Les grands centres commerciaux ne rouvriront pas le 11 mai en Île-de-France

Après avoir douché les espoirs des propriétaires de grands centres commerciaux une première fois le 28 avril, le gouvernement a de nouveau bousculé leurs plans en excluant les opus parisiens du champ des commerces autorisés à rouvrir le 11 mai. Explications.

Après avoir douché les espoirs des propriétaires de grands centres commerciaux une première fois le 28 avril, le gouvernement a de nouveau bousculé leurs plans en excluant les opus parisiens du champ des commerces autorisés à rouvrir le 11 mai. Explications.

Nouvelle déception pour les grandes foncières de commerce. "S’agissant des centres commerciaux de plus de 40 000 m², comme indiqué par le ministre de l’Intérieur, ils pourront rouvrir le 11 mai en accord avec les préfets sauf en Île-de-France où les risques sanitaires nous amènent à reporter leur ouverture", a précisé Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, lors de la conférence de presse sur le déconfinement. Les commerces "non-essentiels" des opus comme Westfield Forum des Halles, Val d’Europe, Westfield Les 4 Temps, Créteil Soleil, Westfield Parly 2, Qwartz, Les 3 Fontaines ou Italie 2 devront donc encore garder leurs rideaux baissés.

Le Conseil national des centres commerciaux (CNCC) a sans surprise regretté cette décision : "Les centres commerciaux, notamment les plus vastes d’entre eux sont les mieux équipés humainement et techniquement pour mettre en œuvre les mesures barrières nécessaires afin de garantir aux consommateurs une sécurité sanitaire optimale". Se basant sur les chiffres de la distribution alimentaire et les exemples de pays étrangers ayant rouvert, il assure que ce sont  les grands sites qui affichent la plus faible densité de clientèle. Il souligne également le risque "d’un report de fréquentation et donc de sur-concentration sur des sites de commerce diffus ou de plus petite taille qui ne pourraient assurer les mêmes précautions sanitaires". Le CNCC attire enfin l’attention sur "l’impact économique et le coût social que les décisions administratives de fermeture entraînent en prolongeant le chômage partiel de plusieurs dizaines de milliers de salariés employés dans les magasins de ces centres".

En conséquence, le CNCC demande au gouvernement de réexaminer de façon hebdomadaire "et non discriminante" la situation des grands centres commerciaux principalement franciliens qui constituent plus d’un quart de l’activité de la filière. Les prochaines déclarations de Bruno Le Maire sur le sujet seront suivies avec attention.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à 7 Mds€ d’ici 2023"

E. Cosserat : "L’objectif de notre nouveau plan est de faire passer la capitalisation de Perial AM à...

L'heure du bilan de l'année 2020 a sonné pour les acteurs immobiliers. Celui de Perial s'avère positif. Eric Cosserat, président du groupe, nous expli...

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

Immobilier : état des lieux d'un actif résilient

De même que les marchés financiers ont subi de plein fouet la crise sanitaire, l’immobilier n’a pas été davantage épargné. Certains secteurs ont néanm...

La veille urbaine du 19 janvier 2021

La veille urbaine du 19 janvier 2021

Le lancement de la consultation éco-quartier sur le secteur de la gare du Grand Paris Express à Cachan, Hype qui lève 80 M€ pour développer le taxi à...

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Transformation de bureaux en logements : enfin l’heure de l’industrialisation ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas en ce début...

La veille urbaine du 18 janvier 2021

La veille urbaine du 18 janvier 2021

EQT qui cède l’immeuble Trideca à Batipart, Amandine Dumont, Stéphanie Fauré et Catherine Rondot qui rejoignent Upside Partners, l'annonce des lauréat...

La veille urbaine du 15 janvier 2021

La veille urbaine du 15 janvier 2021

Real I.S. qui s’offre le Grand Large à Marseille pour 70 M€, Mata Capital qui signe quatre Monoprix en Île-de-France pour 117 M€, Réalités qui devient...

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

L’article R.442-1.a du Code de l’urbanisme a-t-il encore un avenir ?

Peut-on encore se dispenser d’un permis d’aménager ou d’une déclaration préalable pour diviser un terrain en vue d’une opération immobilière important...

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre activité de MOD et les CPI"

A. Blanc (Altarea Entreprise) : "Nous continuerons à lancer des opérations en privilégiant notre act...

Alors qu’Altarea Entreprise se positionne comme le premier promoteur de bureaux en France, son président Adrien Blanc partage les premiers enseignemen...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte