Le télétravail forcé aiguise l’appétit des Français pour une nouvelle organisation du travail

Le télétravail forcé aiguise l’appétit des Français pour une nouvelle organisation du travail

Il n’y a pas que le 11 mai dans les préoccupations des Français. Une étude de BNP Paribas Real Estate fait ressortir leurs nouvelles attentes à moyen terme. Décryptage.

Les huit semaines à distance, bien que subies, ouvrent une toute nouvelle perspective sur l’organisation du travail. Pas moins de 83 % des actifs interrogés dans le cadre du dernier baromètre de BNP Paribas Real Estate sur les Français à l’épreuve du confinement souhaitent un développement massif du travail à distance. Un chiffre qui se vérifie sur toutes les catégories d’actifs, y compris les dirigeants d’entreprise. Ces derniers sont ainsi 75 % à juger vraisemblable ce développement massif du télétravail.

Globalement séduits, les actifs français envisagent déjà les effets de ces mutations dans leur rapport au travail. Ainsi, 80 % pensent que les salariés à distance seront amenés à adapter leur temps de travail à leur charge réelle de travail. A noter qu’une plus grande liberté des horaires, selon les loisirs et contraintes personnelles, est un scénario souhaité par 58 % des actifs.

Par ailleurs, 65 % des personnes interrogées considèrent que, n’étant plus contraints de travailler au sein des locaux de leur entreprise, les salariés pourront vivre où ils le souhaitent. 56 % sont même convaincus qu’il n’y aura plus de lieu de travail désigné, et que chacun pourra travailler d’où bon lui semble. Un scénario toutefois redouté par 45% des sondés. Cette dispersion géographique pourrait notamment représenter une réelle menace à la diffusion de la culture de l’entreprise pour 59 % des salariés. Un chiffre qui illustre le rôle central du siège dans la construction de la culture d’entreprise selon BNP Paribas Real Estate.

Par François Perrigault (@fperrigault)

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Emmanuelle Wargon à la CRE, une nomination controversée

Mercredi, les parlementaires se sont exprimés majoritairement contre l’arrivée d'Emmanuelle Wargon à la tête de la Commission de régulation de l'énerg...

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

Climatisation, jusqu'où baisser le thermostat ?

La conséquence des fortes chaleurs sur les centres-villes des mégapoles aux quatre coins du globe est systématiquement la même : rappeler à chacun que...

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Sobriété énergétique : Pedro Sánchez, Premier ministre espagnol, propose de quitter la cravate

Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez a exhorté pouvoirs publics et secteur privé à se libérer de leur cravate pour contribuer aux économies d’én...

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Préservation du patrimoine : une tâche monumentale aux allures de chantier pharaonique

Avec plus de 80 millions de touristes par an, la France est la première destination touristique mondiale. Au-delà d’une riche diversité de territoires...

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Transition écologique : soutien public, abysse politique

Un sondage "OpinionWay – Square pour Les Echos et Radio Classique", explore le soutien des Français aux quelques mesures ou incantations environnement...

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Brune Poirson (Accor) : "Le dialogue avec les gestionnaires d’actifs est crucial"

Directrice du développement durable au sein du groupe hôtelier Accor et présidente du jury du Prix de la Finance verte 2022, Brune Poirson évoque la m...

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Urban Canopee : végétaliser la jungle urbaine

Chaque semaine, Décideurs vous propose un focus sur une start-up prometteuse ou un acteur incontournable de la tech française. Aujourd’hui : Urban Can...

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Bertrand Hoornaert devient directeur de l’Asset Management de Foncière Magellan

Désireuse de poursuivre la structuration de ses activités, Foncière Magellan annonce la nomination, effective le 30 juin, de Bertrand Hoornaert, 38 an...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message