Les ERP, la Covid-19 et le futur vus par Claude-Emmanuel Chapelan

Directeur avant-vente du marché ERP chez Cegid, Claude-Emmanuel Chapelan revient sur les grands enjeux de son secteur d’activité.

Directeur avant-vente du marché ERP chez Cegid, Claude-Emmanuel Chapelan revient sur les grands enjeux de son secteur d’activité.

Décideurs. L’incendie du datacenter d’OVH remet-il en cause le modèle du Cloud ?

Claude-Emmanuel Chapelan. Chez Cegid, nous travaillons en partenariat avec IBM et Microsoft car ils semblaient garantir les meilleurs niveaux de sécurité (confirmés par des certifications internationales). Les investissements nécessaires pour faire face aux différentes menaces sont colossaux, qu’il s’agisse d’investissements matériels, technologiques ou même d’expertises. Une entreprise a rarement de tels moyens, et malgré de rares défaillances, le niveau de sécurité globale garanti par les fournisseurs de Cloud et SaaS est souvent bien supérieur en raison de la mutualisation des coûts. Mais il faut bien entendu investir sur la sécurité. Pendant que l’entreprise connectée et étendue sort de ses murs avec la mobilité, la cybercriminalité avance aussi.

La transformation digitale est-elle affectée par la crise sanitaire ?

Il a fallu maintenir la gestion de l’entreprise en condition opérationnelle quelle que soit sa situation. Précurseurs du SaaS, nous avions déjà incité nos clients à opter pour ces solutions depuis de nombreuses années. Pour ceux qui ont eu l’obligation de télétravailler et qui n’y étaient pas prêts, nous avons pu basculer rapidement leurs solutions vers le SaaS grâce à notre "Migration Factory", qui permet la reprise des données en une journée (au minimum), avec une accessibilité quasi-immédiate. Mais certaines entreprises ont dû changer leur business model pour s’adapter au contexte économique changeant. Comme toutes les crises, cette pandémie est un catalyseur qui conduit les entreprises à se réinventer.

Qu’en est-il de l’évolution technologique ?

On assiste à une augmentation du volume de données avec des flux de plus en plus hétérogènes. Traiter cela à l’échelle humaine est impossible. Il faut donc s’appuyer sur l’intelligence artificielle. En fonction d’une typologie de flux ou de circonstances particulières, le système va opter pour un comportement spécifique. Cela permet d’automatiser toute la chaîne de bout en bout, par exemple depuis la réception d’une facture jusqu’à l’émission du bon à payer. Il existe bien sûr des workflows types, mais l’enjeu est de pouvoir assembler des processus pour proposer des solutions adaptées à chaque entreprise, à son secteur d’activité ou ses particularités, sans développement spécifique.

Qu’apportent les ERP modernes ?

Auparavant, les ERP "monolithiques" prétendaient savoir tout faire mais de façon assez généraliste. Les adapter imposait des développements avec tout ce que cela suppose en termes de coûts, délais et succès pas toujours au rendez-vous. Notre approche avec XRP offre un ERP étendu, ouvert et composable, qui devient la colonne vertébrale du système d’information. Il s’agit de structurer les processus avec fluidité tout en concentrant la donnée. Cela suppose une interopérabilité avec des applications spécialisées "best of breed" disponibles en interne, ou sur notre marketplace, pour composer un système global adapté. Ainsi lorsque le business évolue, le SI peut évoluer de façon naturelle sans qu’il soit nécessaire de remettre en cause les investissements initiaux.

Quels avantages en attendre ?

Au lieu de subir la digitalisation, il faut en faire une force et favoriser le pilotage de l’activité tout en anticipant l’avenir grâce à des outils capables de digérer la donnée, de l’interpréter puis de la restituer intelligemment de manière dynamique et contextuelle. En un coup d’œil, on peut ainsi comprendre la situation et prendre les bonnes décisions. De plus, en automatisant les tâches administratives récurrentes, on permet à l’entreprise de se concentrer sur son cœur de métier. Enfin, il s’agit de renforcer la collaboration entre les acteurs de l’entreprise grâce au partage et à l’échange d’information. Le leitmotiv, c’est d’assurer la résilience de l’entreprise, qui doit être capable de réagir et se transformer toujours plus rapidement.

Propos recueillis par Gilles Lancrey

 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

F. Duval (Amazon France) : "Seule une PME sur huit utilise des solutions de vente en ligne"

Amazon France comptera 14 500 collaborateurs à la fin de l'année et se place aujourd'hui comme un acteur de la digitalisation. Frédéric Duval, son dir...

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

Shift Technology entre dans le club des licornes françaises

La pépite tricolore de l’assurtech vient de lever 220 millions de dollars. La clé du succès ? Des solutions basées sur l’IA qui permettent aux assureu...

Solutech Industries : aux portes du succès

Solutech Industries : aux portes du succès

Lancement d’un nouveau produit, obtention de subventions... Cette PME du Tarn, qui subissait indirectement la crise du secteur aéronautique, a su rebo...

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Wemean : "La raison d’être est plus que jamais un levier de transformation concrète"

Les quatre associés et cofondateurs du cabinet Wemean plaident pour une raison d’être concrète et opérationnelle à tous les niveaux de l’organisation....

GYS, anticiper c’est gagner

GYS, anticiper c’est gagner

L’ETI mayennaise a eu du nez en constituant des stocks importants juste avant le premier confinement. Cela lui a permis de répondre à la demande et de...

Tronico, la santé comme remède

Tronico, la santé comme remède

L’entreprise spécialisée dans les cartes à puce va investir 3 millions d’euros pour se développer dans la santé. Déjà dans les tuyaux, ces projets n’o...

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Phygitalisation : quand le point de vente devient un espace numérique

Avec la crise sanitaire, les entreprises ont accéléré leur digitalisation. Une accélération qui les oblige à initier leurs clients en les incitant ain...

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

Cyberattaques : le bouclier juridique doit devenir une arme

En 2018, en France, 80 % des entreprises (grandes entreprises et PME) ont été victimes d’un incident de cybercriminalité et ce taux est passé à 90 % e...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte