Les cabinets américains large-cap

Même prestige, histoire différente : par de nombreux côtés, ces cabinets, dont la force de frappe internationale est parfois supérieure à 1500 avocats dans le monde, sont des concurrents directs du Magic Circle.

Même prestige, histoire différente : par de nombreux côtés, ces cabinets, dont la force de frappe internationale est parfois supérieure à 1500 avocats dans le monde, sont des concurrents directs du Magic Circle.

Malgré leur stratégie d’inspiration full service, ils accordent une place particulière aux pratiques à plus forte rentabilité comme le M&A ou l’arbitrage international et une importance secondaire aux métiers moins rémunérateurs. Leur clientèle est majoritairement composée des grands comptes français et internationaux qui plébiscitent leur capacité d’intervention globale. Leur présence à Paris est ancienne et remonte parfois à la première moitié du XXe siècle. Véritables entreprises internationales de services juridiques, ils s’appuient en général sur un système de rémunération à points, permettant de récompenser selon de multiples critères.

Analyse : L’amplitude élevée chez les associés s’explique par la présence d’associés locaux, dont la rémunération s’inspire davantage de celle observée chez les collaborateurs seniors et counsels. En termes de montants, ces cabinets adoptent des grilles très proches de celles observées dans le Magic Circle.

______________________________


Marc Muzard, senior manager du cabinet SSQ expose son point de vue : 
Le fameux système « eat what you kill » peut avoir certains mérites. Étant davantage utilisé par les petites et moyennes structures, ce système a l’avantage d’être clair et permet à des cabinets d’attirer certains rainmakers qui n’ont plus envie de voir leur rémunération diminuer par la moins bonne performance de leurs pairs. Ce système est par contre loin d’être idéal et attire les profils individualistes.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Enquête sur la rémunération des professions du droit

Ce dossier sur la rémunération est le fruit de plusieurs années de travail auprès des professionnels du droit. Son objectif : apporter un éclairage sur les disparités qui existent au sein de l’écosystème. Prévisibles car liées à la taille et au secteur de l’entreprise dans le cas des fonctions juridiques, celles-ci se révèlent subtiles et particulièrement importantes au sein des cabinets d’avocats. Cette étude menée auprès des cabinets et des professionnels du recrutement permet en effet de distinguer des rémunérations qui n’ont d’autres points communs que l’intitulé du poste du professionnel considéré. Dans un souci de confidentialité, la rédaction s’est refusée à divulguer les noms des firmes qui nous ont aimablement fourni des informations que nous savons sensibles. Pour autant, nous avons pris le parti de segmenter le marché en huit catégories représentant selon nous l’essentiel des cabinets d’affaires qui animent aujourd’hui le marché français. Éternel work in progress, cette enquête est la première du genre et sera régulièrement mise à jour à mesure qu’évolue le marché du droit.
Sommaire

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte