Les mesures Macron plébiscitées par les dirigeants d’entreprise

Une enquête publiée par le cabinet Denjean & Associés en juillet 2017 révèle une approbation quasi unanime des dirigeants d’entreprise pour les mesures du programme présidentielle leur étant destinées. Les résultats soulignent également une réelle confiance des sondés dans la capacité du nouveau Président à les mettre en œuvre.

Une enquête publiée par le cabinet Denjean & Associés en juillet 2017 révèle une approbation quasi unanime des dirigeants d’entreprise pour les mesures du programme présidentielle leur étant destinées. Les résultats soulignent également une réelle confiance des sondés dans la capacité du nouveau Président à les mettre en œuvre.

Le président Macron semble faire le bonheur du monde de l’entreprise. À la suite des résultats des élections législatives de juin 2017, le cabinet de conseil Denjean & Associés a sondé l’opinion de 112 décideurs financiers - dont les deux tiers dirigent des TPE ou des PME - sur les futures mesures de l’État les concernant. Ils approuvent à plus de 90 % la transformation du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), la promulgation d’une loi sur « le droit à l’erreur » et la réduction des délais de paiement.  Bien qu’une majorité ne se sente pas concernée, ils accueillent favorablement les différentes propositions visant à encourager l’investissement privé dans les entreprises. L’adhésion est encore plus forte pour les mesures concernant l’IS : les trois principales (réduction du taux à 25 %, harmonisation des assiettes de calcul européennes et convergence des taux au niveau européen) sont gratifiées d’une note supérieure à 8 sur 10. De manière globale, le panel interrogé attribue une note moyenne de 7,5 pour les mesures Macron à destination des entreprises. Seule la loi de programmation fiscale peine à emporter l’adhésion générale. Annoncée par le Président en début de mandat, elle prévoit de limiter la modification d’un impôt à une fois par quinquennat. Si 60 % des sondés sont enthousiastes, 30 % doutent de sa réalisation ou de son efficacité. Et les commentaires fusent : « Déjà faut-il que la loi soit votée... » ou encore « Rien n'empêchera de créer un nouvel impôt ». La mesure est même jugée comme mensongère par 10 % du panel.

Une confiance en l’avenir retrouvée

 L’appréciation plus mitigée de cette mesure fiscale ne reflète pas l’optimisme des dirigeants interrogés quant à la réalisation des autres mesures. Nul doute que la situation s’améliore en France pour les entreprises. 82 % des décideurs jugent le contexte économique favorable et 73 % pour le contexte financier, ce qui explique certainement la déclaration de foi de ces derniers envers Emmanuel Macron. 85 % estiment qu’il réussira à ramener l’IS à 25 % d’ici à la fin du quinquennat et 40 % pensent même que l’engagement sera effectif d’ici à deux ans. « Maintenant, c’est à Macron de leur prouver qu’ils ont raison de lui faire confiance », conclut Thierry Denjean, président de Denjean et & Associés.

T.W.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Start-up : une nouvelle pépite spécialisée dans le stockage de biens ?

Start-up : une nouvelle pépite spécialisée dans le stockage de biens ?

Installée à Station F, l’un des plus grands incubateurs de start-up au monde, la société Gilbert a pour objectif de rendre le stockage de biens plus h...

Karim Carmoun prend les rênes de Robeco France

Karim Carmoun prend les rênes de Robeco France

Il succède à Frédéric Lejeune.

Thierry Breton, le super commissaire

Thierry Breton, le super commissaire

Pour rattraper son retard en matière de défense et de recherche, l’Union européenne fait confiance à Thierry Breton, nouveau commissaire européen aux...

Aramco sort du noir

Aramco sort du noir

Avec l’entrée en Bourse d’Aramco, l’Arabie saoudite compte impulser des changements économiques et sociaux profonds sur son territoire. Mais quel est...

Affacturage et Private equity

Affacturage et Private equity

Les fonds de Private Equity s’intéressent de plus en plus à l’affacturage pour leurs participations actuelles ou futures. Bâtir un programme d’affactu...

Deuxième cotation au programme du géant Alibaba

Deuxième cotation au programme du géant Alibaba

Déjà introduite à la Bourse de New York, la société chinoise Alibaba a obtenu l’autorisation des autorités de Hong Kong pour une cotation sur ce marc...

S. de Vaulx (SGPB) : "Sécuriser la mise en œuvre d’opérations à forte valeur ajoutée qu’ils entreprennent avec leurs clients"

S. de Vaulx (SGPB) : "Sécuriser la mise en œuvre d’opérations à forte valeur ajoutée qu’ils entrepre...

La banque privée se réinvente, elle tend à s’ouvrir. Non plus seulement aux clients finaux, mais aussi aux conseils indépendants auxquels ces derniers...

Forum de Paris pour la paix : pour une régulation diplomatique du numérique ?

Forum de Paris pour la paix : pour une régulation diplomatique du numérique ?

L’Europe est pointée du doigt face à son manque d’attractivité dans le secteur des technologies et du digital. Un sujet abordé lors de l’édition 2019...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message