Les Prix 2021 du Club des Trente décernés à Alstom, Schneider Electric et Stellantis

À l’occasion de la 21e édition du Prix du Club des Trente, l’association des directeurs financiers des grands groupes français a récompensé les meilleures opérations réalisées au cours de l’année 2020. Les lauréats sont Alstom pour le prix de la meilleure acquisition, Schneider Electric pour celui de la meilleure opération de financement et Stellantis qui se voit auréolé du Grand Prix.

À l’occasion de la 21e édition du Prix du Club des Trente, l’association des directeurs financiers des grands groupes français a récompensé les meilleures opérations réalisées au cours de l’année 2020. Les lauréats sont Alstom pour le prix de la meilleure acquisition, Schneider Electric pour celui de la meilleure opération de financement et Stellantis qui se voit auréolé du Grand Prix.

Le Club des Trente, qui rassemble depuis 1973 des dirigeants exerçants ou ayant exercé des fonctions financières (présidents de groupes, directeurs financiers, etc.) dans les grandes entreprises françaises, a pour vocation d’organiser l’expression et l’influence des entreprises françaises faisant appel aux marchés financiers pour financer leur croissance et leur stratégie.

En partenariat avec des acteurs tels que Mazars, Deloitte, Brandford Griffith, Cleary Gottlieb ou encore HEC Paris, le Club des Trente récompense chaque année par un prix les meilleures opérations de l’année écoulée.

Ce mardi 6 juillet 2021, le jury a délivré les Prix du Club des Trente de cette 21e édition. Pour la deuxième année consécutive, trois lauréats ont été distingués.

Le prix de la meilleure acquisition de l’année 2020 a été décerné à Alstom pour le rachat de Bombardier Transport. Cette opération, valorisée à 5,5 milliards d’euros, a notamment fait appel au marché en incluant une augmentation de capital avec droit préférentiel de souscription de 2 milliards d’euros.

Le groupe Schneider Electric, quant à lui, s’est vu remettre le prix de la meilleure opération de financement de l’année 2020. Le Club des Trente a ainsi récompensé la première émission mondiale d’obligations convertibles durables. Émises à un montant nominal de 650 millions d’euros, les Oceane reposent sur une structure "sustainability-linked", ce qui signifie que Schneider Electric devra payer 0,5 % en plus à la conversion ou au remboursement en cas de non-respect par la société des objectifs ESG préalablement fixés. Ce prix récompense également le taux de rendement négatif de -1,33 % assorti au placement, qui représente l’un des plus faibles jamais obtenus par une entreprise.

Enfin, le groupe automobile Stellantis se voit attribuer le Grand Prix pour l’opération de fusion entre le groupe PSA et le groupe Fiat-Chrysler Automobiles. La fusion-création, réalisée à parité d’échange d’une action pour une action, devrait générer des synergies annuelles récurrentes supérieures à 5 milliards d’euros.

Le jury de cette 21e édition du Prix du Club des Trente était présidé par Jérôme Michiels, directeur général adjoint de Wendel, qui succédait à Sophie Stabile, présidente du jury précédent et directrice financière du groupe Lagardère.

Laurier John-Pierce Ngombe

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Banque et assurance : voici les directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

AmazingContent, spécialiste de l’influence des dirigeants et top managers sur les réseaux sociaux, a récemment publié une enquête sur le classement de...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Square part à l’assaut de la finance décentralisée autour du Bitcoin

Jack Dorsey, fondateur du réseau social Twitter et CEO de Square, a annoncé que la société spécialisée dans le paiement digital s’apprête à lancer une...

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Thomas Jeanjean prend la direction des opérations de PayFit

Entreprise française spécialisée dans l’automatisation de la paie et la gestion des ressources humaines, PayFit annonce l’arrivée de Thomas Jeanjean,...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte