Le télétravail et ses implications macroéconomiques

Deux chercheurs de la Banque de France viennent de publier une étude sur les impacts d'un potentiel recours massif au télétravail en matière d'immobilier d'entreprise et de productivité

Deux chercheurs de la Banque de France viennent de publier une étude sur les impacts d'un potentiel recours massif au télétravail en matière d'immobilier d'entreprise et de productivité

Deux économistes de la Banque de France ont cherché à étudier et quantifier les impacts potentiels d’une généralisation du télétravail en matière d'immobilier d'entreprise et de productivité. Leurs conclusions tiennent dans un rapport de neuf pages « macro-économie du télétravail ». Element de base, le rapport met en avant un chiffre : chaque jour télétravaillé, c'est 20 % de personnes en moins dans les murs, et autant de mètres carrés de bureaux dont les entreprises pourraient dès lors faire l’économie. Une donnée tout sauf anodine, alors que les loyers représentent le deuxième poste de dépense des entreprises. « Le potentiel d'économies est substantiel, mais une part de ces économies de coûts immobiliers pour les entreprises devra probablement être reversée aux salariés, le télétravail entraînant des coûts pour eux, notamment parce que l'aménagement d'un espace de travail à leur domicile sera à leur charge », explique Simon Ray, l'un des auteurs de l'étude. Dans le même temps, « le gain de temps de transport pourrait tempérer les demandes de compensation de la part des employés », poursuit-il.

Les locaux, un frein au développement ?

La note cite également un article de Bergeaud et Ray (2020) qui analyse les effets exercés par les coûts d’ajustement de l’immobilier d’entreprise sur la dynamique du marché du travail. Selon cet article, les coûts d’ajustement des surfaces de bureau exercent des effets économiques défavorables sur la demande de travailleurs. Ainsi, le développement massif du télétravail et d’autres types d’organisation flexible du travail « pourraient atténuer ces contraintes, la complémentarité entre immobilier et travailleurs se réduisant considérablement ». Sur ce point, les auteurs concluent que « si le télétravail permettait d’assouplir certaines contraintes liées à l’immobilier, les effets en matière de dynamisme des affaires pourraient se révéler importants ».

Quels effets sur le bilan des entreprises ?

Dans la mesure où ils sont « faciles à redéployer et dotés d’une longue durée de vie, les actifs immobiliers constituent la majorité des actifs pouvant être mis en garantie », les auteurs adressent une autre mise en garde : « en réduisant la part d’actifs immobiliers dans les bilans des entreprises, le télétravail peut altérer la capacité d’emprunt de celles-ci et diminuer la proportion d’endettement financier sous forme de prêts bancaires ».

L’inconnue de la productivité

Peu d’études existent aujourd’hui permettent de quantifier les effets du télétravail en matière de productivité. En effet, si les entreprises de services pourront trouver plus facilement des compétences plus pointues en attirant des salariés localisés plus loin, personne ne sait ce que le télétravail peut changer en matière de diffusion des idées entre les salariés.

B.B.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Magazine Décideurs sur Facebook !

La veille urbaine du 29 septembre 2020

La veille urbaine du 29 septembre 2020

BNP Paribas REIM qui signe une plateforme logistique de 23 000 m² à Carquefou, Pierre-Yves Guice nommé directeur général de l’établissement public Par...

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

La Géo-ingénierie, l’ingénierie du désastre ?

Déployer des technologies à l’échelle planétaire pour modifier la composition de notre atmosphère ou la météo, afin d’empêcher un cataclysme climatiqu...

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Antoine Frérot, le joueur d’échecs

Avec son sourire modeste et son ton mesuré, Antoine Frérot passe aisément pour le patron le plus flegmatique du CAC 40. Ne pas s’y fier toutefois. Hab...

La veille urbaine du 28 septembre 2020

La veille urbaine du 28 septembre 2020

Sofidy qui acquiert un immeuble de 20 500 m² à Amsterdam, CDC Habitat qui crée une foncière dédiée à l’immobilier médico-social, le budget "vert" du g...

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

La France va consacrer 7 milliards d’euros à l’hydrogène

Dans le cadre du plan de relance, sept milliards d’euros seront ainsi consacrés à la décarbonation de l’industrie, à la production d’hydrogène par éle...

La veille urbaine du 25 septembre 2020

La veille urbaine du 25 septembre 2020

L'Autorité environnementale qui rejette un recours de BNP Paribas Immobilier pour le projet Tribequa à Bordeaux, Anne-Sophie Sancerre et Vincent Ravat...

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Rebecca Nachanakian rejoint WeWork en tant que directrice générale pour l'Europe du Sud

Précédemment chez Jumeirah Hotels, Rebecca Nachanakian va diriger la mise en oeuvre de la stratégie mondiale de WeWork au niveau européen. Explication...

La veille urbaine du 24 septembre 2020

La veille urbaine du 24 septembre 2020

Mobivia qui signe 103 000 m² dans le parc synergie Val de Loire, Welcome at Work qui lève 4 M€, la FNAIM, Plurience et l’UNIS qui s’engagent sur la ré...

Lire plus d'actualités

Newsletter savoir pour agir

N'avancez plus à l'aveugle

Ne plus afficher ce message