Les juristes d’entreprise déclarent être satisfaits par leur travail

Le cabinet Oxygen+, en partenariat avec l’Association française des juristes d’entreprise et le Cercle Montesquieu, publie un baromètre national sur la satisfaction des juristes d’entreprise. Réalisé en mars 2021, il compile les réponses de 743 juristes, responsables juridiques, directeurs juridiques et autres professionnels exerçant une fonction juridique.

Le cabinet Oxygen+, en partenariat avec l’Association française des juristes d’entreprise et le Cercle Montesquieu, publie un baromètre national sur la satisfaction des juristes d’entreprise. Réalisé en mars 2021, il compile les réponses de 743 juristes, responsables juridiques, directeurs juridiques et autres professionnels exerçant une fonction juridique.

Depuis la modification de l’article 1833 du Code civil par la loi Pacte, toute société se doit désormais de prendre "en considération les enjeux sociaux et environnementaux de son activité" dans son intérêt social. La question de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est donc devenue centrale, tant pour les employeurs que pour leurs employés. Se penchant sur la situation des juristes d’entreprise, le baromètre national sur leur satisfaction au travail rend compte d’un bilan plutôt positif. Les professionnels sondés sont en effet 78 % à s’estimer "extrêmement satisfaits" à "satisfaits" de leur activité. Dans 90 % des cas, les juristes affirment être suffisamment autonomes et travailler sur des dossiers intéressants, variés et stimulants. À propos des conséquences de la crise sanitaire sur leurs conditions de travail, ils considèrent majoritairement que le digital a un impact bénéfique sur celles-ci et que le ratio télétravail-présentiel pratiqué dans leur entreprise est bon.

La satisfaction des juristes d’entreprise n’est cependant pas totale et leur bien-être au travail semble parfois compromis : plus de 80 % d’entre eux supportent une charge mentale, une charge de travail et un stress importants et un quart se déclarent en situation de burn-out. Quant à ce qui pourrait leur apporter plus de satisfaction, ils évoquent tout d’abord l’augmentation de leur rémunération, plus de perspectives d’évolution et enfin une plus grande reconnaissance, bien qu’ils ne soient pas tous logés à la même enseigne, le baromètre faisant écho d’une disparité en fonction des années d'expérience et de la fonction occupée. Les sondés ayant onze à quinze ans d’expérience professionnelle présentent presque systématiquement des résultats plus bas pour ce qui est des critères de satisfaction. Leurs réponses s’améliorent ensuite proportionnellement à la durée de leur expérience, les juristes les plus expérimentés (vingt à trente ans d’exercice) étant ceux dont le contentement est le plus grand. De façon similaire, les responsables et directeurs juridiques sont dans l’ensemble plus satisfaits de leur activité que ceux plus bas dans la hiérarchie. La marge de progression de la satisfaction des juristes d’entreprise est donc encore large, de quoi faire réfléchir les dirigeants à leurs conditions de travail.

Léna Fernandes

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Steinberg Avocat, nouveau cabinet de droit des affaires

Habitué des dossiers à forts enjeux économiques défendus devant les juridictions françaises et européennes, Victor Steinberg a créé Steinberg Avocat :...

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en forte croissance"

N. Bendefa (REIM Partners) : "L’immobilier locatif est un secteur encore récent au Maroc mais en for...

Fondée en 2013 par Nawfal Bendefa et Mehdi Tahiri Joutei Hassani et adossée à CFG Bank en tant qu’actionnaire depuis 2020, la société de gestion REIM...

Premier label ESG pour les produits structurés

Premier label ESG pour les produits structurés

L’urgence climatique et l’appel à l’action se font de plus en plus entendre, surtout du côté de la place financière. De nombreux projets sont en cours...

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion fusionnent

Les sociétés La Financière Tiepolo et J. de Demandolx Gestion annonçaient hier leur rapprochement en vue de devenir l’un des principaux acteurs indépe...

Chez Three Crowns, une toute première associée venue d’ailleurs

Chez Three Crowns, une toute première associée venue d’ailleurs

Jamais, en sept ans d’existence, le cabinet n’avait recruté un associé à l’extérieur. Celle qui ouvre le bal, c’est Shaparak Saleh, spécialiste de l’a...

Fusion des cabinets Enckell Avocats et Tesla

Fusion des cabinets Enckell Avocats et Tesla

Altes voit le jour après la fusion d’Enckell Avocats et Tesla dont les savoir-faire permettent à la nouvelle enseigne de proposer une offre centrée su...

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

XPO Logistics nomme son directeur juridique pour l'Europe

L’entreprise américaine XPO Logistics nomme Rémi Dujon au poste de directeur juridique pour l'Europe et l’intègre au sein de son comité exécutif.

La toute première CJIP environnementale a été validée

La toute première CJIP environnementale a été validée

Depuis fin décembre 2020, les personnes morales qui pourraient faire l’objet de poursuites pour des infractions au Code de l’environnement peuvent con...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte