Le gouvernement abandonne les péages urbains

L’un des amendements de la future loi sur les mobilités, devant autoriser les grandes agglomérations à installer un péage urbain, a été retiré. L’exécutif jugeant l'idée dangereuse au vu du climat politique actuel.
Exemple de bornes électroniques de péage automatique à Singapour

L’un des amendements de la future loi sur les mobilités, devant autoriser les grandes agglomérations à installer un péage urbain, a été retiré. L’exécutif jugeant l'idée dangereuse au vu du climat politique actuel.

Lors de la consultation sur les mobilités menée en automne 2017 pour la loi L.O.M (loi d'orientation sur les mobilités), les collectivités locales avaient demandé au gouvernement un outil concret pour combattre la pollution et limiter la circulation des véhicules. D’abord intégré au texte, le « tarif de congestion » incluant un péage urbain a été abandonné par l'exécutif. Le dispositif en question était censé permettre aux grandes agglomérations de réduire le trafic automobile en plus de constituer une nouvelle source de revenu. Plafonné à 2,50 euros pour un véhicule léger, ce nouveau prélèvement menaçait « d'accentuer les fractures entre territoires », selon un porte parole ministériel. 

Bien que le gouvernement impute cet abandon au manque de villes s’étant déclarées favorables, l’agitation actuelle autour des taxes sur le carburant a potentiellement joué un rôle. Le gouvernement a également décidé d’ajourner l'instauration d'une vignette sur les poids lourds, une autre mesure de nature impopulaire et susceptible d’envenimer le climat de tension et l'hostilité aux politiques écologiques du gouvernement. Une tendance qui ne semble pas prête de s'inverser vu l'ampleur des mouvements de contestation. 
 

Jérémie Amsallem 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Édito. Vers de nouveaux clivages

Édito. Vers de nouveaux clivages

La fracture entre droite et gauche semble plus vivace que jamais. Mais les questions sociales sont remplacées par des débats sociétaux tels que le bio...

Le gouvernement affronte la menace digitale

Le gouvernement affronte la menace digitale

Pour garantir la protection numérique de nos institutions, le gouvernement annonce une stratégie nationale pour la cybersécurité.

Emmanuel Macron, la stratégie de l’océan bleu

Emmanuel Macron, la stratégie de l’océan bleu

Partir de rien et atteindre le sommet à toute vitesse. Le parcours du président de la République comporte quelques similitudes avec celui des rois de...

Manifestations en Russie. Et après ?

Manifestations en Russie. Et après ?

Les cortèges de ce début d’année 2021 auraient pu ébranler le régime russe. Il n’en a rien été. Le pouvoir a noyé dans l’œuf la contestation en manian...

Ngozi Okonjo-Iweala, une battante à l'OMC

Ngozi Okonjo-Iweala, une battante à l'OMC

Nommée à la direction générale de l’Organisation mondiale du commerce, cette Nigériane déroule une grande partie de sa carrière à la Banque mondiale a...

Florian Philippot, la dérive complotiste

Florian Philippot, la dérive complotiste

Depuis un an, le patron des Patriotes drague sans vergogne l’électorat complotiste en se basant sur les réseaux sociaux. Cette mutation idéologique lu...

L’UE veut renforcer sa stratégie industrielle

L’UE veut renforcer sa stratégie industrielle

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, tenaient le 15 février une conférence de presse l...

Exclu Décideurs. Ce que contient la proposition de loi contre l’écriture inclusive

Exclu Décideurs. Ce que contient la proposition de loi contre l’écriture inclusive

François Jolivet, député LREM de l’Indre, est à l’initiative d’une proposition de loi "portant interdiction de l’écriture inclusive pour les personnes...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte