Énergie : Neoen lève 628 M€ en Bourse

Énergie : Neoen lève 628 M€ en Bourse

Le producteur d’énergie solaire et éolienne français a nettement dépassé son objectif d'IPO. Impala reste actionnaire majoritaire et Omnes Capital sou...

Michelle Lamberti-Ceaux (Uber) : « Nous ne vendons aucune donnée »

Michelle Lamberti-Ceaux (Uber) : « Nous ne vendons aucune donnée »

Le champion des VTC doit mener plusieurs batailles de front. La concurrence tente de grignoter ses parts de marché, les taxis défendent les cendres de...

Brice Anger (M&G) : « Les CGP disposent d’un important potentiel de développement »

Brice Anger (M&G) : « Les CGP disposent d’un important potentiel de développement »

Le millésime 2019 de Patrimonia fut l'occasion d'échanger à la fois sur l'avenir du métier de CGP et sur la pertinence des choix d'allocation à opérer...

Fintech : une régulation à ne pas manquer

Fintech : une régulation à ne pas manquer

L’avalanche de règles qui s’est abattue sur les banques depuis la crise de 2008 avait pour but de sécuriser les échanges financiers et de protéger les...

Yomoni : un gé(r)ant est né ?

Yomoni : un gé(r)ant est né ?

À l’occasion de son troisième anniversaire, Yomoni présentait ses résultats dans le cadre privilégié de la joaillerie Courbet.

Robert Ophèle  (AMF) : « Le régulateur ne doit pas être suiveur »

Robert Ophèle (AMF) : « Le régulateur ne doit pas être suiveur »

Le régulateur a-t-il un rôle d’accompagnateur ou de contrôleur ? En matière d’innovation, l’Autorité des marchés financiers (AMF) se positionne ouvert...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message