Les convictions de Christian de Boissieu sur le Brexit

Alors que l’incertitude entourant le Brexit reste totale, le professeur Christian de Boissieu a fait le point devant un parterre de professionnels de l’immobilier sur les problématiques financières qui se posent et leur impact possible en matière de relocalisations. Explications.
© Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons [CC BY-SA 3.0]

Alors que l’incertitude entourant le Brexit reste totale, le professeur Christian de Boissieu a fait le point devant un parterre de professionnels de l’immobilier sur les problématiques financières qui se posent et leur impact possible en matière de relocalisations. Explications.

« Les relocalisations résultant du Brexit ne font que commencer ». Le professeur et économiste Christian de Boissieu a partagé sa grille de lecture sur les conséquences de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne lors d’un petit-déjeuner débat organisé mercredi 17 avril par l’Institut du financement des professionnels de l’immobilier (IFPImm). Il a insisté en particulier sur deux cas : les sociétés de gestion et les chambres de compensation.

« Les sociétés de gestion localisées à Londres et ayant recours au passeport européen pour déployer leur stratégie sur le continent vont augmenter la voilure, voire ouvrir de nouveaux bureaux. Paris en profite mais la plupart vont aujourd’hui à Luxembourg, plus en raison de la réactivité de l’instance de régulation locale que pour bénéficier d’une fiscalité attractive ». Et d’ajouter : « Les régulateurs, Autorité des marchés financiers (AMF) et European securities and markets authority (ESMA) en tête, vont lutter contre le phénomène des « boîtes aux lettres ». Pour ce faire, ils vérifient la substance des projets des sociétés de gestion en termes d’activités et de nombre de collaborateurs embarqués. »

Concernant les chambres de compensation, il a rappelé que le règlement européen EMIR (European market and infrastructure regulation) pousse les opérateurs à faire appel à leurs services. « Ces organismes vont avoir de plus en plus de travail et porter un risque de plus en plus important », souligne Christian de Boissieu. Or la principale chambre de compensation européenne se trouve actuellement à Londres et réalise de nombreuses opérations en euros. La question du maintien de cette situation après le Brexit se pose donc. Autre incertitude pointée du doigt par l’économiste : si la LCH doit faire face à une crise systémique et a besoin d’euros, un accord bilatéral existant actuellement entre la Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne permettrait de faire face au problème. « Après le Brexit, il n’y aura plus de parachute », prévient Christian de Boissieu.

À ces problèmes techniques vient s’ajouter un aspect politique. « Dans le cadre du projet EMIR 2.2 en cours de discussion au niveau européen, les chambres de compensation qui réalisent des opérations en euros mais qui ne se trouvent pas dans l’aire du marché unique devront ouvrir des filiales dans la zone euro ou accepté d’être contrôlé par l’ESMA, détaille le professeur. LCH réalisant environ la moitié de ses opérations en dollars, les Etats-Unis se demandent quelle serait la légitimité de l’ESMA à la contrôler et font entendre leur voix. »

Il conclut : « Dans ce contexte, nous devons renforcer l’attractivité de la place financière de Paris. L’organisation Paris Europlace s’y emploie. » Les prochaines études sur les relocalisations liées au Brexit permettront de savoir si ces efforts paient.  

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 30 juillet 2021

La veille urbaine du 30 juillet 2021

Goldman Sachs Asset Management et Immobel acquièrent un immeuble mixte à Paris 8, Round Hill Capital, Mubadala Investment Company et Ivanhoé Cambridge...

La veille urbaine du 28 juillet 2021

La veille urbaine du 28 juillet 2021

Perial AM acquiert l'immeuble "Les portes d'Arcueil I" auprès de Gecina pour 300 M€, le Groupe Legendre soutient le projet rennais de l’association La...

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Coworking et bureaux partagés, la solution pour demain ?

Entre l’obligatoire réorganisation du travail et une stratégie immobilière à revoir, la reprise annoncée s’accompagne de nombreuses problématiques. Et...

La veille urbaine du 27 juillet 2021

La veille urbaine du 27 juillet 2021

Icade Foncière Tertiaire acquiert l’ensemble “Equinove” au Plessis-Robinson pour 183 M€, Barings acquiert un immeuble de bureaux à Londres pour 130 M£...

Transformation de bureaux en logements : un nouvel élan ?

Transformation de bureaux en logements : un nouvel élan ?

Le sujet de la transformation de bureaux en logements revient régulièrement sur le devant de la scène immobilière. C’est à nouveau le cas depuis janv...

La veille urbaine du 26 juillet 2021

La veille urbaine du 26 juillet 2021

OGIC livre 20 000 m² de bureaux et commerces à l’entrée ouest de la ville de Clichy à PGIM Real Estate, Colonies poursuit son développement avec la re...

La veille urbaine du 22 juillet 2021

La veille urbaine du 22 juillet 2021

Hines acquiert 350 000 m² de plateformes logistiques en France, Cogedim annonce la vente à Newton Offices d’un immeuble situé à Marseille, Céline Auge...

La veille urbaine du 21 juillet 2021

La veille urbaine du 21 juillet 2021

Sofidy acquiert un immeuble mixte à Lyon pour la SCPI Immorente, Vinci Construction livre une résidence de 65 appartements à Amiens, Fundimmo dévoile...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte