Les nouveaux produits d’épargne retraite sont disponibles

En application de la loi Pacte, les nouveaux produits d’épargne retraite sont officiellement sur le marché. À destination des particuliers et des entreprises, ils ont pour objectifs de rendre plus attractive l’épargne de long terme et de l’orienter vers le financement des entreprises.

En application de la loi Pacte, les nouveaux produits d’épargne retraite sont officiellement sur le marché. À destination des particuliers et des entreprises, ils ont pour objectifs de rendre plus attractive l’épargne de long terme et de l’orienter vers le financement des entreprises.

Complexes, floues ou encore mal orientées, les anciennes offres freinaient le développement de l’épargne retraite, notamment face à l’assurance-vie et aux livrets réglementés. Désormais, elles seront plus lisibles et avantageuses.

Du côté des particuliers

Visant à être complémentaire de l’assurance-vie, le PER entend être la solution pour se constituer une épargne de long terme. Pour faciliter son envol, les titulaires d’anciens contrats de types PERP, Madelin ou Préfon pourront transférer leur épargne vers les nouveaux produits en gardant ou en changeant leur gestionnaire. Également, et par défaut, leur épargne sera optimisée sur le long terme avec une prise de risque plus élevée en début-milieu de carrière avant une sécurisation de l’épargne à l’approche de la retraite.

Également, la sortie en rente ou en capital sera disponible librement, avec la possibilité de panacher les deux systèmes. Par exemple, un retrait de la moitié de l’épargne en capital dès le début de la retraite et le versement d’une rente mensuelle via la moitié restante est possible. Enfin, en cas de décès avant le départ en retraite, le PER sera clôturé et les sommes reversées dans la succession ou aux bénéficiaires désignés, s’il s’agit d’un plan ouvert sous la forme d’un contrat d’assurance.

Du côté des entreprises

Permettant aux salariés de se constituer un complément de retraite, le PER en entreprise se décline sous deux formes. Il peut ainsi être à adhésion facultative et ouvert à tous ou obligatoire et potentiellement réservé à une certaine catégorie de salariés. Cependant, ces deux types de plans peuvent être réunis dans un seul à l’issue d’une négociation collective.

Les anciens produits (PERCO/article 83) ne seront pas automatiquement transformés en nouveaux PER mais les modalités de transfert seront simplifiées en fonction de leur format. Concernant la gouvernance de ces nouveaux produits d’entreprises, elle prendra la forme d’un conseil de surveillance paritaire composé de représentant de l’entreprise et du personnel et chargé de veiller à la bonne gestion du plan.

Assureurs et courtiers dans les starting-blocks

Plusieurs acteurs proposent d’ores et déjà ces nouveaux produits, à l’image du leader français Axa, de Generali ou encore de Société Générale Assurance. Les courtiers Eres et Predictis, via SwissLife et Amundi, ont également présenté différents PER mis à disposition dès le 1er octobre. Les délais très courts entre le vote de la loi et la date de commercialisation ont contraint plusieurs assureurs à ne proposer leurs produits qu’à partir des mois de novembre, décembre et même en début d’année 2020.

Théo Maurin-Dior

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Jacques Veyrat, l’intrépide homme d’affaires

Passé par un cabinet ministériel, homme d’affaires et chef d’entreprise, Jacques Veyrat a changé de cap en quittant la direction du groupe Louis-Dreyf...

Jonathan Salter est le nouveau Head of Risk Consulting chez AXA

Jonathan Salter est le nouveau Head of Risk Consulting chez AXA

Le spécialiste de la gestion des risques Jonathan Salter est promu au sein d’Axa XL. Il succède à compter du 1er octobre à Corinne Vitrac qui prend la...

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numérique"

Cédric O : "Si elles veulent survivre, les entreprises doivent accélérer sur leur transition numériq...

Dans une interview accordée à Décideurs, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, évoque les grands enseignements de la crise sur la digitalisatio...

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Schneider Electric et Dassault Systèmes : cap vers la tech

Des entreprises historiquement industrielles peuvent pivoter peu à peu leur business model. En France, c’est notamment le cas de Schneider Electric, p...

CaixaBank et Bankia, pour le meilleur et pour le pire

CaixaBank et Bankia, pour le meilleur et pour le pire

En septembre, les deux groupes annonçaient leur fusion en vue de créer la plus grande banque d’Espagne. À l’heure de la crise sanitaire et alors que l...

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Antoine Flamarion, le bâtisseur financier

Le fondateur de la société de gestion et d'investissement Tikehau Capital est parvenu en une quinzaine d’années à créer une structure capable d’affich...

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Virginie Morgon, globe-trotteuse performante et engagée

Figure incontournable parmi les grands influenceurs économiques de la planète, Virginie Morgon se démarque autant par ses résultats probants à la tête...

La Caisse des dépôts investit 26 milliards d’euros dans le cadre du plan de relance du gouvernement français

La Caisse des dépôts investit 26 milliards d’euros dans le cadre du plan de relance du gouvernement...

Après l’annonce du plan de relance de 100 milliards d’euros par Bercy, la Caisse des dépôts et consignations révèle, à son tour, sa participation à ha...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message