Les défis de Bruno Le Maire pour 2018

De passage à la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, le ministre de l’Économie et des Finances en a profité pour revenir sur les grands chantiers qu’il compte réaliser cette année. Sans surprise l’accompagnement des entreprises en croissance en sera un.

© DR

De passage à la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, le ministre de l’Économie et des Finances en a profité pour revenir sur les grands chantiers qu’il compte réaliser cette année. Sans surprise l’accompagnement des entreprises en croissance en sera un.

« La croissance française est aujourd’hui forte et solide, il faut en tirer profit ». Devant les dirigeants réunis pour la 25ème édition du Salon des entrepreneurs, Bruno Le Maire s’est montré confiant. Pour tirer profit de cette reprise, il s’est engagé à « poursuivre la transformation économique » prônée par Emmanuel Macron. Le gouvernement devra néanmoins faire face à des échéances difficiles.

Soutient aux entrepreneurs, créateurs de croissance

Le poids de la hausse des taux d’intérêt sur la charge de la dette sera sa priorité. « À dix ans, les taux vont passer de 1,1 % en 2007 à 1,85 % à la fin de l’année 2018, ce qui veut dire que la dette devrait augmenter de deux à trois milliards », prévient le ministre. Conséquence : la réduction des déficits sera primordiale. « Pour cela, il faut plus de croissance, via la loi sur la transformation des entreprises, et moins de dépenses publiques, grâce aux orientations fixées par le premier ministre », prévient Bruno Le Maire, aujourd’hui porte-parole de ses homologues Edouard Philippe et Gérard Darmanin.

Le cap sera tenu : « cinq points de dette publique en moins, trois points de dépenses publics et un point d’impôt ». Le Ministre a également abordé le sujet des dispositifs mis en place afin de faciliter la vie des entrepreneurs, toujours dans une logique de relance. La loi sur la croissance et la transformation des entreprises a pour but « d’alléger le poids des seuils sociaux mais aussi simplifier et facilité le financement des sociétés ».

Régulation du bitcoin

Autre sujet clé abordé par le ministre de l’Économie, le bitcoin. De nombreux épargnants français ont investi dans cette monnaie sans se rendre compte des risques qu’ils prenaient. Une situation qui inquiète de plus en plus les régulateurs qui craignent pour la solvabilité des ménages. Sur de domaine encore, Bruno Lemaire s’est voulu rassurant : « Il n’y a pas matière à s’inquiéter, il ne faut surtout pas céder à l’affolement ». « Des leçons en ont été tirées » promet-il afin « d’éviter la spéculation boursière » à tout prix. Une lettre proposant des mesures de régulation du Bitcoin sera ainsi envoyée à la présidence du G20 aujourd’hui par le Ministre lui-même et son homologue allemand Peter Altmaier car pour lui, il ne faut surtout pas « rester les bras croisés ». D’après le premier ministre c’était une « correction boursière » attendue, nécessaire et surtout normale « quand la valorisation des actifs est excessive pour les Bourses ».

Morgane Al Mardini 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Arnaud Laurent (We Sprint) : “Notre métier d’incubateur est celui d’un micro fonds”

Arnaud Laurent (We Sprint) : “Notre métier d’incubateur est celui d’un micro fonds”

Avec son incubateur régional WeSprint, Arnaud Laurent cherche à accélérer la croissance des jeunes sociétés créées en Occitanie. En échange d’un pourc...

L’immobilier de bureau parisien continue sur sa lancée

L’immobilier de bureau parisien continue sur sa lancée

Les bureaux franciliens sont toujours aussi prisés. La demande placée continue de s'accroître à un rythme important. Le secteur a connu en ce début d’...

Premier trimestre morose pour les ventes de logement neufs

Premier trimestre morose pour les ventes de logement neufs

Après une augmentation des ventes en 2017, les logements neufs ont du mal à trouver preneur en ce début d’année, selon la FPI. En cause, la baisse sig...

A.Corpas (OneLife) : « Nous essayons d’aller plus loin que la question isolée du type d’actifs »

A.Corpas (OneLife) : « Nous essayons d’aller plus loin que la question isolée du type d’actifs »

Le contrat d'assurance-vie luxembourgeois est réputé pour ses aspects sécurisants. Mais qu'en est-il lorsqu'on souhaite y insérer des actifs non trad...

Bruno Lasserre prend la tête du Conseil d’État

Bruno Lasserre prend la tête du Conseil d’État

L’homme qui a dirigé le gendarme de la concurrence durant douze ans vient d’être nommé vice-président de la plus haute juridiction administrative en C...

Plan de sauvegarde pour les routes nationales

Plan de sauvegarde pour les routes nationales

La ministre des Transports, Elizabeth Borne a dévoilé les nouvelles mesures du gouvernement pour améliorer le réseau routier, dont la dégradation devi...

Alain Calmé (European Camping Group) : « Notre principal défi est de rester une entreprise agile »

Alain Calmé (European Camping Group) : « Notre principal défi est de rester une entreprise agile »

Alain Calmé rejoint le groupe Homair en 2010 afin de porter le projet stratégique de développement du groupe. Depuis son arrivée, European Camping Gr...

J.Barré (Franklin) : « Cela pourrait bien poser un réel problème de rupture de confidentialité et d’égalité de traitement »

J.Barré (Franklin) : « Cela pourrait bien poser un réel problème de rupture de confidentialité et d’...

Parmi les évolutions fiscales entreprises en ce début de quinquennat, l'IFI fait parler de lui, mais il convient de ne pas occulter le vieux serpent d...

Lire plus d'actualités
s'abonner

Nous ne commercialisons pas vos adresses mail à un tiers.
Nous conservons vos informations personnelles afin de vous adresser les contenus et services que vous avez demandés.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment, simplement et rapidement.

Ne plus afficher ce message