Les DRH face aux changements législatifs

Deux ans après la publication d’une première enquête co-construite avec le comité d’évaluation des ordonnances, l’Association Nationale des DRH interroge à nouveau ses adhérents sur les ordonnances Travail.

Deux ans après la publication d’une première enquête co-construite avec le comité d’évaluation des ordonnances, l’Association Nationale des DRH interroge à nouveau ses adhérents sur les ordonnances Travail.

Nouvelles instances de représentation du personnel, télétravail, accord de performance collective, etc. : les ordonnances Travail ont initié de nombreux dispositifs dont les DRH ont eu à se saisir. Les 249 répondants font, néanmoins, preuve d’un niveau de connaissance global satisfaisant. Leur compréhension de certains sujets s’est sensiblement améliorée. Elle est en hausse de 32 points en ce qui concerne le fonctionnement du CSE et ses possibilités d’aménagements et de 24 points pour la négociation collective obligatoire. Un point à relever toutefois : seuls 30% des DRH estiment maîtriser ce qui relève du congé de mobilité.

Dialogue social, pas de révolution pour l’heure

La place laissée à la négociation collective constituait l’un des enjeux majeurs des ordonnances Macron. Pourtant, 69% des personnes interrogées ne constatent pas pour l’heure d’impact significatif sur le climat social dans leurs entreprises respectives. Près de la moitié des sondés pensent que les nouveaux textes permettent des ajustements sans trop perturber l’existant. Dans les entreprises de moins de 300 salariés, la majorité des répondants n’entend pas engager de discussions concernant une éventuelle réorganisation du dialogue social.

La réforme de la formation professionnelle, un besoin d’éclaircissement

Ils demeureront également attentifs aux changements apportés dans le domaine de la formation professionnelle. La loi Avenir Professionnel avait suscité de grandes attentes qui ont parfois été déçues en raison notamment de la lourdeur administrative, celle-ci prenant parfois le dessus sur l’accompagnement des salariés. Dans une enquête menée en janvier 2020, l’ANDRH révélait que les DRH se donnent une note de 3/5 quand il s’agit d’évaluer leur connaissance du volet « financement » de la réforme de la formation professionnelle. Ils sont, en effet, nombreux à regretter un manque de clarté du nouveau système.

La réforme des retraites, challenge de l’année

En 2020, les nouveaux chantiers ne manqueront pas. Certes, dans la grande majorité des entreprises, le CSE a été mis en place en 2019. Mais, il s’agira de prendre à bras le corps la question du calendrier des négociations obligatoires ou celle de la BDES. L’attention des DRH risque néanmoins de se concentrer sur la réforme des retraites. Critères objectifs pour l’évaluation de la pénibilité au travail, allongement des carrières, généralisation de dispositifs d’épargne salariale, déploiement de dispositifs de transmission des compétences, etc. : autant de défis que les DRH seront appelés à relever.

Marianne Fougère

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

F. Mazzella (BlaBlaCar) : "Si je n’apprends pas, je me fane"

Décideurs s’est entretenu avec Frédéric Mazzella, fondateur et président de BlaBlaCar. L’occasion pour lui de revenir sur ses débuts d’entrepreneur, s...

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Voici comment Microsoft a failli se faire disrupter

Microsoft a bien failli se faire bousculer par plus agile. Comment le géant de Redmond est-il parvenu à inverser la tendance ? La réponse tient en deu...

Bye Bye le bail classique, bienvenue dans le flexible

Bye Bye le bail classique, bienvenue dans le flexible

Bonjour télétravail ! Depuis un an, le monde de l’entreprise entrait à marche forcée dans l’ère du travail à distance. En 2021, et avec une situation...

J-C. Pats (Groupe Michelin) : "Réconcilions les jeunes avec les métiers de l’industrie"

J-C. Pats (Groupe Michelin) : "Réconcilions les jeunes avec les métiers de l’industrie"

Attractivité, diversité, gestion des compétences... Jean-Claude Pats, le directeur du personnel du groupe Michelin, évoque pour Décideurs les défis à...

L’accord de performance collective (APC) de compétitivité : une réponse efficace à la crise économique

L’accord de performance collective (APC) de compétitivité : une réponse efficace à la crise économiq...

Dans le contexte actuel, l’APC permet de préserver la compétitivité en utilisant le levier de sa primauté sur le contrat de travail. Ce type d’accord,...

L.Chrétien (Schmidt Groupe) : "Changer d’échelle pour démultiplier notre impact social"

L.Chrétien (Schmidt Groupe) : "Changer d’échelle pour démultiplier notre impact social"

Le secret des entreprises résilientes ? Embarquer l’ensemble de son écosystème dans sa politique RSE. Explications avec Laurence Chrétien, directrice...

Preuve des discriminations: l’entreprise doit-elle communiquer des pièces ?

Preuve des discriminations: l’entreprise doit-elle communiquer des pièces ?

Les litiges en discrimination syndicale ont souvent pour objectif d'obtenir une indemnisation et de forcer la communication sur la politique de rémuné...

J-B Vallée (Lactalis)  : "L’expérience collaborateur est au cœur de la marque employeur"

J-B Vallée (Lactalis) : "L’expérience collaborateur est au cœur de la marque employeur"

Afin de valoriser ses 85 000 collaborateurs répartis dans plus de 50 pays et d’attirer des nouveaux talents, le groupe Lactalis déploie sa marque empl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte