Investisseurs institutionnels, entre confiance et scepticisme

Blackline, leader mondial de la digitalisation de la finance et de la comptabilité d’entreprise, et Censuswide, cabinet d’études indépendant, ont présenté les résultats de leur étude sur les attentes et pratiques de 101 investisseurs institutionnels français. Ceux-ci comprennent des sociétés gérant au moins 100 millions de dollars, comme les banques commerciales, compagnies d’assurance, fonds spéculatifs, sociétés d'investissement immobilier cotées (SIIC) et banques de conseil en investissement. Présentation des résultats de l’étude.

Blackline, leader mondial de la digitalisation de la finance et de la comptabilité d’entreprise, et Censuswide, cabinet d’études indépendant, ont présenté les résultats de leur étude sur les attentes et pratiques de 101 investisseurs institutionnels français. Ceux-ci comprennent des sociétés gérant au moins 100 millions de dollars, comme les banques commerciales, compagnies d’assurance, fonds spéculatifs, sociétés d'investissement immobilier cotées (SIIC) et banques de conseil en investissement. Présentation des résultats de l’étude.

Ainsi, pour 48 % des investisseurs les décisions sont en premier lieu guidées par les prévisions de croissance financière de l’entreprise et, pour 43 %, par les tendances nationales ou internationales du marché, contre seulement 32 % pour les prévisions du secteur d’activité. A contrario, les intentions d’investissement sont freinées par des ajustements après reporting pour 36 % des sondés. La fraude financière (31 %), le flou qui entoure le rôle des dirigeants (29 %) et le recours à la comptabilité « créative » (28 %) arrivent aussitôt après. Ces méthodes légales de mise en valeur comptable sont utilisées par les entreprises de manière récurrente pour 88 % des investisseurs, et occasionnellement pour 12 % d’entre eux.

La défaillance des contrôles pousserait 22 % des investisseurs à ne pas investir, 24 % à investiguer en profondeur, 26 % à recommander des changements à l’équipe dirigeante ou 29 % à les imposer. Une fois au capital, les erreurs de reporting risqueraient de faire se désengager 55 % des investisseurs, de défaire le lien de confiance pour 55 % d’entre eux ou pour 57 % de les pousser à en chercher les responsables. Le PDG est également le principal incriminé par ces impairs pour 81 % des investisseurs, contre seulement 21 % qui mettent en cause le DAF et 14 % respectivement les comités d’audit et les conseils d’administration.

Malgré deux constats sévères sur la comptabilité « créative » ou les erreurs de reporting, 65 % des investisseurs se fient aux rapports et 28 % le font dans une certaine mesure. Leur vigilance pèse alors sur les risques de fraude interne à 54 %, la transparence des déclarations financières (52 %) ou les procédures de contrôle (46 %). La frustration des investisseurs survient en l’absence de communication en temps réel (47 %), en cas d’opacité des responsabilités internes (42 %) et en l’absence d’analyse interne des résultats financiers (40 %). Alors que 92 % des sondés concèdent avoir confiance en l’économie, ils sont paradoxalement autant à craindre une période de récession mondiale au cours des 12 à 18 prochains mois. Sur la même période, 85 % des investisseurs craignent une augmentation des fraudes d’envergure dans les grandes sociétés, des fausses déclarations pour 88 %, et de la comptabilité « créative » pour 89 %.

Si le potentiel à venir de l’IA est reconnu par 52 % des investisseurs, 48 % pensent la technologie insuffisamment avancée pour répondre aux besoins de la finance.

Baptiste Delcambre

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Alibaba à la conquête des marques

Alibaba à la conquête des marques

Michelle Lau, co-directrice d’Alibaba Group en France, est en charge de la stratégie retail d'Alibaba et des partenariats avec les marques. Elle revie...

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

Lafarge en Syrie : la mise en examen pour complicité de crimes contre l’humanité confirmée

La cour d’appel de Paris, qui avait annulé la mise en examen du cimentier pour complicité de crimes contre l’humanité, a opéré hier un revirement. Laf...

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur dédié au supercalcul"

P. Notton (SiPearl) : "Nous sommes les seuls, au niveau mondial, à développer un microprocesseur déd...

Spécialiste du semi-conducteur depuis plus de 25 ans, après avoir travaillé notamment chez STMicroelectronics et Atos, Philippe Notton a fondé SiPearl...

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

François Jackow, nouveau père de famille pour Air Liquide

En juin, le quinquagénaire issu du groupe en prendra la direction générale, tandis que l’actuel PDG, Benoît Potier, est appelé à conserver la présiden...

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Réseaux féminins en entreprise, un vrai levier professionnel ?

Les réseaux féminins ont le vent en poupe et ne cessent de se multiplier. À l’heure des lois Copé-Zimmerman et Rixain, la question de leur utilité se...

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

La France manque de profs de maths : pourquoi c'est grave

Le saviez-vous ? Les jeunes Français seraient devenus les plus mauvais en maths parmi les pays développés. À la clé, des conséquences pour notre souve...

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Covid, Ukraine : les entreprises investissent massivement dans la digitalisation

Pour faire face aux vents contraires, les grandes sociétés françaises devraient investir cette année 174,9 milliards d’euros dans leur transformation...

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

Wilfrid Lauriano Do Rego : réussite à la française

C’est un homme connu pour son humanité que les associés de KPMG France ont élu à la tête de leur conseil de surveillance en 2019. Une homme engagé, au...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message