Les marchés saluent l'accord historique de l'Opep

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a conclu à Vienne un accord historique de baisse de la production de brut, l'effort principal étant consenti par l'Arabie saoudite. Le cours du brent a pris 8 % dans la foulée.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole a conclu à Vienne un accord historique de baisse de la production de brut, l'effort principal étant consenti par l'Arabie saoudite. Le cours du brent a pris 8 % dans la foulée.

Réunis le 30 novembre dans la capitale autrichienne, les quatorze pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont parvenus à un accord de baisse de la production, comme convenu à Alger en septembre dernier. Une première depuis huit ans, après de nombreuses tentatives infructueuses ! La production du cartel, qui pèse 40 % du brut mondial, devrait ainsi être restreinte à 32,5 millions de barils par jour à compter du 1er janvier 2017 et ce pour les six prochains mois, l'accord étant reconductible. La production quotidienne devrait ainsi baisser de 1,2 million de barils, dont 500 000 pour la seule Arabie saoudite. Cette dernière, premier producteur mondial, s'est longtemps opposée à toute réduction de sa production, craignant sans doute les ambitions de son voisin iranien. Cependant, sa logique de surproduction semble avoir atteint ses limites, du fait l'augmentation importante du déficit budgétaire de la pétromonarchie. Tous les pays du cartel participeront à la baisse, à l'exception du Nigeria et de la Libye, dans une situation politique difficile. La Russie, qui n'est pas membre de l'Opep, a également fait part de sa volonté de participer à l'effort.

 

Un signal apprécié des marchés

Les marchés ont très bien accueilli cette décision inespérée, puisque le cours du brent a grimpé de 8 % au cours de la journée du 30 novembre, à 50,10 dollars, tandis que l'autre indice référence, le WTI, remontait de 9 % à 49,30 dollars. Pour rappel, le brent est passé sous la barre symbolique des 30 dollars fin janvier 2016 et s'était stabilisé à environ 45 dollars depuis le mois de mai. Avant la crise financière, celui-ci pointait à près de 147 dollars en août 2008.

 

Boris Beltran

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre capacité à innover"

D. Caramalli (Clifford Chance): "Le monde d'avant est révolu et celui de demain dépendra de notre ca...

Toute entreprise qui rencontre des difficultés bénéficie autour d’elle de divers acteurs pour lui venir en aide. Delphine Caramalli, associée de Cliff...

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

FDJ, Loxam et Dassault Systèmes récompensés pour la 20e édition du Prix du club des Trente

Jeudi 26 novembre étaient décernés les prix pour les meilleures opérations financières 2019 par le Club des Trente. Cette année, ce sont la Française...

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

B. Pédoussaut (Sonepar)  : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

B. Pédoussaut (Sonepar) : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte