Leadership et réussite durable : de la passion au succès

Hegel l’affirmait il y a déjà près de deux siècles: « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. » Une assertion qui, plus que jamais, se confirme dans la construction actuelle de succès majeurs.

Hegel l’affirmait il y a déjà près de deux siècles: « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion. » Une assertion qui, plus que jamais, se confirme dans la construction actuelle de succès majeurs.

La passion… D’où vient cette énergie qui permet de déplacer des montagnes ? Cette source d’inspiration qui, comme le « champ de distorsion de la réalité » de Steve Jobs, permet de défier le monde pour élargir le champ des possibles ? Autrement dit, de prospérer et non pas uniquement de survivre.

Des valeurs à la passion

Tout leader est porté par un système de valeurs fort sans lequel entraîner les autres est impossible. De ces valeurs, puissantes fondations, émergent une conviction profonde, une mission, une raison d’être. Et de cette raison d’être, versant rationnel du leader, une œuvre qu’il sait juste et qu’il a choisi de mettre au-dessus de tout.

Le monde n'est pas conforme à sa vision intérieure ? Qu'importe, le leader va le transformer.

C’est parce que le leader s’est choisi une mission qu’il voit son énergie décuplée. Sa vie a pris sens. Les obstacles ne seront que péripéties. La quête sera sans doute longue mais elle ne sera jamais ennuyeuse parce que, désormais, cette mission résonne en lui.

Raison et passion : cette association est-elle bien raisonnable ? Même Descartes, notre penseur et mathématicien le plus rigoureux, auteur du ­Discours de la méthode, le pense. Quelques années après cet ouvrage, il écrit Les passions de l’âme, qui, loin d’opposer esprit et passion, conclut à leur association : « Ceux mêmes qui ont les plus faibles âmes pourraient acquérir un empire très absolu sur toutes leurs passions, si on employait assez d’industrie à les dresser et à les conduire. » Le leader sait canaliser sa passion, en faire une arme qui va l’aider à sculpter le monde, à défier la réalité pour l’influer.

De la passion à l’énergie, de l’énergie au succès

La raison d’être que se choisit chaque leader est avant tout un refus, le refus constructif d’accepter le monde tel qu’il est. Ce « refus positif » est l’antithèse du fatalisme. Le monde n’est pas conforme à sa vision intérieure ? Qu’importe, le leader va le transformer !

En ayant un horizon de temps long par son énergie et sa détermination, il va dépasser les obstacles que sont la complexité, l’indifférence, le pessimisme et le scepticisme. En croyant plus durement à sa mission, il va avoir raison de chacun de ses ennemis.

La sagesse populaire veut que la passion soit contagieuse. C’est même l’une de ses ­principales caractéristiques. Cette dimension virale donne un levier de persuasion fantastique. Ce n’est pas avec l’esprit et la raison qu’on convainc, mais avec la passion et l’émotion. À la passion que peut générer une cause noble s’ajoute le surcroît nécessaire de légitimité, de crédibilité, d’incarnation qu’apporte le leader.

Toutefois, bâtir un succès durable requiert plus qu’une personne, qu’il s’agisse de construire une entreprise susceptible d’impacter son écosystème ou un mouvement politique. Les succès durables reposent sur un groupe de passionnés, non sur un seul homme.

Pierre-Étienne Lorenceau

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

retrouvez l'intégralité du dossier Leadership et réussite durable : de la passion au succès

Hegel l'affirmait il y a près de deux siècles : rien de grand ne se construit sans passion. Une assertion qui, plus que jamais, se confirme dans la construction de succès majeurs. Entrepreneurs, personnalités politiques, sportifs... se livrent à Décideurs.
Sommaire Jean-Pierre Raffarin : « Les passions me tiennent debout » Jacques Aschenbroich (Valeo) : « Je n’ai jamais considéré que le succès pouvait être un but » Agnès Touraine (IFA) : « Les erreurs et les échecs font partie du métier de dirigeant » Gilles August : « La passion n’est pas en option, ce n’est pas le wifi ni l’air conditionné, c’est le moteur » Olivier Wigniolle (Icade) : « Le leadership implique ambition, transparence et prise de risques » G.Hatem (La Maison des Femmes) : « Sans alignement des actes et des valeurs il ne peut y avoir de sentiment de réussite » Charles-Edouard Vincent : « C’est de la part de rêve que découle le changement ; pas des business plans » Marc Madiot (Groupama-FDJ) : « La performance fait de vous un leader » Alain Altinoglu (chef d'orchestre) : « Un authentique leader ne peut se résumer à être un donneur d’ordres » Vincent Lavenu (AG2R La Mondiale) : « Les décideurs préfèrent s’engager aux côtés de personnes passionnées »
Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Loi Pacte et droit des sociétés : révolution ou coup marketing ?

Conçue comme le « plan d’action pour la croissance et la transformation des entreprises », la loi Pacte votée le 22 mai 2019 promettait de modifier en...

C.Cattoir (M comme Mutuelle) : "Nous privilégions les actifs de rendement"

C.Cattoir (M comme Mutuelle) : "Nous privilégions les actifs de rendement"

Les marchés obligataires sont largement influencés par les politiques menées par les banques centrales. Et avec des taux historiquement bas, il est a...

S. Vidal (Primonial) : "Nous devrions accueillir un nouvel actionnaire aux cotés de Bridgepoint"

S. Vidal (Primonial) : "Nous devrions accueillir un nouvel actionnaire aux cotés de Bridgepoint"

Détenu depuis 2017 par le fonds d'investissement Bridgepoint, Primonial a fait récemment l'objet de nombreuses rumeurs concernant un changement d'acti...

E.Pinon (AFG) : "Donnons envie aux Français d’investir sur le long terme"

E.Pinon (AFG) : "Donnons envie aux Français d’investir sur le long terme"

Éric Pinon vient d’être réélu à la présidence de l’Association française de la gestion financière (AFG). Après avoir dressé le bilan de son premier ma...

B&B, le breton à la conquête du monde

B&B, le breton à la conquête du monde

Fort de 500 hôtels dans le monde et d’une croissance à deux chiffres depuis la création du groupe en 1990, B&B Hôtels est devenu l’un des leaders...

Investisseurs institutionnels : comment gèrent-ils leurs portefeuilles ?

Investisseurs institutionnels : comment gèrent-ils leurs portefeuilles ?

Rarement la conjoncture n’a semblé aussi incertaine. Les économistes eux-mêmes ne parviennent pas à s’accorder sur la poursuite ou la durée de la cro...

C.Pichon (Coface) : "La première qualité d’un DAF est celle du leadership à l’international"

C.Pichon (Coface) : "La première qualité d’un DAF est celle du leadership à l’international"

Carine Pichon est depuis maintenant huit ans CFO du groupe Coface. Cette professionnelle de la finance détaille son rôle au sein de la Compagnie franç...

P. Pinar (CNCGP) : « Mettre en avant notre profession de conseil en gestion de patrimoine »

P. Pinar (CNCGP) : « Mettre en avant notre profession de conseil en gestion de patrimoine »

Le président de la CNCGP de la région Poitou-Charentes Limousin nous dévoile sa vision du métier ainsi que sa feuille de route pour les années à venir...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message