Les cryptomonnaies désormais admises dans les fonds institutionnels allemands

En acceptant que les « Spezialfonds » détiennent jusqu’à 20 % de cryptomonnaies dans leurs portefeuilles, l’Allemagne prend les devants sur leur régulation. La loi passée en juillet et mise en application le 2 août 2021 ouvre la voie à une adoption institutionnelle du Bitcoin et autres actifs numériques.

En acceptant que les « Spezialfonds » détiennent jusqu’à 20 % de cryptomonnaies dans leurs portefeuilles, l’Allemagne prend les devants sur leur régulation. La loi passée en juillet et mise en application le 2 août 2021 ouvre la voie à une adoption institutionnelle du Bitcoin et autres actifs numériques.

Cette décision réjouira les « crypto-enthousiastes ». Dorénavant, en Allemagne, les 4 000 « Spezialfonds », ces fonds accessibles aux investisseurs institutionnels (pensions de retraite, assureurs) qui gèrent à ce jour 1,8 milliard d’euros d’encours, pourront intégrer les cryptomonnaies dans leurs allocations, à hauteur de 20 % maximum.

L’Allemagne poursuit donc dans son ouverture à cette classe d’actifs. Depuis 2020, la législation allemande autorise déjà les banques à détenir et vendre des cryptomonnaies, après avoir obtenu une licence de la BaFin, l’autorité fédérale de supervision financière. Une quarantaine d’établissements ont d’ailleurs exprimé un fort intérêt.

Un flop annoncé ?

Si cette possibilité est bienvenue pour le secteur, son implantation concrète semble loin d’être acquise. Ces fonds sont par nature conservateurs, répondant à une demande au profil défensif. L’aspect spéculatif des cryptomonnaies ainsi que leur volatilité risquent de ne pas faire bon ménage avec les contraintes et les règles strictes de gestion des « Spezialfonds ».

Au-delà de ces considérations opérationnelles et de conformité, il faudrait aussi que les gérants expriment le souhait d’investir dans ce domaine, ce qui pour l’instant paraît ambitieux. Tout cela indiquerait que les 20 % autorisés soient une limite lointaine. Les uns se mouilleront à petite dose quand d’autres n’y toucheront pas.

Marc Munier

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Pirola Pennuto Zei & Associati rejoint l’organisation internationale de cabinets Unyer

Unyer étend son réseau de cabinets internationaux à l’Italie en intégrant l’enseigne indépendante Pirola Pennuto Zei & Associati. Le réseau regrou...

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Arst Avocats nomme une nouvelle associée

Pauline Jacquemin Cuny est nommée associée au sein du cabinet Arst Avocats.

Avocats : lancement du réseau Junction

Avocats : lancement du réseau Junction

Hugues de La Forge et Sally El Sawah créent Junction, un réseau non exclusif d’avocats et de cabinets indépendants.

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Sylvie Le Damany rejoint Adaltys en tant qu’associée

Adaltys attire l’avocate Sylvie Le Damany et en fait la septième associée de son bureau parisien. Elle intègre le cabinet avec son collaborateur Marti...

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

Gouvernance chez Bird & Bird : Emmanuelle Porte remplace Benjamine Fiedler

L’avocate spécialiste du corporate/M&A dans le secteur des sciences de la vie Emmanuelle Porte devient la co-managing partner des bureaux français...

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Kramer Levin lance un département propriété intellectuelle

Avec l’arrivée de l'avocate counsel Mathilde Carle, Kramer Levin équipe son bureau parisien d’une pratique consacrée à la propriété intellectuelle. Re...

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Transport routier : le régulateur de la concurrence défend les plateformes numériques

Le 9 septembre, l'Autorité de la concurrence française (ADLC) a condamné une Bourse de fret, un groupement de transporteurs et des organisations syndi...

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

Chemarin & Limbour promeut en contentieux commercial

L’enseigne parisienne Chemarin & Limbour coopte Valentine Foucher-Créteau au rang d’associée au sein de son équipe chargée des contentieux d’affai...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte