Legaltech : création de Legal Storm, un agitateur d’idées

Eurojuris et l’Union nationale des huissiers de justice créent en commun un programme visant à développer des solutions digitales pour les professionnels du droit : Legal Storm. Un appel aux investisseurs est lancé.
Présentation commerciale de Smartpreuve, un des trois prototypes lancés par Legal Storm.

Eurojuris et l’Union nationale des huissiers de justice créent en commun un programme visant à développer des solutions digitales pour les professionnels du droit : Legal Storm. Un appel aux investisseurs est lancé.

Legal Storm bénéficie déjà d’un budget de 250 000 euros récoltés auprès du réseau de juristes Eurojuris et de l’Union nationale des huissiers de justice (UNHJ). « Nous lançons trois projets dans cette tornade d’idées », explique Alexis Deborde, le responsable du développement de Legal Storm. L’entrepreneur explique que c’est à l’occasion du congrès Eurojuris tenu en 2018 à Bordeaux que sont nés deux prototypes d’outils digitaux juridiques.

Lancement de trois prototypes

Le premier porte le nom provisoire de Legalsocial : initialement voué à identifier les questions de droit social que se posent les dirigeants, il pourrait s’élargir à d’autres matières juridiques si le besoin se fait sentir. Car Legal Storm prévoit des développements correspondant aux besoins de ses investisseurs. Si ces derniers montrent leur intérêt pour une telle plateforme, l’outil pourra alors être adapté. Il s’agit plus précisément de créer des diagnostics précis afin que le chef d’entreprise prenne conscience de ses besoins de droit. Legalsocial pourrait donc intéresser les cabinets d’avocats.

Le deuxième prototype s’appelle Smartpreuve. Il a pour but de changer le rapport du justiciable à la preuve. Déjà habitué à prendre un cliché de son ticket de paiement ou de sa place de parking, il pourrait gagner en efficacité en faisant appel à une plateforme sur laquelle il va obtenir la validation par un huissier de justice. Smartpreuve sortira à l’été 2020.

Enfin, l’UNHJ a créé en parallèle un système de simplification des procédures de recouvrement de créances impayées en BtoB. Alors qu’une facture restée sans règlement est recouvrée en 120 jours en moyenne, Ma Facture Impayée permet au dirigeant de charger toutes ses factures sur une unique plateforme afin que l’huissier de justice puisse en contrôler la validité et procéder à un recouvrement, éventuellement groupé si cela est justifié.  

Legalstorm fait donc appel à des investisseurs et espère réunir 500 000 euros pour développer ces projets… et d’autres encore, sur recommandation des professionnels du droit qui, eux seuls peuvent devenir actionnaires. « Notre philosophie : faire en sorte que les juristes ne subissent pas l’innovation mais soient à l’origine de produits qui leur correspondent », conclut Alexis Deborde. Un projet ambitieux à suivre.

Pascale D'Amore

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Un associé et quatre counsels promus chez Freshfields

Dans un mouvement de renforcement global, la firme du Magic Circle promeut 53 de ses avocats. À Paris, Julien Rebibo accède au rang d'associé tandis q...

LVMH recompose son département juridique

LVMH recompose son département juridique

Caroline Bergeron Plantefève est nommée directrice juridique du groupe LVMH. Jérôme Sibille prend quant à lui la fonction de directeur administration...

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Predictice veut rassembler 100 000 décisions de justice inédites

Face au retard pris par le gouvernement dans la mise en œuvre de l'open data jurisprudentiel, la start-up du droit lance un projet de mutualisation de...

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

L’ancien DG de la FFT rejoint De Gaulle Fleurance & Associés

Le mois dernier, Jean-François Vilotte avait annoncé quitter ses fonctions à la Fédération française de tennis (FFT) pour entamer une nouvelle étape d...

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Marchés émergents : des green bonds pour financer la reprise ?

Selon Amundi et IFC, la dette verte des pays émergents pourrait atteindre 100 milliards de dollars d’ici à 2023. Les opportunités d'investissement dan...

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Arkello Avocats, nouvelle boutique en droit social

Consacrée au droit du travail et au droit de la protection sociale, la structure propose à ses clients une approche transversale et pluridisciplinaire...

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Un trio ambitieux fonde Consigny Monclin Bellour

Charles Consigny, Gaspard de Monclin et Nawel Bellour s’associent pour fonder une structure qu’ils veulent d’un genre nouveau en offrant leur savoir-f...

Super League : l’heure du putsch a sonné

Super League : l’heure du putsch a sonné

Coup de tonnerre sur le monde du foot, les "riches" font sécession. Plusieurs grands clubs veulent créer leur propre compétition quasi fermée. À la cl...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte