Le verrier Duralex à la recherche d’un repreneur

Le célèbre fabricant de verres de cantine voit 250 emplois menacés après sa mise en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Orléans.

Le célèbre fabricant de verres de cantine voit 250 emplois menacés après sa mise en redressement judiciaire par le tribunal de commerce d’Orléans.

Marque emblématique de l’industrie française, ce fleuron bien connu pour ses gobelets de cantine en verre trempé ultrarésistant vient d’être placé en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois.

Une production ralentie, une exportation à l’arrêt

Une décision qui intervient à la suite des difficultés rencontrées par Duralex depuis 2017. À l’époque, l’usine subit un incident industriel lors du remplacement de son four, pour lequel la société a investi neuf millions d’euros, et qui entraîne un ralentissement de la production pendant plus d’une année.

À peine remise de cet événement, malgré un chiffre d’affaires de 26 millions d’euros l’an passé, la verrerie doit rapidement faire face à la crise sanitaire. Antoine Ioannides, PDG de la société, affirme qu’ils ont "perdu environ 60 % de [leur] chiffre d’affaires du fait de l’arrêt des exportations, qui représentent 80 % de [leur] activité".

Des repreneurs potentiels déjà identifiés par Duralex

Pourtant les représentants des salariés se montrent malgré tout confiants. L’un d’eux, d'après Les Échos, déclare "qu’il y [a] du monde qui s’intéresse à l’entreprise" et avance même le nom de Pyrex.

Son dirigeant, quant à lui, confirme que plusieurs repreneurs potentiels sont déjà en discussion. Il ajoute qu’"avec le concours (…) du tribunal de commerce d’Orléans, [ils vont] poursuivre les négociations avec les différents repreneurs".

En outre, la verrerie peut compter sur le soutien de Bercy. Très attentive, la ministre déléguée à l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher explique que "l’ouverture de la procédure collective va permettre de rendre visibles des projets de reprise qui existent aujourd’hui".

En 2008, lors de la reprise à la barre de Duralex par l’équipe dirigeante actuelle, celle-ci la sauve in extremis de la liquidation.Aujourd’hui, si une offre de reprise est effectivement formulée, tous les espoirs seront permis pour les salariés. Une nouvelle fois, la société pourrait se redresser.

David Glaser

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

2MX Organic : la nouvelle aventure de Niel et Pigasse

Les deux hommes d’affaires s’allient à l’entrepreneur Moez-Alexandre Zouari pour créer un spécialiste de la consommation responsable en France et en E...

Le groupe Astoria signe deux nouvelles acquisitions en Auvergne-Rhône-Alpes

Le groupe Astoria signe deux nouvelles acquisitions en Auvergne-Rhône-Alpes

Le développement passe par la croissance externe pour le groupe Astoria qui annonce le rachat de deux structures : Les Boutiques de l’Épargne et Éparg...

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

S&P Global réalise l’une des plus importantes fusions de l’année avec l’acquisition de IHS Markit

Le groupe américain S&P Global, fournisseur de données financières, annonce ce lundi 30 novembre l’acquisition de son concurrent britannique, IHS...

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Benoît Pédoussaut : "Un bon Codir de transformation doit respecter la règle des trois tiers"

Directeur du développement stratégique du groupe Sonepar, Benoît Pédoussaut n’en est pas à sa première transformation d’entreprise. Il revient sur son...

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

C. Pruvot (Apicil) : "J’aspire à voir se créer un label ISR commun, européen"

Chloé Pruvot, directrice des investissements du groupe Apicil, regrette l’absence d’un référentiel commun à l’investissement socialement responsable e...

Pluralle groupe, nouveau groupe de gestion de patrimoine

Pluralle groupe, nouveau groupe de gestion de patrimoine

Quatre structures intervenant dans le domaine de la gestion de patrimoine et de l’immobilier – Quintésens, Privilège Courtage, LifeStone et Quiétis Ge...

L’activité transactionnelle reprend des couleurs

L’activité transactionnelle reprend des couleurs

Acquisitions, levées de fonds, investissements, fusions, retraits de cote... Après un début d’année en demi-teinte, l’activité transactionnelle s’est...

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

G. Pepy : "Nous sommes sur le pont pour soutenir les entreprises victimes de la crise"

Depuis le début de la crise sanitaire, le réseau Initiative France accompagne les entreprises pour traverser cette période inédite. Son président, Gu...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message

Ce site utilise des cookies. En continuant la navigation, vous acceptez nos conditions d'utilisation des cookies.
Plus d'informations

J'accepte