Les investisseurs donnent des ailes à Lilium

Lors de son deuxième tour de table, Lilium, la jeune pousse allemande qui ambitionne de fabriquer des « taxis volants » électriques, a obtenu la somme de 90 millions d’euros.

Lors de son deuxième tour de table, Lilium, la jeune pousse allemande qui ambitionne de fabriquer des « taxis volants » électriques, a obtenu la somme de 90 millions d’euros.

Fondée en 2015 par quatre doctorants de l’Université de Munich, Daniel Wiegand, Sebastian Born, Patrick Nathen et Mathias Meiner, Lilium travaille sur un aéronef électrique capable de décoller à la verticale. L’appareil, hybride entre l’hélicoptère et l’avion, serait capable aussi bien de vol stationnaire que de planer sur ses ailes une fois une vitesse suffisante atteinte.

Ne nécessitant qu’un espace limité au décollage, il pourrait être utilisé dans les zones urbaines comme une « taxi volant » capable de déplacer jusqu’à cinq passagers à une vitesse maximale de 300 km / h et pour une autonomie de 300 km. Silencieux, écologique et rapide, il aurait aussi pour mérite de désengorger les grandes agglomérations. Ce projet futuriste a d’abord reçu la confiance de la société de capital risque Atomico sous la forme d’un investissement de 10 millions d’euros au cours de sa levée de fonds de série A en 2016. Le CEO d’Atomico avait commenté en ces termes cette décision : « Je suis très excité à propos de cette technologie. Les personnes les plus intelligentes, avec les technologies les plus avancées pour résoudre les plus grands problèmes du monde. Les entrepreneurs comme Daniel sont les agents du changement. »

Suite à une démonstration réussie d’un prototype en avril, d’autres investisseurs ont franchi le pas. Le chinois Tencent ou encore la banque LGT se sont joints à Atomico pour participer au développement de la société munichoise. Pour Deavid Wallerstein de Tencent : « Des régions sous-développées avec de mauvaises infrastructures routières au monde développé avec ses trafics congestionnés, de nouvelles possibilités émergent quand une option viable de vol quotidien est disponible pour tous. »  Ce tour de table de série B s’élevant à 90 millions d’euros permettra de développer la technologie pour produire un véritable jet cinq places, Lilium prévoyant un premier vol habité d’ici 2019.

Il faudra pourtant attendre un peu avant de pouvoir commander son taxi volant. En effet, de nombreuses problématiques restent à régler y compris des obstacles d’ordre réglementaire. L’entreprise ne prévoit pas de mise en circulation de ses appareils avant 2025, encore un peu de patience.

Maxime Benallaoua (@Maxdesinternets)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Comment faire de la transformation digitale un vecteur de performance ?

Comment faire de la transformation digitale un vecteur de performance ?

Au-delà de l’intégration de nouvelles technologies, la transformation digitale s’accompagne d’une transformation de structure et de culture. D’un modè...

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investissements IT"

L.Roudil (Econocom) : "La crise a plus que jamais souligné le caractère indispensable des investisse...

Nommé début 2020 directeur général du groupe Econocom en charge de l’ensemble des activités en France, Laurent Roudil revient sur l’impact de la crise...

Stéphane Bancel, un Français derrière le vaccin contre le coronavirus

Stéphane Bancel, un Français derrière le vaccin contre le coronavirus

À la tête de la biotech Moderna depuis près de dix ans, Stéphane Bancel n’a pas attendu la crise sanitaire pour parier sur une technologie qui, en acc...

Crise Covid : vers un nivellement par le haut des systèmes de santé européens ?

Crise Covid : vers un nivellement par le haut des systèmes de santé européens ?

Face à la menace commune Covid-19, les systèmes de santé européens ont répondu de façon hétérogène. La crise agit comme un révélateur des forces et di...

V. Belot  (Michelin) : “Les données sont la clef du déploiement du CRM digital.”

V. Belot (Michelin) : “Les données sont la clef du déploiement du CRM digital.”

Dévoué depuis plus de vingt ans à divers grands projets de transformation digitale, Vincent Belot participe notamment au déploiement de SAP dans un gr...

D. Gurlé (Symphony) : "Nous garantissons la surveillance des conversations sur WhatsApp et WeChat"

D. Gurlé (Symphony) : "Nous garantissons la surveillance des conversations sur WhatsApp et WeChat"

La fintech californienne Symphony, qui fournit une solution interactive pour faciliter la fluidité sur le marché des transactions financières, a noué...

Les 8 ingrédients d’une transformation digitale réussie

Les 8 ingrédients d’une transformation digitale réussie

Cette crise est un révélateur, s’il en fallait un, de l’impérieuse nécessité d’avoir conduit efficacement sa transformation digitale. Conseil en innov...

Secteur public hospitalier et acteurs privés : pourquoi les opportunités de collaboration sont plus que jamais nécessaires ?

Secteur public hospitalier et acteurs privés : pourquoi les opportunités de collaboration sont plus...

Incontournable dans la crise sanitaire sans précédent que nous connaissons, l’hôpital est un acteur central de notre quotidien pourtant méconnu. Parfo...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte