Les trois dimensions de DS Avocats

Alors qu’il s’apprête à fêter ses cinquante ans d’existence, le cabinet DS Avocats fait figure d’exception sur le marché français. Son positionnement full service et son ancrage à Paris, en région et dans douze pays étrangers lui ont permis de bâtir une marque identifiable et une prestation de services juridiques de proximité pour les entreprises françaises et internationales. Trois caractéristiques qui lui assurent une croissance de son effectif et de son chiffre d’affaires d’année en année.
Olivier Fages, président de DS Avocats

Alors qu’il s’apprête à fêter ses cinquante ans d’existence, le cabinet DS Avocats fait figure d’exception sur le marché français. Son positionnement full service et son ancrage à Paris, en région et dans douze pays étrangers lui ont permis de bâtir une marque identifiable et une prestation de services juridiques de proximité pour les entreprises françaises et internationales. Trois caractéristiques qui lui assurent une croissance de son effectif et de son chiffre d’affaires d’année en année.

En janvier 2020, Olivier Fages a succédé à Daniel Chausse en qualité de président. La succession a été préparée de longue date. Cette transmission en douceur signait sans conteste la solidité de DS Avocats, une marque comme il y en a peu sur le marché, installée à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon et à l’étranger.

Spécialisation
Depuis sa création en 1972, le cabinet accompagne les entreprises françaises et étrangères, privées et publiques de toute taille sur l’ensemble de leurs problématiques juridiques. En France, l’équipe réunit près de 150 avocats, organisés par spécialité, qui proposent un service de proximité et complet en droit des affaires. La spécialisation des avocats de la firme s’illustre par la réalisation d’opérations de croissance externe d’ampleur. "Nous ne nous réduisons pas à un cabinet corporate/M&A et voulons être dotés d’expertises qui sont souvent absentes chez nos concurrents", déclarait ­Daniel Chausse alors qu’il présidait encore le cabinet. En janvier 2020, DS Avocats a ainsi accueilli les équipes de la boutique spécialiste de l’IT, de la data et de la réglementation européenne en matière de protection des données (RGPD), Staub & Associés. "Nous venons de transformer un cabinet de niche en une équipe d’experts intégrés à une structure multicompétence présente à l’international", se félicitait son fondateur Sylvain Staub, qui apportait alors à DS à la fois son équipe d’avocats et son outil digital assurant la mise en conformité au RGPD, Data Legal Drive. L’intégration d’une équipe ultraspécialiste avait déjà eu lieu en 2014 lors de l’arrivée du cabinet de niche en droit de l’environnement fondé par Patricia Savin et Yvon Martinet, et avait renforcé l’une des pratiques historiques de DS : le droit immobilier. De la même façon, Stéphane Gasne, en provenance de Pinsent Masons, a consolidé le pôle financement, développement de projets et construction d’infrastructures en rejoignant 
l’équipe mi-2020.
Les exemples de recrutement de spécialistes pointus sont nombreux. L’équipe tax a bénéficié en octobre 2019 de l’arrivée de Cyril Maucour, spécialiste de la fiscalité internationale et des prix de transfert, et de celle en janvier 2021 de Jean-Claude Drié, ancien inspecteur des finances ­publiques chargé du contrôle fiscal au sein de la ­Direction des vérifications nationales et internationales (DVNI). 
Le cabinet a également accueilli en 2020 Thibaud Forbin en droit des sociétés, renforçant ainsi son ancrage auprès d’une clientèle internationale, ainsi que Sophie Dumont-Kappe qui a rejoint l’équipe douane et commerce international.

La France, carrefour stratégique
Bien que le cabinet DS Avocats considère Paris et sa région comme un axe stratégique de développement, il s’est installé dans trois des métropoles les plus dynamiques de France. Présent à Bordeaux depuis 2010, il affiche une équipe comptant 12 avocats, dont 4 associés, lesquels accompagnent les entreprises dans leurs stratégies d’implantation, de développement ou de restructuration. À la tête de ce bureau spécialisé en droit social, en droit des sociétés ainsi qu’en urbanisme, Frédéric Godard-Auguste qui a rejoint la firme lors de l’intégration de son cabinet spécialisé en droit du travail social en janvier 2015. 

En France, l’équipe réunit près de 150 avocats, organisés par spécialité, qui proposent un service de proximité et complet en droit des affaires.

À l’autre bout de la France, Thomas Obajtek anime le bureau de Lille, ouvert en 2013 et rassemblant 9 avocats, dont 2 associés. L’équipe travaille aux côtés d’une clientèle locale de la région des Hauts-de-France et pour des investisseurs étrangers, notamment chinois. Le cabinet se situe ici à un carrefour stratégique entre Paris, Londres et le cœur de l’Europe. Raison pour laquelle les avocats lillois de DS Avocats ont récemment conseillé un groupe belge dans le cadre de l’acquisition d’une société centenaire spécialisée dans la fabrication de tapis de luxe. L’équipe a également accompagné une société locale spécialisée dans la fabrication de pièces de dentelle dans le cadre de la procédure d’insolvabilité de sa filiale qui réalise la teinture de la dentelle. 
Enfin, DS Avocats est implanté depuis 2013 à Lyon. Mené par Jean-Marc Poisson, le bureau a développé l’un des savoir-faire historiques de la firme : le droit public des affaires. Il accompagne ainsi des entreprises étrangères ou locales dans leurs stratégies d’implantation et de développement dans la région, mais également des entités publiques. Il a par exemple assisté un département dans le cadre de la création, par une entreprise privée, d’un parc d’attractions sur son territoire.

Un cabinet international
Mais c’est en dehors de nos frontières que se concentrent, depuis plus de quarante ans, les plus importants investissements de la firme française. En 1986, DS Avocats est l’un des premiers cabinets d’avocats français à s’implanter en Chine. Une réussite puisque la firme n’a pas hésité, afin d’accompagner ses clients dans leurs aspirations internationales, à diffuser par la suite sa marque DS sur les places de droit alors encore émergentes. C’est ainsi que l’Asie du Sud-Est (Singapour), l’Afrique (­Dakar) ou l’Amérique latine (Santiago, Lima et Buenos Aires) constituent aujourd’hui des plateformes d’échanges internationaux voire des moteurs de l’économie mondiale. Régulièrement, le groupe DS intègre de nouveaux cabinets en son sein. Dernier arrivé en date : le péruvien Casahierro Abogados en janvier 2020 qui a permis au groupe d’intensifier sa présence dans toute la zone latine américaine. 
Ce maillage international de 22 bureaux répartis dans 13 pays s’appuie, principalement à Paris, sur un réseau très actif de 14 desks internationaux. La structuration de ces desks, regroupant des avocats inscrits à divers barreaux et de diverses nationalités, répond à l’objectif premier de DS d’accompagner sa clientèle aussi bien d’un point de vue juridique, mais également culturel, dans ses projets d’implantation et de développement aussi bien inbound qu’outbound.  

Ce sont près de 400 professionnels exerçant sous une même marque DS qui assurent aux clients de la firme une présence sur quatre continents.

Aujourd’hui, ce sont près de 400 professionnels exerçant sous une même marque DS qui assurent aux clients de la firme une présence sur quatre continents (Europe, Amériques, Asie et Afrique). Pour son président, Olivier Fages, l’Europe constitue une zone prioritaire de structuration de l’offre de services : "Nous aspirons à devenir un cabinet continental européen, confie-t-il à ce sujet. La première étape a été finalisée en janvier 2021 avec l’intégration à 100 % des deux bureaux espagnols. Nous ne nous interdisons pas de viser de nouveaux pays, mais il n’y a pas d’urgence. Mieux vaut poursuivre notre méthode qui a fait ses preuves jusque-là : mener une croissance mesurée plutôt qu’instinctive", conclut l’associé dirigeant. Une stratégie qui, pour le moment, porte ses fruits puisque 30 % à 40 % du chiffre d’affaires du cabinet sont réalisés à l’international. 

Une conception libérale du métier d’avocat
La nouvelle gouvernance menée par Olivier Fages porte l’avenir de DS Avocats. Le comité exécutif est ainsi composé de quatre associés, Olivier Fages lui-même accompagné d’Anne Severin, Arnaud Burg et Yvon Martinet. "Le consensus [étant] une valeur que nous avons toujours veillé à respecter au sein du cabinet, précise Olivier Fages, nous tenons à ce que le comité soit un lieu d’échange permanent." Le collège des associés se réunit aussi tous les mois afin de partager des informations, notamment sur la ligne stratégique du cabinet, sur ses évolutions ainsi que sur les actualités des différents départements. En 2020, le comité a eu un rôle particulier à jouer en raison de la mise en place des mesures inédites qui répondaient à la crise sanitaire. Des réunions quotidiennes (en visioconférence) ont permis de protéger les membres du cabinet, ses intérêts économiques et la relation qu’il entretenait avec ses clients. 
Si les notions d’esprit d’équipe et de proximité font partie de l’ADN du cabinet permettant au gré des dossiers la constitution d’"équipes projet" pertinentes, figurent également dans le préambule de ses statuts la réaffirmation de la conception libérale du métier d’avocat et la construction d’une vision à long terme basée sur un engagement en matière de RSE. "Nous sommes structurés depuis les années 1990 comme une entreprise, avec des départements construits autour des besoins de nos clients", ajoute Olivier Fages. Il y a cinquante ans, une PME voyait le jour. Aujourd’hui, c’est une multinationale. 

 

Site internet : www.dsavocats.com 
Adresse linkedIn : https://www.linkedin.com/company/ds-avocats/

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Les Décideurs Juridiques 2021-2022

Retrouvez notre dossier issu du Guide des Décideurs Juridiques 2021-2022.
Sommaire

retrouvez l'intégralité du dossier Les Décideurs Juridiques 2020-2021

Retrouvez notre dossier issu du Guide des Décideurs Juridiques 2021-2021.
Sommaire
En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

En 2021, les activités de contrôle de l’AFA ont rebondi

Dans son rapport d’activité 2021 tout juste publié, l’Agence française anticorruption revient sur les chiffres clés à retenir pour la préparation du p...

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Alerion se renforce en droit de l’environnement

Fahima Gasmi est nommée associée du cabinet Alerion. Elle y pilotera la pratique droit de l’environnement.

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

DS Avocats se prépare à la mise en place de la juridiction unifiée du brevet

Charles-Antoine Joly, nouvel associé de DS Avocats, vient étoffer l’offre propriété intellectuelle, technologies numériques et data du cabinet.

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Rachat de TMSC : le Tribunal de l’UE rejette le recours de Canon contre l’amende de Bruxelles

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mercredi 18 mai, les amendes d’un montant cumulé de 28 millions d’euros infligées par la Commission pour...

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peintures d’artistes russes"

E. Maréchaux Laurentin : "Il est difficile aujourd’hui pour un collectionneur d’acheter des peinture...

Au cœur du marché de l’art, les experts constituent la brique indispensable à l’authentification des œuvres. Entretien avec Élisabeth Maréchaux Lauren...

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Une nouvelle équipe privatiste pour Adaltys

Dans la continuité de son développement, Adaltys accueille une nouvelle associée : Marjorie Schnell. Accompagnée d’une équipe de quatre avocats, l’avo...

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Le projet européen de guichet unique pour les douanes avance

Faciliter et accélérer le dédouanement. Un objectif que s’est fixé l’Union européenne et qui se concrétise de plus en plus avec le nouvel accord provi...

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

Gouvernement Borne : Éric Dupond-Moretti conserve le ministère de la Justice

De la salle des pas perdus à l’hôtel de Bourvallais, il n’y avait, pour Éric Dupond-Moretti, qu’un pas à sauter. L’ex-pénaliste, entré au gouvernement...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message