Les investisseurs donnent des ailes à Lilium

Lors de son deuxième tour de table, Lilium, la jeune pousse allemande qui ambitionne de fabriquer des « taxis volants » électriques, a obtenu la somme de 90 millions d’euros.

Lors de son deuxième tour de table, Lilium, la jeune pousse allemande qui ambitionne de fabriquer des « taxis volants » électriques, a obtenu la somme de 90 millions d’euros.

Fondée en 2015 par quatre doctorants de l’Université de Munich, Daniel Wiegand, Sebastian Born, Patrick Nathen et Mathias Meiner, Lilium travaille sur un aéronef électrique capable de décoller à la verticale. L’appareil, hybride entre l’hélicoptère et l’avion, serait capable aussi bien de vol stationnaire que de planer sur ses ailes une fois une vitesse suffisante atteinte.

Ne nécessitant qu’un espace limité au décollage, il pourrait être utilisé dans les zones urbaines comme une « taxi volant » capable de déplacer jusqu’à cinq passagers à une vitesse maximale de 300 km / h et pour une autonomie de 300 km. Silencieux, écologique et rapide, il aurait aussi pour mérite de désengorger les grandes agglomérations. Ce projet futuriste a d’abord reçu la confiance de la société de capital risque Atomico sous la forme d’un investissement de 10 millions d’euros au cours de sa levée de fonds de série A en 2016. Le CEO d’Atomico avait commenté en ces termes cette décision : « Je suis très excité à propos de cette technologie. Les personnes les plus intelligentes, avec les technologies les plus avancées pour résoudre les plus grands problèmes du monde. Les entrepreneurs comme Daniel sont les agents du changement. »

Suite à une démonstration réussie d’un prototype en avril, d’autres investisseurs ont franchi le pas. Le chinois Tencent ou encore la banque LGT se sont joints à Atomico pour participer au développement de la société munichoise. Pour Deavid Wallerstein de Tencent : « Des régions sous-développées avec de mauvaises infrastructures routières au monde développé avec ses trafics congestionnés, de nouvelles possibilités émergent quand une option viable de vol quotidien est disponible pour tous. »  Ce tour de table de série B s’élevant à 90 millions d’euros permettra de développer la technologie pour produire un véritable jet cinq places, Lilium prévoyant un premier vol habité d’ici 2019.

Il faudra pourtant attendre un peu avant de pouvoir commander son taxi volant. En effet, de nombreuses problématiques restent à régler y compris des obstacles d’ordre réglementaire. L’entreprise ne prévoit pas de mise en circulation de ses appareils avant 2025, encore un peu de patience.

Maxime Benallaoua (@Maxdesinternets)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

D. Roussellier (Sncf) : «Faire des acteurs RH les vecteurs d’un changement de culture»

Delphine Roussellier pilote l’université RH de la SNCF, le centre de formation des acteurs RH de l’ensemble du groupe SNCF, qui réunit 270 000 perso...

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Union Européenne: un tiers d’énergies renouvelables d’ici 2030

Après deux années de débat interne, les institutions européennes se sont mises d’accord sur les objectifs énergétiques à atteindre sur la prochaine dé...

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de chacun »

J-F. Boulier (AF2i) : « Il est nécessaire de déterminer une ligne commune, regroupant le meilleur de...

Nommé l’an dernier au poste de président de l’Association française des investisseurs institutionnels (AF2i), Jean-François Boulier met un point d’org...

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

KKR s’offre les tours télécoms d’Altice

Dans les tuyaux depuis de nombreux mois, la vente de 49,99 % des tours télécoms se fait au profit du fonds « infra » de la société d’investissement am...

Sodie devient le département Mobilités & Développement RH de Sémaphores

Sodie devient le département Mobilités & Développement RH de Sémaphores

Deux des branches d’activité du groupe ALPHA, Sémaphores et Sodie, se rapprochent pour ne former qu’une seule.

Cécile Cabanis (Danone) : « Le secteur de l’alimentaire vit une révolution sans précédent »

Cécile Cabanis (Danone) : « Le secteur de l’alimentaire vit une révolution sans précédent »

Danone a toujours anticipé les attentes des consommateurs qui se tournent aujourd'hui vers l’alimentation biologique tout en recherchant une proximité...

Dominique Gaillard (Ardian) à la tête de France Invest

Dominique Gaillard (Ardian) à la tête de France Invest

L’investissement responsable, l’élargissement des poches des capital-risqueurs et la promotion de l’approche « multi-stratégies » sont les priorités d...

Invesco : accès des investisseurs à l’économie de l’Arabie Saoudite avec un premier ETF

Invesco : accès des investisseurs à l’économie de l’Arabie Saoudite avec un premier ETF

La société de gestion d’actifs lance le fonds Invesco MSCI Saudi Arabia UCITS ETF. Il permet désormais à la première économie du Moyen-Orient de s’exp...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message