Les nouvelles technologies à l’honneur au Cercle Montesquieu

Le prix du Cercle Montesquieu 2020 a été remis le 24 septembre dernier à l’ouvrage Blockchain et actifs numériques rédigé par le professeur Dominique Legeais, aux éditions Lexis Nexis.
Remise du prix du Cercle 2020 avec de gauche à droite : Olivier Cousi, Bénédicte Wautelet et Dominique Langeais

Le prix du Cercle Montesquieu 2020 a été remis le 24 septembre dernier à l’ouvrage Blockchain et actifs numériques rédigé par le professeur Dominique Legeais, aux éditions Lexis Nexis.

Chaque année depuis 1997, le prix du Cercle Montesquieu récompense les meilleurs ouvrages relatifs au droit des affaires ou à la gestion des fonctions juridiques. Cette année, le jury composé de 13 membres sous la direction de Bénédicte Wautelet, la directrice juridique du groupe Figaro et vice-présidente du Cercle Montesquieu, a étudié 42 ouvrages. C’est Dominique Legeais qui s’est vu remettre le prix par Olivier Cousi, bâtonnier du barreau de Paris, pour son ouvrage Blockchain et actifs numériques, aux éditions Lexis Nexis.  

L’ouvrage développe la thématique de la blockchain et du droit, autrement dit les questions juridiques créées par cette nouvelle technologie. Outil de stockage et de transmission d’information, la blockchain est au cœur du web et de la finance décentralisés, liée aux cryptomonnaies comme le Bitcoin ou Ethereum. Son usage se développe cependant dans de nouveaux domaines, de plus en plus d’acteurs envisageant l’utilisation de la blockchain pour d’autres cas que la monnaie virtuelle (santé et industrie pharmaceutique, supply chain, immobilier …). Cet ouvrage aborde une thématique actuelle et nécessaire à l’évolution de nombreux secteurs du droit.  

« Les membres du jury du prix du Cercle ont retenu cet ouvrage qui a le mérite non seulement d’expliquer de façon très didactique le fonctionnement de la blockchain et de ses principales applications mais aussi de traiter des questions juridiques posée par cette nouvelle technologie », commente Bénédicte Wautelet. Et Laure Lavorel, la présidente du Cercle Montesquieu, d’ajouter : « La lecture de cet ouvrage apporte aux directeurs juridiques une compréhension indispensable et une vision globale de cette nouvelle technologie susceptible d’impacter tous les secteurs d’activité. » 

Dominique Legeais, professeur à la faculté de droit de l’université de Paris, est un spécialiste du droit commercial et bancaire. Observateur des nouvelles technologies, il a déjà publié plusieurs études et animé de nombreuses conférences sur le sujet de la blockchain, des actifs numériques et des ICO. En 2019, la récompense avait été attribuée à Isabelle Dussart et Julien Gasbaoui pour leur ouvrage L’évaluation du préjudice économique, aux éditions Lexis Nexis. 

Louise Tydgadt

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Matthieu Grollemund arrive chez Hogan Lovells

Matthieu Grollemund arrive chez Hogan Lovells

Matthieu Grollemund, ancien co-directeur du département corporate de Baker McKenzie, rejoint Hogan Lovells accompagné de son équipe. Sa pratique du pr...

Renforts en corporate chez Jeantet

Renforts en corporate chez Jeantet

Stephen Walters rejoint Jeantet en qualité d'associé. Accompagné de son équipe, il consolidera la pratique internationale du pôle corporate du cabinet...

Lacamp Avocat vise les contentieux franco-chinois

Lacamp Avocat vise les contentieux franco-chinois

Louis Lacamp lance Lacamp Avocat, une structure consacrée à la résolution des litiges commerciaux français et chinois.

Le costume sur mesure de Julie Couturier

Le costume sur mesure de Julie Couturier

Celle qui a revêtu la robe d’avocat le 1er mars 1995 portera à partir du 1er janvier 2021 l’habit de bâtonnier de Paris. Pas question cependant pour J...

Geoffroy Goubin devient associé chez Bougartchev Moyne

Geoffroy Goubin devient associé chez Bougartchev Moyne

Première cooptation pour le cabinet spécialiste de la défense pénale et du contentieux des affaires Bougartchev Moyne Associés : Geoffroy Goubin est p...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

Nouvelle équipe en immobilier chez Altana

Nouvelle équipe en immobilier chez Altana

Altana accueille l’avocate spécialiste du droit immobilier Amélie Pinçon accompagnée de quatre de ses collaboratrices.

P.Faure (INPI) : "Le rythme des dépôts de marques est supérieur à 2019 depuis le mois de mai 2020"

P.Faure (INPI) : "Le rythme des dépôts de marques est supérieur à 2019 depuis le mois de mai 2020"

Depuis le début de la crise et grâce à des procédures 100% dématérialisées, l’INPI a su maintenir le lien et accompagner les porteurs de projets innov...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte