Les cachemires Eric Bompard changent de mains

Le groupe familial réputé pour ses pulls de première qualité est sur le point d’être repris par Xavier Marie (Maisons du Monde), Apax Partners et BPIFrance. Une valorisation de 130 millions d’euros est évoquée.

Le groupe familial réputé pour ses pulls de première qualité est sur le point d’être repris par Xavier Marie (Maisons du Monde), Apax Partners et BPIFrance. Une valorisation de 130 millions d’euros est évoquée.

Eric Bompard, créateur éponyme de la marque de vêtements en cachemire, a jugé qu’il était bon pour lui, à 70 ans, de trouver de nouveaux partenaires capables de porter son activité à l’international : Xavier Marie (Maisons du Monde), le financier Apax Partners et l’investisseur étatique BPIFrance sont les heureux élus. Selon les éléments révélés par Le Figaro, la valorisation de l’entreprise avoisinerait 130 millions d’euros, soit dix fois son excédent brut d’exploitation. Ce changement capitalistique est une rupture totale pour la maison Eric Bompard, qui n’a jamais connu d’actionnaires extérieurs à la famille (sauf son fournisseur de cachemire chinois Erdos, à 20 %) et qui s’était essentiellement auto-financée jusqu’ici. L’ambition des nouveaux venus est d’accélérer la digitalisation et l’internationalisation d’une société qui ne réalise que 15 % de ses ventes à l’export, un montant inférieur aux standards des marques de luxe/premium. De même, son réseau de boutiques physiques ne comprend qu’une dizaine de points de vente à l’étranger sur une cinquantaine au total.

 

FS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Adena Friedman, le capitalisme au sang neuf

Depuis qu’elle a pris la tête du Nasdaq en 2017, Adena Friedman en diversifie les activités. Elle mise sur les données et les nouvelles technologies e...

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

Stéphane Pallez : le pari gagnant de la FDJ

À la tête de la FDJ depuis 2014, Stéphane Pallez est parvenue à transformer un ancien fleuron public en entreprise mondialisée et geek.

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

A. Rabec (Kingfisher France) : "L'engouement pour le bricolage pourrait durer une dizaine d'années"

En 2020, Kingfisher France enregistrait des résultats en hausse de plus de 3 % à 5 milliards d'euros. À la tête depuis 2019 de 123 Brico Dépôt et 93 C...

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

Sheryl Sandberg, la femme qui a rendu Facebook rentable

La directrice des opérations a permis au groupe de Mark Zuckerberg d’atteindre des niveaux de performance historiques. Son réseau, mais aussi son expé...

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

La mode gagne ses galons sur le marché de l’art

Engouement pour le vintage, essor de l’économie circulaire, désir de se distinguer stylistiquement… Les raisons de chercher à s’habiller dans les sall...

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Réussir son business plan : l'essentiel à connaître

Construire une vraie stratégie d'entreprise, la mettre en œuvre et évaluer ses performances représentent de vrais défis. Pour réussir chaque étape et...

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Intel pourrait fondre sur GlobalFoundries

Le fabricant américain de semi-conducteurs envisagerait de racheter les anciennes fonderies de son concurrent AMD. En parallèle, le groupe souhaite se...

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant les périodes de confinement"

C. Texier (DLA Piper) : "Il faut commencer à renégocier certains points restés en suspens pendant le...

Dans un contexte de relance où dirigeants et investisseurs doivent composer avec les refinancements, les réorganisations et les reprises, le chemin es...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte